Le pragmatisme japonais, une voie probable pour les pays en développement

Blogs
  • Article ajouté le : 10 Samedi, 2015 à 20h10
  • Author: djibril ndiaye

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

 

Le japon est un pays quasiment dépourvu de ressources naturelles et exposé aux calamités naturelles, mais il compte sur une resource humaine dotée d'une expertise technologique pour survivre et être compétitif dans le monde. Nous avons l'honneur de découvrir une facette de ce fascinant et complexe archipel où la tradition et le modernisme se côtoient. Cette rubrique sera consacrée au pragmatisme japonais dans son développement économique illustrée ici par les écrans à liquide cristal display et leur rôle inspirationel dans notre développement économique et social.

Les choix historiques que le Japon a fait à savoir l'adoption de l'écriture chinoise en passant par l'ouverture à la culture occidentale et son adoption ont joué tous, un rôle dans son développement économique et social. L'un des choix les plus importants était l'unification du Japon de l'ère Meiji avec l'élimination des chefs de guerre. L'ère Meiji ou l'ère de la lumière est une période décisive dans le développement industriel de l'archipel. Après la deuxième guerre mondiale les japonais ont investi lourdement dans les recherches et le développement (R&D). Grâce à une ambitieuse R&D, nous avons aujourd'hui les écrans à  LCD (liquide cristal display) tels que les écrans des machines calculatrices, des télévisions plates et des plasma TV à haute définition ainsi que les téléphones sophistiquées qui sont des micro ordinateurs. Les LCD et les plasma ont révolutionné la technologie de l'information.  Parce que, avec les écrans LCD  la taille de l'appareil peut être réduite et la résolution augmentée de manière significative. Le japon investit 3,5% de son produit intérieur brut (PIB ) dans les R&D et les 3/4 viennent des sociétés privées
La faculté des japonais à passer de l'étape théorique dans les recherches scientifiques à l'étape pratique et à l'industrialisation d'un produit se voit dans les grandes entreprises, aussi bien que dans les petites et moyennes entreprises. Leur organisation et leur méthode de préparation de l'expérience scientifique, la rigueur et la maîtrise préalable de la technologie utilisée sont des facteurs déterminants dans les résultats obtenus. Mais l'étape la plus difficile et où les japonais excellent est le choix d'un produit parmi d'autres, un produit qui sera rentable pour sa production industrielle. L'exemple sur les LCD, c'est un groupe de chercheurs américains de Princeton New Jersey qui ont développé le LCD en 1962-1964. Un autre chercheur américain a créé la première montre électronique en utilisant le LCD en 1972. Mais se sont les japonais qui ont conçu son industrialisation et sa commercialisation. En 1992, NEC et HITACHI commencent à produire les TV et les ordinateurs à écran LCD. Ainsi ils avaient  encore démontré leur image de marque dans la révolution de la technologie de l'information.
Nous pays en voie de développement et sociopolitiquement stable, quelle leçon pouvons nous tirer du système japonais? Pour sa culture technologique, les japonais l'ont adoptée des occidentaux comme ils ont adopté l'écriture chinoise.
 Un grand fossé économique nous sépare des pays développés et nous pensons que l'expertise développée et entretenue par les japonais dans la technologie pourrait jouer un rôle dans le rétrécissement de ce grand fossé économique à défaut de pont.

Dr Djibril Ndiaye
Émail [email protected] 

Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :