Bourse familiale : l\'assistance politique !

Blogs

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

 

Que l'un d'entre nous ait vu une ou deux personnes percevoir cette bourse ce n'est pas ça le plus important. Car il y a des gens qui nous confient avoir vu des gens percevoir cet argent, pas parce qu'ils sont des nécessiteux, mais en raison de leur militantisme à l'Apr. Ce qui est crucial dans cette histoire, c'est que cela soit traçable, contrôlable et visible par les inspecteurs d'Etat indépendants.

Mais également les critères de sélection doivent être connus par les populations pour que chacun sache qui répond ou ne répond pas à ces critères-là. Pour ce qui me concerne, je n'adhère pas à cette politique de "l'assistanat politique". La rationnalisation de ces milliards aurait permis aux filles et fils issus de ces familles nécessiteuses d'avoir une activité qui leur permettrait de subvenir directement aux besoins de leurs familles respectives au lieu d'attendre cet 'Etat Providence" venir leur octroyer "directement" cet argent. Créez des emplois "waay" pour les jeunes? Formez-les "waay".

Malheureusement, je reste très très pessimiste, puisqu'au Next Einstein Forum dernier, le Chef de l'Etat a soutenu que "la vocation de l'Etat n'est pas de créer des emplois". Il faudrait qu'on me dise de quel Eat s'agit-il. S'agit-il de l'Etat qu'il dirige depuis 2012, ou de l'Etat que nous avons depuis les "Indépendances" ? Parce que s'il s'agit du début de nos "Indépendances", on pourrait lui apporter des contractions factuelles. De même après la Seconde Guerre, le plein emploi était presque assuré et fut l'oeuvre de l'Etat, en France par exemple. Donc de quel Etat ou de quelle époque parle le président ? Bref, quand on est capabable de priver des étudiants, à travers des critères dits d'excellence, de l'acquision de la bourse, quand on n'a pas l'ambition de créer des emplois, c'est normal qu'on s'adonne à un saupoudrage trompeur comme l'octroi des bourses familiales. Baalénma aq !

Le Socioçlogue Rebelle

University of Bayla

Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :