KARIM LIBERE ABDOULAYE

International
  • Article ajouté il y a 17 octobre 2012
  • Author: Just ndiaye

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

Cher Karim

J’ai décidé de prendre ma plume pour vous écrire cette petite note, j’espère qu’elle vous parviendra. Vous ne me connaissez pas et moi je vous connais qu’à travers la presse à partir de 2002, lorsque vous venez de débarquer de l’Europe pour soit disant assister votre père  élu président de la république du Sénégal. Depuis lors vous avez occupé des postes de responsabilités au Sénégal, vos activités ont été suivies selon Wikileaks par les occidentaux et les américains qui ont fini par vous surnommés MONSIEUR 10%.

Quoi qu’il en soit, je vous demande par cette note de libérer le vieux endurant soldat Abdoulaye Wade. Il mérite le repos, il a beaucoup combattu. C’est grâce à Abdoulaye Wade que le Sénégal, contrairement à beaucoup d’autres pays africains, a eu une partie d’opposition en 1974. C’est grâce également à cet homme que nous avons connu notre première alternance en 2000. C’est lui qui nous a enseigné la DEMOCRATIE. Le Sénégal lui doit beaucoup et nous sommes peinés de le voir se comporter ainsi à son âge, après 12 ans de présidence, jouer au guerrier, forcer des barrages de policiers, prononcer des insultes à l’endroit de son fils Macky Sall. Abdoulaye Wade ne mérite pas ça, le Sénégal ne le mérite pas. Oui le Sénégal, pays de démocratie de térangua et de soutoura ne mérite de voir un ancien président se comporter ainsi. Nous voulons qu’Abdoulaye Wade ait une mention honorable sur les langues de postérité malgré les erreurs commises durant sa présidence.  Le 23 mars est pour bientôt, ne lui fait pas subir de la peine en te voyant en prison, tu es son seul fils biologique qui lui reste. Alors mon cher karim Wade, au nom de notre père Abdoulaye Wade accepte de rembourser l’argent du peuple sénégalais et laisse notre vieux soldat se reposer en paix. Macky n’aura pas le choix, c’est une demande sociale.

Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :