L\'homme blanc est La Référence

Blogs

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

On sait que tout a été fait pour que l'Africain (et le monde) croit que les modèles occidentaux et américains sont les protoplasmes vitaux de l'humanité toute entière. Je connais peu Rostow, mais pour avoir lu des documents de secondes sources (Le Changement social de G. Rocher), je sais qu'il avait établi des étapes de développement linéaires qui se parachèvent inéluctablement, selon lui, par le type occidental.

Cet européocentrisme, que l'Afrique colonisée a assimilé (ou qui a assimilé l'Afrique) malgré elle et au détriment de ses propres valeurs (je veux parler des idéaux qui sont en conformité avec ses structures mentales et sociales libérées de toute occidentalisation), est le démon qui suce la sève de ses circuits vitaux.

L'homme blanc est La Référence. C'est lui qui détiendrait la lumière, la raison. Contre lui personne ne peut rien. Ce qui légitime d'ailleurs le regard dégradant qu'il porte sur les Africains. Nous sommes moins que ses chiens pour parler comme Réné Maran, dans Batouala. Car ses chiens, il les nourrit. Nous, il nous pille, il nous affame.

Mais à regarder de pres, c'est un procès assez facile que nous faisons à l'ancien maître. Que dire de nos dirigeants et du peuple qui ont tous renoncé à leur souveraineté et à leur liberté (Jean Ziegler), mais surtout au travail et à la vertu ?

Même le virus du Sida ne prospère que dans un corps déjà affaibli par d'autres pathologies.

Dr M. G. Aidara

Dans Le Sociologue du Rebelle

N.B: Encore, faut-il le préciser, nous devons éviter de définir la vertu dans le sens aristotélicien qui exclut le barbare, c'est-à-dire, plus précisément, le non grec.

 

Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :