Le rôle des immigrés dans l éradication de l immigration clandestine

Blogs
  • Article ajouté le : 25 Samedi, 2015 à 04h04
  • Author: djibril ndiaye

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

 

Avant, l'Europe avait perdu beaucoup de ses fils pour la recherche de nouvelles terres. La navigation n'était pas maîtrisée et de nombreuses personnes ont perdu leur vie en mer, d'autres ont survécu mais ils ont rencontrés des peuples hostiles dans leur terre d'accueil. Tous les immigrés cherchent une vie meilleure. Les enfants et les grands enfants des japonais qui avaient quitté le Japon pendant la crise de la deuxième guerre mondiale pour se réfugier en Amérique du Sud(Chilie, Colombie, Brésil, etct), reviennent au Japon maintenant comme étudiants et travailleurs saisonniers. Ce retour est possible grâce à l'évolution économique du Japon qui les réserve des conditions de vie meilleure(emplois, logements, transport, santé, sécurité, etct). Le manque d'opportunités en Afrique couplés par des guerres et la fermeture des frontières conventionnelles ouvrent une nouvelle forme d'immigration très dangereuse. Et si on parlait aussi de la responsabilité morale des immigrés, qui souvent reviennent avec un statut économique et social apparemment meilleur qu'avant leur départ. Cette influence couplée avec des projections imaginaires créent un besoin qu'il faut satisfaire nécessairement chez certains individus particulièrement les jeunes. Toutes ces réalités montrent que, il n'yaura pas de solution miracle, mais avec une volonté nationale d'abord et internationale après, des solutions définitives pourraient être trouvées.
La sensibilisation; chaque immigré doit s'apoprier du slogan "we deserve better" ou tout autre slogan qui décourage les jeunes à l'immigration clandestine. Des séries de manifestations suivies de débats sur les dangers de cette immigration clandestine doivent être lancé. Nous devons nous poser des questions telle que la suivante; est ce que le jeu en vaut la chandelle? Des propositions concrètes doivent être faites pour que les jeunes potentiels candidats à l'immigration savent que, un lendemain meilleur les attend dans leur pays dans leur ville dans leur quartier d'origine et dans leur village. Il faut qu'on croit à nos gouvernants et aux génies de nos peuples pour les générations futures. Les immigrés par l'aide du gouvernement local, doivent proposer des solutions économiques concrètes pour faciliter le retour et aussi aider le gouvernement à créer suffisamment d'emplois qui peuvent refaire naître un climat de confiance où l'espérance d'une réussite économique sera permise. 
Nous devons être  optimistes que ces sacrifices vont servir à quelques choses. Beaucoup de leçons sont apprises sur le plan national et international, il nous faut agir maintenant pour mettre fin à cette tragédie.

Dr Djibril Ndiaye 

Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :