Suppression du Sénat ! Financement du logement social, YOOKKUTE a-t-il une AMBITION pour le SÉNÉGAL ?

Blogs

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

Suppression du Sénat !

Financement du logement social,

YOOKKUTE a-t-il une AMBITION pour le SÉNÉGAL ?

 

 

L’État sénégalais gagnerait beaucoup à substituer à l’indemnité représentative de logement, un programme hardi de construction et/ou d’acquisition de logements neufs, en mettant à contribution toutes les ressources nationales disponibles.

Une partie des importantes réserves de l’IPRES, par exemple, pourrait servir au préfinancement de nouveaux logements (aux conditions strictes du marché) pour des travailleurs, dont l’emploi et la solvabilité sont garantis. C’est le cas des enseignants par exemple.

En effet, allouer aujourd’hui 60 000 F/mois pendant la durée d’une carrière (environ 30 ans) coûte déjà aux finances publiques la somme de 21,6 millions : 60 000 F x 12 mois x 30 ans = 21,6 millions. C’est l’équivalent de 4 maisons du plan Jaxaay, estimées à 5 millions l’unité.

Preuve est faite, incontestablement, de l’existence et de la disponibilité du financement public ! Cependant l’indemnité représentative de logement est à la fois un gouffre financier, une bombe sociale et un mauvais choix de stratégie économique.

Une rupture s’impose. L’indemnité représentative de logement, au lieu de constituer uniquement un poste de dépense budgétaire, doit être valorisée en investissement dans le secteur productif national du bâtiment. Cette enveloppe financière sera destinée au remboursement échéancier d’un logement neuf, acquis sur préfinancement.

L’intérêt économique l’emporte de loin sur les avantages sociaux des travailleurs. Sont en jeu : Une croissance saine soutenue par le secteur des BTP et des activités connexes, des milliers d’emplois induits et des économies d’échelle. L’Etat doit jouer pleinement son rôle d’impulsion de l’activité économique dans des segments hautement stratégiques, allant sans discontinuité du secteur primaire au Tertiaire.

« L’indemnité de logement » a fini par faire perdre la tête aux travailleurs. Son doublement ou son triplement, revendiqués par les syndicalistes, conduiraient à 8 ou 12 maisons de type Jaxaay. Complètement dingue ! Désolé. Il s’agit bien de respecter strictement le droit au logement et non d’un quelconque argent derrière lequel courraient les enseignants, dont on veut salir la réputation par un syndicalisme-alimentaire.Syndi-‘’XALIS’’ REK !

Financement du logement social ! YOOKKUTE a-t-il une AMBITION pour le SÉNÉGAL ? Certes, le social est une idée de gauche. Mais les libéraux se sont invités au banquet de la république. S’ils mangent par la droite et (il ne faut pas le dire) se nettoient par la gauche. Surtout, qu’ils ne disent pas après : « La gauche ça sent la merde ! ». Non, YOOKKUTE ne doit pas être perçu comme des cacas de droite.

Le titre et certains propos sont provocateurs à souhait, mais il demeure que le gouvernement du Président Macky SALL a le soutien de la nouvelle citoyenneté. Les hués et les critiques acerbes des inondations devront pousser au dépassement. On ne fait pas de politique dans ses petits souliers ! En économie, comme au « Thiakhagoune », un coup droite et un coup à gauche. Mon Capitaine pour cette fois : Barre à gauche et en avant toute. Les 8 milliards du Sénat peuvent faire 1600 logements Jaxaay/an. Le logement social n’est-il pas un levier de croissance ? SUNUGAL CA KANAM !

SenPOLITIK

M. Momar Idrissa NDIAYE, Professeur LETFP/Thiès

http://momaridrissa.seneweb.com

Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :