Maroc et monde arabe : égorger des noirs comme des moutons serait - il devenu ''Hallal'' ?

International
  • Article ajouté il y a 17 octobre 2012
  • Author: diarra mame

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

Il ne se passe plus une semaine sans que le monde ''arabe'' ne s'illustre haut la main par un racisme de plus en plus exacerbé à l'égard des noirs africains .

Le racisme tel qu'il se manifeste dans cette partie du globe n'est égalé nul part ailleurs ( ni en Amérique latine – ni en France – ni dans le reste de l'Europe – ni ailleurs en Asie ... ), sur ce point le monde arabe fait figure d'un énorme trou noir où les mentalités n'ont pas évolué depuis des siècles sur la question du racisme, le passé esclavagiste non assumé y est surement pour beaucoup.

Ailleurs dans les autres pays qui s'essaient à respecter au minimum les droits de l'homme on ne poignarde pas – on égorge pas gratuitement – on ne traite pas de singes une personne pour le simple fait qu'il soit noir sans être exposé à des poursuites judiciaires et à une peine de prison à la hauteur du crime.

Sur cet aspect le monde arabe est en retard et le demeura encore un très bon moment puisque y être noir africain c'est s'exposer à être traité de singes quotidiennement – à être craché dessus – à être lynché si nécessaire sous le regard complice de leurs sociétés, leurs médias (qui ne font rien pour sensibiliser comme ça se passe sous d'autres cieux plus respectueux des droits humains) et de leurs pouvoirs publics.

Le Maroc pourtant réputé un peu plus ouvert que le reste de ses voisins n'échappe pas à la règle, les meurtres souvent impunis de noirs africains se suivent et ne se ressemblent pas et aucune volonté réelle ne semble émerger dans ce royaume pour changer la donne, chacun se complait de la situation on ferme les yeux, on bouche les oreilles, on fait fit de ne rien voir, zutt et silence on égorge des noirs.

Invraisemble pour des pays qui dit-on feraient parti du continent africain mais qui cautionne – banalise le racisme à l'égard des noirs africains !

En attendant et puisque la vie d'un noir africain ne vaut pas grand chose aux yeux de certains, les familles Sénégalaises – Camerounaises - Maliennes continueront à enterrer et à pleurer leurs morts puisque sous nos cieux aussi nos gouvernements ne semblent rien faire que la situation change sans doute trop occupés à la politique politicienne et à la corruption (leur jeu favori).

Ci dessous une liste non exhaustive de Sénégalais et d'autres africains lâchement assassinés au Maroc :

Ismaila Faye : poignardé sauvagement pour avoir refusé de céder sa place dans un bus à un jeune Marocain

Moussa Seck : poussé du haut du 3éme étage d'un immeuble

Amadou : ce jeune malien a été tué devant une épicerie pour avoir refusé de laisser le devancer à la caisse un marocain arrivé bien après lui

Alain Toussaint : jeté en dehors d'un bus en pleine vitesse par des policiers

Charles Paul Alphonse Ndour : ce jeune sénégalais a été froidement égorgé lors d'une expédition punitive lancée par des jeunes marocains à Tanger

1- Parce que nous disons NON au racisme ultra-violent et banalisé au Maroc et ailleurs dans le monde arabe

2- Parce que nous voulons que les sénégalais et nos frères africains soient bien traités comme le sont les milliers de Marocains qui vivent paisiblement sans être inquiétés ni égorgés de Dakar à Saint – Louis et partout ailleurs au Sénégal

Venez tous et nombreux à la grande manifestation pacifique prévue devant l'ambassade du Maroc à Dakar ce vendredi 5 septembre à 15h !

Ave. Chiekh Anta Diop
BP 490 Dakar
Sénégal

Charles Paul Ndour , dernière victime de la série de crimes racistes commis au Maroc

 

Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :