Les partis communistes dans l\ évolution de notre démocratie

Blogs

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

 

Le socialisme-capitalisme et le communisme étaient les principaux courants idéologiques au Sénégal. Avec les réalités et le temps d'autres courants sont nés comme par exemple les socio-démocrates et les libéraux. 

 Pour commencer je ne suis ni politicologue ni expert en politique, je suis un simple citoyen qui n'a jamais milité dans un parti communiste. Mon analyse est faite à travers l'histoire contemporaine politique du Sénégal et de mes propres observations. Les Marxistes, Leninistes, Trotskistes and Maoïstes regroupés sur le label communistes ont beaucoup marqué notre histoire sociopolitique. Le paysage politique était riche en mouvements politiques et syndicaux qui ont longtemps travaillé dans la discrétion( underground) à cause du contrôle de la police mandatée par un gouvernement anti démocratique des années 60. Certains ont perdu leur vie d'autres ont raté leur carrière pour ramener notre démocratie là où elle est aujourd'hui, nous les rendons hommage.
 La partie la plus intéressante est le changement de la vision communiste à une idéologie beaucoup plus adaptée aux réalités du temps. Certains ex-militants communistes sont dans la société civile sénégalaise, d'autres sont éparpillés dans les partis politiques à travers les coalitions. Le mariage entre communisme et capitalisme(les socio-démocrates et les liberaux) n'a pas été de tout repos au Sénégal. Mais ce qu'on peut retenir est qu'il y'a un enrichissement de la démocratie sénégalaise, alors que les résultats économiques sont toujours attendus. 
Et les conservateurs au Sénégal ont ils un courant? 

Dr Djibril Ndiaye 

Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :