Le Sénégal sous goulot d étranglement de la dette si rien n’est fait

International

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

 

\r\n\r\n

Par Actusen - octobre 14, 2017

\r\n\r\n

 

\r\n\r\n

Le Sénégal sous goulot d étranglement de la dette si rien n’est fait. L’endettement du Sénégal est inquiétant qu’on ne me parle pas de confiance des prêteurs. Un pays ne vit pas de dette. A ce rythme on ne sera plus libre en 2019.

\r\n\r\n

 

\r\n\r\n

Le Président Wade avait laissé une ardoise de 3500 milliards en 2012.  Le Président Sall est a 5000 milliards en 4 ans soit une hausse de la dette moyenne de 1000 milliards par année. 

\r\n\r\n

Le FMI

\r\n\r\n

 

\r\n\r\n

Le FMI et Mme Lagarde ont déjà déclaré leurs inquiétudes. Un petit rappel de l’ex ambassadeur de la France au Senegal M Rufin qui déconseille un nouveau prêt au Sénégal comme si continuer, à donner sa dose à un toxicomane pour le conduire à sa fin.

\r\n\r\n

 

\r\n\r\n

Une_jeunesse_nourrie_par_une économie_du_désordre.

\r\n\r\n

 

\r\n\r\n

Mettre le pays à marche forcée, est-ce la solution ? Le Président Macky Sall doit développer le Sénégal. Le Pays est coincé par une jeunesse sans avenir et sans espoir, prête à exploser, à immigrer aux risques de sa vie, faute de travail. Une vraie bombe sociale en gestation quotidienne alimentée et nourrie par une économie du désordre.

\r\n\r\n

 

\r\n\r\n

Foyers_Religieux_aveuglent_et_sourds_mais_qui_parlent_toujours .

\r\n\r\n

 

\r\n\r\n

Une puissante gouvernance parallèle religieuse rétrograde contre le progrès,  pour sauvegarder leurs privilèges hors d’âge et maintenir le peuple dans la peur, la misère et l’ignorance, capables d’aller jusqu’à radicaliser le pays pour arriver à leurs fins.

\r\n\r\n

 

\r\n\r\n

Demain_la_souffrance_sera_pire_avec son_lot_de_conséquences.

\r\n\r\n

 

\r\n\r\n

Comme tout élu, son excellence M Macky Sall partira dans une retraite dorée. Si le Sénégal n’est pas développé, avec ou sans pétrole, surement déjà hypothéqué sur 20 ou 30 ans, les dettes accumulées devront être remboursées jusqu’au dernier franc cfa. C’est encore le peuple sénégalais qui trinquera s’il y a échec du développement. Des risques de révoltes populaires ou d’extrémismes peuvent se déclarer et déstabiliser le pays, faisant fuir les investisseurs.

\r\n\r\n

 

\r\n\r\n

Les Sénégalais  ne devraient pas laisser la création d’un Etat autre que Républicain et laïc.

\r\n\r\n

 

\r\n\r\n

Selon_Albert_Camus : « La bêtise se répète toujours ».

\r\n\r\n

 

\r\n\r\n

Historiquement, les occidentaux ont lâché le Shah d’Iran pour finir avec la République Islamique Iranienne. Ils ont viré Saddam Hussein, Moubarak, Ben Ali, Kadhafi et le Président yéménite pour accoucher du monstre Daesh. Est-ce le tour de l’Afrique, de faire les mêmes conneries car l’Histoire est un éternel recommencement qui ne sert jamais d’exemple ?

\r\n\r\n

 

\r\n\r\n

La_France_dans_tout_ça.

\r\n\r\n

 

\r\n\r\n

Suivant le conseil du Président Hollande à Dakar en 2012 et avec la bénédiction du nouveau Président français en mai 2017, qu’il utilise les 50% des réserves de change dont les états africains du franc cfa disposent auprès du Trésor public français, puisque c’est du fric africain. Même cachée, en aide française au développement de l’Afrique, cela paiera les dettes et calmera les inquiétudes du FMI et donnera une bouffée d oxygène à notre économie et aux générations futures.

\r\n\r\n

 

\r\n\r\n

le PSE de Macky ! Rien que pour un meilleur avenir des enfants sénégalais

\r\n\r\n

 

\r\n\r\n

Le PSE de Macky Sall doit réussir ce n’est pas encore trop tard. Les investissements doivent se focaliser sur les priorités des Sénégalais et être utiles pour le pays : Education, Sante, Agriculture, Sécurité. On ne gère pas un pays avec des concepts monsieur le ministre de l économie Amadou Ba.

\r\n\r\n

 

\r\n\r\n

M Ousmane Kanté

\r\n\r\n

Économiste expert en Crédit Management.

\r\n\r\n

Président mouvement Sénégal Moma Nior

\r\n\r\n

Ancien candidat à la députation de 2017.

\r\n\r\n

Tête de liste Dakar Coalition JOYYANTI

\r\n
Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :