Les événements qui secouent le monde et la démocratie sénégalaise

Blogs

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

  Les événements qui secouent le monde ne peuvent pas nous laisser indifférents, parce que le monde se résume à un téléphone portable où les médias sociaux jouent un rôle extrêmement important. Nous sommes interpellés à mieux comprendre nos valeurs socio culturelles qui sont à la base de notre démocratie pour mieux prévenir les troubles culturelles de ce monde.   Personne n'est à l'abri de ce qui se passe depuis le Nord du Mali jusqu'au pays Arabes et Musulmans. Une vague de violence difficile à contrôler et on ne sait pas à quand la fin. Des gouvernements complètement en mal avec leur peuple pour des raisons qui les concernent tous...... Si nous voulons mieux comprendre ce monde et notre démocratie il est important de faire des études sur nos valeurs socio culturelles. Nous avons une responsabilité de comprendre le fondement de notre démocratie, son évolution et sa "maturité". Des études approfondies et bien balancées doivent être développées pour mieux comprendre l'enseignement de la non violence développé par nos pères fondateurs aussi bien traditionnels et religieux. Comment consolider les acquis et vulgariser notre démocratie en dehors de nos frontières pour le bien de l'humanité. Un de ces grands défis est comment utiliser la "maturité" de cette démocratie pour atteindre le développement?  La prospérité qui ne peut exister sans la paix intérieure, sera le "marketing point" de notre démocratie. Notre fierté d'appartenir à la culture sénégalaise sans fanatisme nous montre que notre culture religieuse et traditionnelle a  des limites et des défauts qu'il faut améliorer. Nos détracteurs vont toujours mettre en relief ces manquements pour nous prouver que rien n'est encore acquis ou bien même essayer de défaire l'histoire devant nos propres yeux. Ils vont nous faire croire que nous sommes allés un peu loin. Comment se fait il que la non violence a été développé par nos guides religieux avant Gandhi et les autres et il est passé comme lettre morte. Parce que nous ne sommes pas développés économiquement. Nous n'avons pas d'autres choix que de prendre le bateau qui rame vers le  vrai développement. La diaspora qui est présente dans beaucoup de pays économiquement développés et démocratiquement avancés a une responsabilité et aussi, elle l'assument dans le développement du Sénégal. Mais nous voulons un engagement plus approfondi de la diaspora, avec nos frères qui ont gardé et améliorer jalousement notre démocratie pour que nos enfants un jour auront un libre choix de vivre et travailler dans un Sénégal développé. Les médias sociaux qui sont très utilisées pour combattre ou développer une idéologie sont à maîtriser. La technologie de l'information doit être aussi importante que l'agriculture comme priorité. Une stratégie à court et long terme pour l'éducation et la formation doit être développée par des experts patriotes choisis et bien sélectionnés où la diaspora va jouer un rôle de plus value.   La maîtrise de la technologie de l'information associée à la valorisation de nos cultures traditionnelles et religieuses vont nous accompagner à un vrai développement ou l'homme sera libre mais avec des outils nécessaires pour naviguer dans ce nouveau monde.   Djibril Ndiaye Ph.D membre fondateur de l'APR yaakaar section Manhattan New York  Émail [email protected] Tel 646 571 7677   
Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :