LES IDOLATRES

International
  • Article ajouté il y a 17 octobre 2012
  • Author: Abraham Boj

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

L' idée de faire des idoles a été l' origine de la fornication, leur découverte a corrompu la vie. Car elles n' existaient pas à l' origine, et elles n' existeront pas toujours. C' est par vanité des hommes qu' elles ont fait leur entrée dans le monde, aussi bien une prompte fin leur a-t-elle été réservée. Un père qui consumait un deuil prématuré a fait faire une image de son enfant si tôt ravi et celui qui hier encore n' était qu' un homme mort , il l' honore maintenant comme un dieu et il transmet aux siens des mystères et des rites, puis avec le temps la coutume se fortifie et l' on observe comme loi. C' est encore sur l' ordre des souverains que les images sculptées recevaient un culte : des hommes qui ne pouvaient les honorer en personne, parce qu' ils habitaient à distance, représentèrent leur lointaine figure et firent une image visible du roi qu' ils honoraient. Ainsi, grace à ce zèle , on flatterait l' absent comme s' il était présent. Ceux-là mêmes qui ne le connaissaient pas furent amenés par l' ambition de l' artiste à étendre son culte; car désireux sans doute de plaire aux maîtres, il força son art à faire plus beau que nature, et la foule , attirée par le charme de l' oeuvre, considéra désormais comme un objet d' adoration celui que naguère on honorait comme un homme. Et voilà qui devient un piège pour la vie: que des hommes , asservis au malheur ou au pouvoir, eussent conféré à des pierres et à des morceaux de bois le Nom incommunicable. En outre il ne leur a pas suffi d' errer au sujet de la connaissance de Dieu ; mais alors que l' ignorance les fait vivre dans une grande guerre; ils donnent à de tels maux le nom de paix !  Avec leurs rites infanticides , leurs mystères occultes, ou leurs orgies furieuses aux coutumes extravagantes, ils ne gardent plus aucune pureté ni dans la vie ni dans le mariage, l' un supprime l' autre insidieusement ou l' afflige par l' adultère. Partout, pèle-mêle , sang et meurtre, vol et fourberie, corruption, déloyauté, trouble, parjure, confusions des gens de bien , oubli des bienfaits , souillure des âmes , crimes contre nature, désordre dans le mariage, adultère et débauche. Car le culte des idoles sans nom est le commencement , la cause et le terme de tout mal ! La Sagesse Adorez Dieu et gardez vous des idoles ! Exode 20-3à5 le Fils de l homme Lisez, traduisez et faites lire les blogs du Messie: http://messie.over-blog.com/ et http://lefilsdelhomme.seneweb.com/ et http://filsdelhomme.centerblog.net ou Facebook! Abraham Boj  
Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :