Monsieur le Ministre de l\'Intérieur, veuillez répondre à M. Amadou Tidiane WONE

Blogs

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

L'argument consistant à dire que les informations concernant les références parentales sont dans la puce biométrique nous semble peu convainquant, si seule la police peut y avoir accès. Le film français "Lucie a deux mamans", film de propagande de l'homoparentalité, nous autorise à avoir des craintes  et des doutes par rapport aux velléités de certains Etats tentés de céder devant la pression des lobbies qui promeuvent les familles homosexuelles, à travers un plaidoyer visant l'inscription de l'indétermination des sexes  (Allemagne), ou encore, la suppression de toute référence parentale sur les cartes d'identité.

Veuillez, monsieur le Ministre,  répondre par des arguments très convaicants, à cette lettre ouverte de M. Amadou Tidiane WONE, afin de nous sortir de cet état suspicieux :

"

Lettre ouverte à Monsieur le Ministre de l'intérieur

 

Monsieur le Ministre,

 

Je viens de prendre possession de ma nouvelle carte d'identité numérisée.

 

Je félicite vos services techniques, notamment la DAF, pour les efforts louables et soutenus mis en œuvre pour relever ce défi.

 

J'ai remarqué que la mention des prénoms et nom du père et de la mère ne figurent plus sur la nouvelle carte d'identité. Il n'en n'était pas ainsi jusque-là.

 

Qu'est-ce qui rend désormais superflue cette mention ?

 

Je vous remercie par avance pour votre bienveillante attention et vous prie de croire, Monsieur le Ministre, à l'assurance de ma haute considération.

 

Amadou Tidiane WONE

[email protected]"

Dans Le Blog du Sociologue Rebelle

Très suspicieux à juste raison !

 

Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :