Pétrole du Sénégal : Et si le duo Wade-Timis avait doublé la famille Sall et les sénégalais

International
  • Article ajouté il y a 17 octobre 2012
  • Author: Just ndiaye

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

Beaucoup de sénégalais accuse la famille Sall de vouloir s’enrichir du pétrole du Sénégal par le biais du frère du président Aliou Sall qui occupait le poste d’Administrateur de pétro-tim Sénégal. Mais essayons de voir autrement les choses en se posant certaines questions. Pourquoi Pierre Goudiaby Atépa (ami proche d’Abdoulaye Wade), a laissé les milliers de sénégalais compétents dans le domaine du pétrole et en management pour aller cueillir un Aliou Sall fonctionnaire en Chine qui n’a aucune compétence dans ce domaine, et de le présenter à Frank Timis. Pierre Goudiaby Atepa ne nommerait jamais Aliou Sall dans une de ces entreprises en Chine ou au Sénégal pour l’administrer, car il connait les compétences et les limites d’Aliou Sall. Y avait-il un deal entre Wade- Atépa et Timis pour mouiller la famille Sall sur le pétrole du Sénégal? sachant que Macky avait plus de probabilité de succéder à Wade à la tête du pays (n’oublions pas que Wade avait des informations des renseignements généraux que son potentiel adversaire au second tour pourrait être Macky Sall). Abdoulaye Wade signe un décret sans le dater ni le publier dans le journal officiel, histoire de laisser le sale boulot à son successeur Macky Sall. Avec le frère du président administrateur  de pétrotim sénégal, les choses iront plus vite, dès l’instant que le frère déposera les dossiers au niveau de différentes structures ministère, palais, les choses iront comme dans une boite à lettre. Le grand frère signe très vite les décrets sans passer au peigne fin des documents en se disant que c’est une bonne nouvelle pour sa petite famille et le Sénégal, sans compter les promesses que ce tonitruant Timis avait fait à la famille Sall et particulièrement sur les 30%. Mais peine perdu, après avoir signé les décrets et exonérer d’impôts Mr Timis etc,  Abdoulaye sort de son trou, pour accuser le frère du président d’enrichissement illicite sur le pétrole du Sénégal, et la suite nous tous nous le savons, politiciens, société civile, etc… tous dedans. Et au finish, c’est ce même Pierre Goudiaby Atepa, qui avait mis en relation Aliou Sall et Timis, qui vient demander à Aliou Sall de démissionner de son poste d’administrateur,  histoire de dire  « tu as fait du bon travail Aliou, merci maintenant tu peux t’en aller et nous laisser travailler ». Des vrais bandits ces gars-là. Même les propos de Frank Timis, ci- après, contre Karim laissent à désirer : «Karim m'a crié dessus et j'ai répliqué vigoureusement en lui disant qu'il n'est qu'un ministre et moi un homme d'affaires. Je lui ai dit : "Vous êtes un fils à papa, c'est pourquoi vous avez sept ministères". Foutaises! Ça ne vous dit rien ces genres de propos (propos que les sénégalais ont longtemps dénoncé : les sept ministères) historie de montrer qu’il n’est pas en de bon terme avec Karim alors que……..  Peut-être, si Aliou Sall n’était pas administrateur de pétrotim SN, Macky ne signerai pas si vite les décrets, la famille Sall a peut-être été naïve, elle a été bernée. N’oublions pas que c’est Abdoulaye Wade qui a introduit ce tonitruant Fran Timis au Sénégal et non Macky qui n’a fait que finir le travail en signant et publiant les décrets. Abdoulaye, homme fin qu’il est, sachant que Macky ne lui fait pas confiance et risque de remettre en cause les décrets sur le pétrole qu’il aurait signer,  à préférer faire les choses à moitié, pour laisser une porte ouverte à Macky. Ce qui est sûr si l’exonération d’impôts et la vente des actions de 60% Frank Timis étaient faites sous l’ère Abdoulaye Wade, Macky ne laisserait pas passer cette forfaiture, une fois au pouvoir, tel qu’il connait l’homme et ses combines.

\r\n\r\n

  Senghor le disait, Abdoulaye Wade est un « niombar », un poseur de lapin, il ne laisse que de grands trous et des gâteaux empoisonnés, derrière lui.

\r\n
Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :