SOS DISPENSAIRE DE POULTOCK DIOHINE (Dépt. Fatick)

International
  • Article ajouté il y a 17 octobre 2012
  • Author: pierre kama

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

Construit depuis plus de sept (07) ans (peu de temps après l’investiture de Monsieur Macky SALL à la Primature), avec un zèle extraordinaire, le prétendu dispensaire de Poultock Diohine constitue en réalité un attrape-nigaud aux fins énigmatiques.

\r\n\r\n


\r\nMême dans un emplacement tant décrié par bon nombre de la population poultockoise, selon qui il n’est pas à sa bonne place, cette infrastructure très dispendieuse, brille toujours par son manquement total à sa raison d’être. Car, au lieu de servir les populations qui en ont tant besoin, en tant que MAISON DE SANTE, l’infrastructure sert d’abri aux animaux divagants tels que : les ânes, les chèvres, les juments, les porcs, les oiseaux et j'en passe. Elle est aussi un endroit privilégié pour les plantes adventices en période d’hivernage.

\r\n\r\n


\r\nMaintenant qu’il est en voie de dégradation, surtout avec le vol des équipements dont il était doté après sa finition, ce prétendu dispensaire fait une belle jambe à toutes ces populations qui, pourtant parcourent des kilomètres pour se faire soigner.

\r\n\r\n


\r\nEn ayant marre de cette intenable situation, les gens du village de même que ceux des environs lancent un SOS aux autorités et aux bonnes volontés pour que l’argent du contribuable qui y a été dépensé, le soit dans le bon sens; pour ainsi éviter un gaspillage qu’une population frustré par une telle gabegie serait bien fondée à l’attribuer le titre du « plus grand gaspillage de deniers publics de l’histoire du village »

\r\n\r\n

Pour rappel : Le village (très historique) de Poultock Diohine ne dispose d’aucune infrastructure sanitaire, sportive, culturelle (pour ne citer que cela), encore moins d'électricité. Mais au moins, comme c’est la santé avant tout, cette population souhaite que leur dispensaire déjà construit soit opérationnel dans les meilleurs délais.

\r\n\r\n\r\n

Pierre Diégane KAMA

\r\n\r\n
Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :