Amadou Tidiane WONE, nos hommages !

Blogs

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

M. Amadou Tidiane WONE, vous êtes un grand homme d'Etat, un homme lucide, un patriote infatigable ! Mais votre plus grande qualité, au- de la fidélité que vous exprimez inlassablement à vos amis, c'est votre entière dévotion à Allah. Il ne pouvait en être autrement. Je rappelle que vous êtes le fils aîné de l'agrégé de médecine Ibrahima Wone, l'homme qui a formé la plupart des grands médecins et autres hauts fonctionnaires de ce pays. Les bonnes pratiques que vous incarnez sont le fruit de votre "dotation morale" : votre éducation, votre religion, voudrais-je dire.

 

Amady Aly Dieng, invoquons un autre illustre homme, m'a inculqué l'esprit critique ! Alors mon objectivité et mon objection de conscience ne seront jamais ébranlées. Néanmoins, vous concernant, je ne saurais parler sans émotion. D'ailleurs, est-ce l'émotion qui m'anime lorsque je parle ainsi de vous, de vos qualités ? Non ! Je crois plutôt que c'est l'amour du bien, l'amour des êtres dignes et respectables qui est ainsi traduit à travers ces mots que je crois modestes, mais véridiques. Un guide spirituel me disait : "même s'il vous est impossible d'être un homme bien, aimez les bonnes gens, aimez ceux que Dieu a honorés". Monsieur WONE, Dieu vous a honoré, comme il a honoré votre père et votre mère Fatimata LY.

 

Que vos parents reposent en paix ! Et que Dieu vous garde !

DR M. 

Dans le Blog du Sociologue Rebelle

 

Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :