Les femmes sénégalaises dans l'éducation, l'exemple du japon comme étude de cas

Blogs

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

    Le Japon est un pays asiatique sans ressources minières qui s'est développé grâce à  l'éducation, à laquelle les femmes ont joué un rôle historique. Nous pensons que le rôle des femmes japonaises dans l'éducation est un modèle de référence pour nos pays africains en voie développement particulièrement le Sénégal. C'est singulièrement pour cette raison que nous étudions ici l'influence des femmes dans l'évolution de l'écriture japonaise et leur rôle dans le développement du Japon. Dans le programme de Macky 2012-Yoonu Yokkute sur les femmes je cite "éduquer une fille et vous éduquez une nation"fin de citation. Nous allons prendre l'exemple des femmes japonaises comme étude de cas pour comprendre d'avantage l'importance de nos femmes dans notre société. L'écrire est introduite au japon du 4 au 5ieme siecle à partir de la Chine. L'écriture chinoise le kandji était difficile à comprendre dans la langue japonaise.  Pour une meilleure adaptation, les femmes ont simplifié les kandji et ont produit le hiragana entre le 8 et 9ieme siècle. Le hiragana qui est une écriture plus cursive et douce était utilisée dans la poésie et les récits par les femmes. Les hommes firent évoluer le hiragana en katakana, dont les formes sont plus carrés. Ces trois types d'écritures (le hiragana, le katakana et le kandji ) forment la nouvelle écriture japonaise. L'élite japonaise a aussi maîtrisé l'écriture romaine pour apprendre les sciences et les technologies occidentales. Plus tard le dynamisme des femmes japonaises dans l'éducation qui se reflète ici par leur implication dans l'écriture de la langue a joué un rôle important dans le développement du Japon. Ils disent souvent que la maîtrise de la langue japonaise est une gymnastique intellectuelle qui prépare les enfants à une maîtrise plus facile des sciences et des technologies. Mais il semble que ce serait l'exposition de l'enfant à l'écriture dès le bas âge et la maîtrise grammaticale de la langue qui le predispose à comprendre les sciences et les technologies traduites dans leur langue nationale. Il ne faut pas oublier que les chercheurs et enseignants japonais ont beaucoup travaillé pour produire de petits livres qui sont traduits en japonais et qui rendent plus accessible les sciences et les technologies à la population. L'enfant japonais qui bénéficie d'une éducation de base à la maison de trois différentes écritures, plus une politique éducative très productive conduit à la production du nombre d'ingénieurs élevé comparé aux autres pays développés.  Nous ne faisons que montrer combien l'éducation est importante dans le développement économique et social d'un pays. Il ne s'agit guère de sous estimer nos femmes qui ont éduqué nos vénèrés guides religieux et nos prominents leaders politiques. Mais en conservant nos acquis c'est à dire nos cultures religieuses et traditionnelles, nous devons nous préparer à ce nouveau défi qui est celui des sciences et des technologies. Dans mon précédent blog sur les femmes sénégalaises dans les tresses, j'avais commenté  sur le rôle des femmes dans la transmission des techniques de tresses et son implication dans notre développement économique. Dans ce blog nous avons étudié l'important rôle que les femmes japonaises ont joué dans le développement de l'écriture japonaise. Le peuple japonais a appris les écritures chinoise et romaine il les a assimilées à leur manière. Ils ont utilisé ces écritures pour maîtriser les sciences et les technologies, et ils ont utilisé les sciences et les technologies pour essayer de conquérir le monde. Le rôle des femmes dans ce moment décisif de l'histoire du japon est une source d'inspiration. Ceci est un exemple pour montrer combien la parité est importante dans notre nouveau type de développement. Nous avons une obligation de soutenir nos braves femmes dont leur courage et leur détermination ne sont plus à démontrer. Il nous faut une application d'une politique éducative des filles si nous voulons combler le fossé économique qui nous sépare des pays développés.   Dr Djibril Ndiaye membre fondateur de l'APR yaakaar New York Section Manhattan  Émail [email protected]   
Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :