MON EPOUSE: LA SAGESSE

International
  • Article ajouté il y a 17 octobre 2012
  • Author: Abraham Boj

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

Moi, la Sagesse, j' ai pour demeure le discernement, et je possède la science de la réflexion.

La crainte de l' Eternel , c' est la haine du mal, l' arrogance et l' orgueil, la voie du mal.

Et la bouche perverse, voilà ce que je hais.

Le conseil et le succès m' appartiennent.

Je suis l' intelligence, la force est à moi.

Par moi les rois règnent, et les princes ordonnent ce qui est juste .

Par moi gouvernent les chefs, les grands, tous les juges de la terre.

J' aime tous ceux qui m' aiment et ceux qui me cherchent me trouvent...

Avec moi sont la richesse et la gloire, les biens durables et la justice.

Mon fruit est meilleur que l' or, que l' or pur...

Et mon produit est préférable à l' argent...

Je marche dans le chemin de la justice, au milieu des sentiers de la droiture , pour donner des biens à ceux qui m' aiment et pour remplir leurs trésors...

L' Eternel m' a créée la Première de ses oeuvres, avant ses oeuvres les plus anciennes.

J' ai été établie depuis l' éternité , dès le commencement , avant l' origine de la terre.

Je fus enfantée quand il n' y avait point d' abimes, point de sources chargées d' eaux, avant que les montagnes fussent affermies, avant que les collines  existassent, je fus enfantée.

Il n' avait encore fait ni la terre, ni les campagnes, ni le premier atome de la poussière du monde. 

Lorsqu' Il disposa les cieux, j' étais là...

Lorsqu' Il traca un cercle à la surface de l' abime ,lorsqu' Il fixa les nuages en haut, et que les sources de l' abime jaillirent avec force , lorsqu' Il donna une limite à la mer , pour que les eaux n' en franchissent pas les bords, lorsqu' Il posa les fondements de la terre, j' étais à l' oeuvre auprès de Lui, et faisais tous les jours ses délices, jouant sans cesse en sa présence, jouant sur le globe de sa terre  et trouvant mon bonheur parmi les fils de l' homme.

Et maintenant, mes fils, écoutez-moi  !

Et heureux ceux qui observent mes voies!

Ecoutez l' instruction , pour devenir sages.

Ne la rejetez pas .

Heureux l' homme qui m' écoute, qui veille chaque jour à mes portes, et qui en garde poteaux! 

Car celui qui me trouve a trouvé la vie, et il obtient la faveur de l' Eternel.

Mais celui qui pèche contre moi nuit à son âme...

Tous ceux qui me haissent aiment la mort . Proverbes 8

Pour vous qui luttez contre-moi, pour vous qui m' espionnez, sachez que vous avez perdu votre combat avant de l' avoir engagé... Apocalypse 19

Aimez la Vérité car Dieu est Vérité! 

C' est bien le Vrai Messie qui vous écrit même si cela vous semble surprenant de le voir utiliser le net...

le Fils de l homme


 


 

 


Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :