La corruption, ..... Et si on en parlait

International
  • Article ajouté il y a 17 octobre 2012
  • Author: mbourou pain

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

La corruption …. Et si on en parlait !!!

Gnakkbakhoulmoy Bakhoul, moy andi béppou khétou vice !!! Kool Té mouna Dem (KTMD)

Pas de grande corruption, des milliards de francs, non de la corruption de bas étage, celle qui est pratiquée tous les jours dans les bureaux, dans les administrations, sur les routes….

 

Le Sénégal est un pays corrompu... Est-ce surprenant ? La corruption est l’une des « valeurs » les mieux partagées par les pays sous développés. Jusqu’à aujourd’hui, pour l’endiguer, la répression a été la seule solution apportée…, pour les maigres résultats qu’on connait.

Parlons d’un sénégalais moyen, un fonctionnaire, la quarantaine qui travaille dans un des nombreux ministères qui composent le pays, pour je ne sais quel poste. Ce qu’il faut savoir c’est qu’il travaille, il se lève le matin, va au bureau et sur son bulletin de paie il touche un salaire net de 175 300 f cfa, c’est un fonctionnaire donc on estime qu’il a la garantie de l’emploi, pas de risque de faillite, ni de délocalisation de sa boite à moins que le pays parte en « free style ». C’est  un Sénégalais lambda, donc c’est un homme pieux en apparence qui va à la mosquée le vendredi (ou à l’église le dimanche) et les autres jours quand il le peut. Il est marié a une enseignante qui a le bac et qui a même réussi à décrocher son Deug en lettre mais les contraintes familiales l’ont obligées à chercher du travail, elle a donc passé le concours de l’enseignement avec le BFEM pour être sûre d’être prise. Oui elle est finalement devenue enseignante et elle gagne bien sa vie, …, Euh ! En tout cas elle touche un salaire net de 150 000 f, tout rond et veut bien participer aux charges de la maison. Ils ont à leur charge un neveu du mari et la petite sœur de madame ! Ils habitent aux Parcelles. En effet ils sont originaires du même village, Mbam, village sérère situé dans la région de Fatick …. 

Le cumul de leur salaire fait un total de 325 300 f et arrivent sans crier gare, comme un guet-apens au coin de la rue , ces dépenses incompressibles : 100 000 f bou dara todioul pour le loyer, 80 000f pour la dépense quotidienne, 12 000f pour Electricité, 12 000 f pour l’eau, 10 000 f pour le téléphone, 20 000 f pour le transport (y compris celui du neveu qui est à Delafosse), 10 000 f pour le déjeuner de monsieur  qui travaille en ville (La gamelle, non connait pas), 20 000f que Monsieur envoie à ses parents restés au village et enfin 30 000 f pour la bonne. Il leur reste donc si mes calculs sont bons 31 000 f pur parer à toute dépense exceptionnelle (maladie, tabaski, korité, baptême, …). Et dans ce cas de figure je ne parle même pas des postes tels que l’habillement, les loisirs.

Ils louent donc ils aspirent à acheter une maison bien à eux, mais avec quel argent. Quelle est leur possibilité d’épargne ? Il s’agit d’une famille qui a priori a des revenus stables, habite un quartier « normal », et qui ne vit pas dans le luxe. On peut assombrir (j’aurai dit blanchir mais bon c’est le français, on fait avec) le tableau en choisissant un exemple avec une femme au foyer, le seul revenu du mari pour entretenir tout ce beau monde … L’Homme n’a que son travail pour nourrir sa famille si le travail en question ne lui permet pas de subvenir aux besoins familiaux, il cherchera un autre moyen pour y arriver. C’est pour cela que dans les ministères, dans l’administration en général les gens attendent des citoyens un complément de revenus… Ce qui est communément appelé CORRUPTION. On peut trouver leurs pratiques abjectes, indécentes, mesquines,…..,  tout ce qu’on veut … mais leur réalité quotidienne les attend à la maison comme un Mac qui attend sa « fille »au coin de la rue… Je ne cautionne pas, loin de là, je constate. Le policier au bout de la rue attend son complément de revenus des chauffeurs de taxis, de cars rapides, au bureau des passeports ce sera pareils, ….. Bienvenu dans la réalité du Sénégalais… car au final c’est le Sénégalais (e) qui en pâtit.

Le rêve Sénégalais(ou plutôt Africain) ce n’est pas d’être chef d’entreprise … Non loin de là : C’est d’être Politicien, car c’est la voie « légale » assurée pour être milliardaire. Comme si le Sénégal n’appartenait qu’à cette petite minorité  (les même qui occupent nos écrans de télés, les journaux et les magazines) qui n’en a rien à cirer de toi et de moi.

Tellement de chose à faire, tellement de secteurs porteurs d’emplois, tellement d’emplois susceptibles d’être crées. Mais au lieu de diriger le pays, de trouver des solutions pour le Sénégalais … on se contente de ces nominations de complaisance : Conseil économique et social … Depuis que ce machin existe, quels sont ces résultats ???  Quelle amélioration au niveau économique et social a t- ton constatée pour le Sénégalais ?

Combattre la corruption commence par combattre la pauvreté, c’est d’abord réduire les inégalités sociales, c’est créer des emplois rémunérés dignement …. « Le Sénégal qui gagne sans que personne ne soit laissé au bord de la route, sans que personne ne se croit ou ne se considère plus digne qu’un autre. Ce Sénégal là est possible, il faut des corones, de la volonté et de l’imagination mais ça reste possible».

Dans les pays où la corruption est faible, ce n’est ni la religion, ni les sanctions qui l’ont fait reculer. C’est juste un rééquilibrage du niveau de vie des populations. Faire en sorte que le salaire des représentants du peuple ne soit pas trop en décalage avec le salaire d’un salarié.

On peut exiger de tout travailleur des objectifs de résultat, on peut lui fixer des objectifs journaliers, hebdomadaires, mensuels, à atteindre, mais  en contrepartie donnons lui le salaire qui lui permet d’atteindre ses objectifs qu’il se fixe : Avoir une vie décente.

Tout ce que j’écris n'engage que moi, bien évidemment au moment où je l’écris.

Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :