NON Touba ne peut en aucun cas être la priorité.

International
  • Article ajouté il y a 17 octobre 2012
  • Author: diarra mame

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

Parler d'une ethnie, on vous accusera d'être ethniciste !

Parler de l'Islam et de certains comportements déplorables, on vous accusera d'être islamophobe traduction en wolof (da ngéye xekh l'islam – nonou l'islam leu) !

Parler des dérives de certains guides mourides ou tidianes, on vous accusera d'être mouridophobe ou anti-tidianes !

 

Cette stratégie n'est rien d'autre que celle des sans arguments, de ceux la qui, fanatisme oblige, refusent tout questionnement, toute remise en question rationnelle.

 

Ainsi, discuter de l'opportunité ou de la priorité d'un investissement colossal sur l'autoroute qui ménera à la ville sainte ne peut que soulever un débat avec d'une part les fanatiques aveuglés incapables de raisonner en termes d'efficacité – de priorités et de l'autre les républicains qui, rationalité oblige, ont une autre définiton de ce qui est prioritaire et de ce qui l'est pas.

Qu'à cela ne tienne, le débat est ouvert !

 

Dans une République qui se respecte l'investissement est réalisé en fonction des priorités du moment – en fonction de l'utilité qu'il apporte à l'ensemble de la population et après estimation du retour sur investissment qui se doit d'être positif . Ça c'est uniquement dans les pays organisés mais dans ce Sénégal de Macky Sall on a l'impression que c'est l'inverse qui est la norme.

 

Sinon comment comprendre que ce gouvernement puisse décider d'investir 400 milliards de franc cfa dans une autoroute qui ira de Dakar à Touba ?

 

1- Touba cette ville religieuse où on ne paie pas l'impôt (faut il rappeler que les impôts et taxes collectés un peu partout dans le pays permettent de financer l'éducation – la santé – de construire routes et hopitaux...).

 

2- Touba cette ville qui ne produit que 10 000 à 20 000 tonnes de mil par an destinés entièrement à la consommation de ses talibés, une action certes noble et à encourager mais qui n'apporte absolument aucune valeur ajoutée dans l'économie du pays.

 

3- Touba cette ville où on crit haut et fort qu'on n'a pas besoin de l'Etat pour se développer et où aucune loi de l'autorité Etatique n'a droit de cité

 

Tout être censé aura du mal à comprendre le choix d'un tel investissement, si on raisonne en termes de priorités on ne peut que se demander pourquoi pas une autoroute de contournement de la Gambie qui ira jusqu'en casamance, pourquoi pas une autoroute pour désenclaver le grand nord (saint-louis – Richard toll – Matam …)

 

Une autoroute de contournement de la gambie : elle serait bénéfique pour la Casamance et l'ensemble du pays, son mérite aurait été de rétablir le réseau routier en piteux état sur l'axe Mbour - Fatick – Kaolack – Sokone et elle permettrait aux villes longtemps endormies comme Tambacounda et Kolda de voir leur isolement rompu afin de décoller économiquement grâce au transit et aux flux d'échanges de biens et services qu'elle accroitrait considérablement. Pour la casamance une telle route (Dakar – Ziguinchor 857km environ) permettrait d'écouler en un laps de temps ses milliers de tonnes de fruits qui pourrissent chaque année faute de transport adéquat alors que le reste du pays peut absorber toute cette production.

 

Une autoroute pour désenclaver le grand nord (sain

t – louis – Richard Toll Matam) : les médias du pays et le gouvernement lui même admettent que chaque année des milliers de tonnes d'oignons – de patates – tomates pourrissent le long de la vallée du fleuve pourtant très fertile faute d'achéminement à temps, une telle initiative permettrait aux agriculteurs d'écouler facilement leurs productions (des villes comme Dakar – Thiès n'attendant que çà pour consommer en masse et à bon marché), attirera à coup sûr les PME agroalimentaires, créera emploi et baissera le coût de la vie.

Investir ces 400 milliards de franc cfa sur une route de contournement de la gambie ou sur une qui désenclave le nord aurait été plus bénéfique pour l'ensemble de ces régions et pour tout le pays Touba y compris puisque les retombées seraient générales. Mais çà c'est valable uniqument dans les pays où on classe les projets par ordre de priorités !

Ce n'est pas être contre les habitants de Touba que de dire la priorité est ailleurs d'autant plus que la route qui méne à cette ville est en bon état comparé au reste du pays et encore cette route ne connait une réelle affluence que 3 à 4 jours par année.

 

Macky Sall et son régime ne peuvent ignorer les projets prioritaires que sont le contournement de la gambie et le désenclavement du nord pour des raisons d'indépendance, de sécurité et pour des raisons économiques.

 

400 milliards pour un pays pauvre c'est colossal, autant l'investir sur un projet opportun et porteur que sur un qui l'est pas vraiment.

À titre de comparaison avec 3 fois moins que cette somme le plus grand parc éolien d'Afrique vient de voir le jour en Ethiopie pour 137 milliards de cfa de quoi alimenter en continue en électricité 3 000 000 de personnes soit l'équivalent d'une ville comme Dakar 24h/24

 

Mais pour ça il aurait fallu savoir ce qui est prioritaire, apparemment Macky Sall l'ignore ! Pauvre pays !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :