De l’esclavage à l’agrobusiness : la communauté internationale pour les nuls

International
  • Article ajouté il y a 17 octobre 2012
  • Author: mbourou pain

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

Ce n’est pas seulement du à ma séparation avec ma toubaab motakh may kasse, mais bon…

Communauté internationale pour les nuls…

Nous communauté internationale (exception faite de la Chine), nous disons : 400 ans de chaines ne leur a pas suffit ! Qu’ils sont bêtes ces noirs. Nous vous rappelons les faits (elle raconte, alors écoutez bien):

Au départ, c'est-à-dire il ya quelques siècles déjà, nous avions des plantations (en Amérique) mais pas la main d’œuvre adéquate. Les Indiens ne supportaient pas trop les travaux champêtres ou n’étaient pas assez dociles. Alors, en bon père de famille, pour améliorer les conditions de vie de nos concitoyens (c’est ce qu’on leur a fait croire, et ce n’était pas tout à fait faux), nous sommes venus vous kidnapper et hop direction les Amériques… Et ces gentils noirs sont devenus nos biens « meubles » (cf code noir - amazon.fr)… C’est le début de l’esclavage (par les blancs bien sûr, car les Arabes le pratiquaient avant nous, et même entre vous cette pratique était courante cf M. THIOUBE pseudo-historien)…

Le temps a pris son temps est a coulé lentement. Et comme le disait je ne sais qui d’ailleurs « A qui sait attendre, le temps ouvre ses portes », la science est passée par là et nous avons connu la révolution  industrielle. La machine a remplacé l’Homme (le noir donc, je n’aime pas trop nègre),  nous avons sauvé ces « pauvres noirs » et avons aboli l’esclavage et pour son application réelle et totale nous avons envahi votre continent pour bannir l’esclavagisme et sanctionner sévèrement et sauvagement tout esclavagiste (noir et arabe, si si, ils continuaient à avoir des Jamm) : c’est le début de la colonisation. Nous vous avons civilisé, nous vous avons apporté la religion et notre protection en punissant les esclavagistes (noirs et arabes bien évidemment) qui continueraient cette pratique « abominable ». En bon père de famille nous tenons à l’éducation des peuplades parsemées ça et là dans le monde (bien évidemment depuis l’esclavage nous affinons nos méthodes, nous avons, nous des manières) et c’est la chanson que tout le monde a entendu. Dans le même temps, nous nous occupions à dépouiller de vos matières premières pour notre industrie, en imposant une monoculture coloniale (la plupart du temps sous forme d’impôt) et c’est le début des cultures de l’arachide, du coton, du café, de l’hévéa… sur le continent…. Quelques dizaines d’années plus tard, ces noirs se sont rebellés et ont réclamé leur « indépendance ». Un bien joli mot pour ces noirs, la preuve, ils sont toujours dépendants (hihihi !!! vous dites lol). Ok au final vous avez obtenu le passe droit, pour accéder à « l’indépendance».

Après les indépendances ce qui nous intéressait chez vous c’était uniquement votre sous-sol, avec tout ce qu’il regorge comme minerais (dimant, or, argent, uranium, pétrole…. Tout quoi, pour faire simple). Donc avant de quitter votre continent, nous avons installé des pantins (des marionnettes quoi) pour que nous pussions continuer à exploiter sans être inquiéter votre continent par différents subterfuges : Aides au développement, accord de partenariat, accords militaires … Et dès qu’on constatait de la réticence de la part de certains dirigeants, on « organisait » leur liquidation pure et simple ce qui aura pour mérite de servir d’exemple aux autres « dirigeants »… Vous êtes en train de vivre cette période… C’est votre présent. Pour votre futur regarder dans l’agrobusiness !

Agrobusiness, quand tu nous tiens !!!  Nous communauté internationale,  nous pensons à l’avenir et dans une futur proche, notre cible : Vos terres arables. En l’Etat actuel, elles représentent près de 18% des terres arables du monde mais sur ce terrain les Chinois, les Dubaïotes, les Qataris commencent à nous concurrencer…. Mais bon, on va dire que c’est normal. Pour que ça passe mieux auprès des populations, nous utilisons des termes « gais », du genre agrobusiness. Qui veut dire en réalité « colonisation agraire » quand il s’applique à vous (ou sur votre continent). Un mot assez fun, assez classe.

 C’est l’idée géniale du moment. Qui veut tout simplement dire, nous allons venir chez vous, via des sociétés bien sûr, à consonance bien sénégalaise, genre senehuile,(je vous l’avais dit nous avons affiné nos méthodes, maintenant nous parlons de stratégie), cultiver chez vous les cultures qu’on veut, avec nos semences génétiquement modifiées qui en plus de détruire toute vie dans les champs, vous rendront dépendants vis-à-vis de nous (puisque tous les pays fabriquent eux-mêmes leur semences génétiquement modifiées excepté vous les noirs). Quand vous aurez tous quitté la campagne pour la ville, oui c’est le chemin que vous avez pris, car apparemment on vous promet du travail en ville (ya pas de taf en ville et nulle part d’ailleurs), on mettra la machine en marche. Avec l’agrobusiness on va d’abord vous promettre du travail (pour ceux qui sont restés dans les campagnes), surtout pour la jeunesse (mais franchement qu’est ce qu’on en a à f… de votre jeunesse)  et ensuite on va commencer la grande manœuvre d’appauvrissement des sols, d’utilisation intensive de nos engrais, de liquidation systématique de toute semence dont nous ne serions pas producteurs. On veut que vous mangez que ce que nous produisons …. chez vous.

Depuis que le monde est monde, est-ce que nous avons œuvré une seule fois nous communauté internationale (Ex-colons, ex-missionnaires repentis) pour votre bien ? Jamais au plus grand jamais. Donc quand on vous propose un truc (peu importe ce que c’est) et même si ça parait alléchant, FUYEZ. Le pire c’est que vous êtes très sensibles à notre commisération « déguisée », qui avait dit que le noir (il avait employé l’autre mot vous désignant) était émotion… Dans le monde actuel, tu es agneau ou loup, proie ou prédateur. Ce qu’il faut juste savoir c’est que le loup est habillé en mère –grand…

Juste un conseil (d’ami) rapprochez-vous des pays comme l’inde (la Chine commence à faire comme nous) si vous voulez améliorer votre devenir. L’agriculture qui nourrit un peuple ne doit être laissée, en aucun cas à une élite sous-couverte d’anonymat, à une petite minorité. Elle doit être l’œuvre de tous, si le mil coûte chère, c’est parce que tout simplement, le secteur agricole n’est pas industrialisé. Fabriquer des machines (des ingénieurs vous en avez en pagaille, sans compter ceux de la diaspora), transformer vos produits et de grâce, arrêtez de fournir que la matière première.

S’opposer à toute forme de colonialisme, quelle qu’elle soit et d’où qu’elle vienne et ce « by any means necessary ».

Tout ce que j'ai écrit n'engage que moi,...., Au moment où je l'ai écrit bien évidemment.

Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :