Les nouveaux immigrés .... Et si on en parlait

International
  • Article ajouté il y a 17 octobre 2012
  • Author: mbourou pain

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

On peut estimer que j’utilise des raccourcis clavier du genre Ctl C + Ctl V …..

L’immigration : Un des nouveaux fléaux de l’Afrique. Les nouvelles cibles : Les Etudiants pour la plupart, les travailleurs qualifiés et les autres (qui sont de moins en moins nombreux en France, en Angleterre au Canada, aux Etats Unis).

-          Les Etudiants : Le profil de l’étudiant est en général « les meilleurs des classes de terminal (les 3 ou 5 premiers selon les années), les meilleurs DUT, les meilleurs licenciés, les meilleurs maitrisards, les meilleurs ingénieurs, les meilleurs, toujours les meilleurs  et de temps en temps quelques chanceux (Mais comme dirait PLG, la chance est une question de talent). Déjà nous remarquons qu’une première sélection est effectuée et quelle sélection!

o    Parmi ceux là, combien arriveront à s’adapter à leurs nouvelles conditions de vie (car peu bénéficient de bourse ou d’aides financières de l’Etat), combien ont déjà quitté le cocon familial, combien avaient déjà gouté «  à la liberté » de vivre sans parents de pouvoir sortir et rentrer à n’importe quelle heure ? Au final on peut se demander combien feront de bonnes études (sans compter ce qui ne seront jamais diplômés), combien auront finalement les diplômes pour lesquels ils sont « partis ».

§  Et parmi ceux qui auront des diplômes valorisants (Vraies écoles de commerce, Ecoles d’ingénieurs, les diplômés de finance, de comptabilité, d’informatique,… en gros les diplômes qui forment à un métier pour lequel il ya un réel besoin de main d’œuvre…), combien se décideront à rentrer : La délicate question ! Retourner au Sénégal sans expérience c’est très risqué (au-delà de toute considération patriotique), surtout si on est issu d’une famille modeste (ce qui constitue la majorité de étudiants immigrés des années 90 – 2000). Toujours et encore les meilleurs (dans le même lot les chanceux) arriveront à « tirer leur épingle  du jeu » et trouver un travail qui au début est à la hauteur de leur espérance mais très vite certains vont vite déjanter car à certains postes il faut avoir la couleur locale (ce n’est pas forcement le cas de tout monde, certes, les exceptions confirmant la règle). Les autres pour s’être « trop acclimater » n’oseront pas rentrer, se marieront et vivront dans le pays hôte tout bonnement et très simplement. En même temps à quoi bon de rentrer  dans nos pays où le salaire quand il y’en a ne nourrit pas son homme… Dakar est une ville chère, …, ha !!! tu viens de le découvrir, alors que chaque année tu revenais en vacances… Pour ceux qui avaient pour ambition de rentrer avec un peu d’expérience (ça se déroule en général de la sorte …..) : tu cherchais juste un peu d’expérience, mais depuis 5 ans tu travailles, tu viens de te marier avec une Sénégalaise (ou un Sénégalais) bon teint et tu as un enfant et le meilleur c’est tu fais des missions en Afrique (oui un noir est mieux accepté par ses compatriotes, l’un des objectifs de ton immigration c’est ça aussi, un noir qui va travailler chez les noirs pour le compte du blanc, …., ça ne vous rappelle rien), mais dans ta petite tête tu penses toujours que tu vas rentrer (comme l’ont fait nos parents qui sont finalement rentré …. Confiné s dans un cercueil)… Quand ? Temps yi rek mais en réalité Yallah rec kham ….

·         Sur  100 qui ont eu la chance de partir (c’est à dire être parmi les meilleurs en Terminal) combien sont rentrés au Sénégal soit avec les diplômes qu’il faut, soit avec les diplômes et l’expérience qu’il fallait. Et sur 100 « partis » combien ont eu leur rêves brisés, combien ne passeront plus jamais au Sénégal plus de 1 mois… ?

Quand tu réussis (diplômes et autres) tu leur sers de main d’oeuvre et si tu ne réussis pas (pour y raisons) ils auront privé du continent de ses meilleurs éléments … Les grandes puissances se déploient à une très grande vitesse surtout que depuis la Chine est rentré dans le jeu … L’Afrique, encore l’Afrique, toujours L’Afrique avec les traitements toujours aussi avilissants.

L’Etat débourse des milliards pour l’éducation (investissement dont la rentabilité n’est visible que dans le long terme). Pour qu’une personne atteigne le bac, l’Etat a dépensé combien ? Si vous êtes à l’UCAD vous vous trouvez assez nombreux, vous les étudiants, mais regardez derrière vous le nombre de vos camarades de promotion qui sont arrivés à votre niveau, du chemin vous en avait fait et très sincèrement vous pouvez être fiers. Au moment ou le financement de l’Etat doit être massif, structuré, bien orienté et pragmatique, mais c’est à ce moment que l’Etat devient amnésique plus de cohérence dans sa politique et là peut commencer le grand pillage des pays développés. Le piège tu te rendras compte de ce piège que constitue cette « main tendue au nom de la coopération entre les pays du Nord et ceux du Sud» en général un peu trop tard, toujours un peu trop tard comme le flic qui arrive toujours après le braquage. Etudiant en quête de savoir et de lendemain meilleur se retrouve embarqué dans ce voyage du non retour pour la plus part… Comme aux temps anciens….

Cette immigration telle qu’elle se fait actuellement nous maintien dans notre état actuel de pauvreté. Ceux qui sont à l’extérieur, ils font quoi … ils envoient (l’expression commune). Ce qui est de l’assistanat pure et dure, et au final n’apporte rien de manière concrète au pays sinon à inciter plus de jeunes à partir et participe à l’inflation que connait notre pays. Oui ça participe à l’inflation en mettant de l’argent « facile », disponible et prêt à la consommation (très rarement à l’investissement)… Et aucun économiste digne de ce nom ne peut me démentir. Dakar est l’une des villes les plus chères au monde… L’Etat (un Etat intègre je pense bien) aurait du trouver un moyen de « taxer » cette manne financière justement pour financer autoroutes, rails (les Marocains vont bientôt pouvoir voyager en TGV), l’agriculture, la transformation et la conservation des produits agricoles, la pisciculture, …. Faciliter la liaison Dakar Bamako, Dakar Bissau, Dakar-Conakry, Dakar-Abidjan…

Et dans tout ça quelle est la part de responsabilité de nos gouvernants ? Quelle est notre part de responsabilité en tant que Sénégalais lambda ? En cette nouvelle année je fais un big up à tous ces docteurs, maitrisards, ingénieurs, les « finalement non diplômés » (hautement brillants avant)qui finissent par être vigils, pompiste, chauffeur de taxi, livreurs, serveurs .. A tous ceux qui se sont finalement mariés (sans amour) par manque d’alternative …A tous ceux qui vivent des situations inénarrables, à tout ceux qui ont su ou pu s’en sortir avec les louanges (qui sont rentrés ou restés), à tout ceux là je leur dit Bonne et heureuse année …

Tout ce que j’écris n’engage que moi … au moment où je l’écris bien évidemment.

Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :