Quand l\'Afrique noire rayonna grâce à sa puissante spiritualité

International

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

 

\r\n\r\n

Par Ousmane Samb

\r\n\r\n

 

\r\n\r\n

La spiritualité dans l'Afrique noire de l'antiquité vala plus que ce que représente la technologie dans le monde contemporain. La téléportation, la rétention sur l'air {vol, déplacement...}, la mouvance sur l'eau à pieds nus, la communication à distance...furent maîtrisées par les initiés. Dans cet univers ancestral, l'action de l'Homme sur la matière {la nature} ne fut jamais banalisée, ce fut pourquoi cette science fut tenue secrète entre les mains des gardiens. Ces derniers furent initiés dans la plus grande sagesse et choisis soigneusement avec le plus grand discernement. Il n'y eut jamais de compromis dans les choix car les risques d'autodestruction furent trop élevés.

\r\n\r\n

 

\r\n\r\n

Ceux qui pensent déjà à la magie, peuvent se détromper désormais ; La magie peut envouter l'esprit de la personne qui regarde, mais ne parviendra jamais à déformer la matière. Alors que la spiritualité est bien au loin de tout ça, elle relie l'Homme à la nature par les canaux de l'esprit. Ce que l'humanité appelle aujourd'hui la contraction du temps et de l'espace, rendue possible grâce aux moyens de transport ultra sophistiqués, les ancêtres eurent le secret le plus pur : pas de gaz à effet de serre, pas de pollution, pas de bombes atomiques... L'humanité et la nature furent deux et indivisibles.

\r\n\r\n

 

\r\n\r\n

Voici que je vais vous parler des choses qui vont vous paraître, peut-être, très étranges, et pourtant très vraies. Si quelqu'un en doute, il n'a qu'à me rejoindre et on va vérifier cela ensemble:

\r\n\r\n

 

\r\n\r\n

¬lors de la première guerre mondiale, il y avait un ancêtre "SERER" qui était enrôlé dans l'armée coloniale. À son arrivée au champ de bataille, les grondements des tirs de canons l'avaient effrayé effroyablement. Il avait, sur le champ, pris les airs. Je ne vous parle pas de monter à bord d'un avion, mais se transporter à lui seul. Il avait atterri dans son "Tolou tatou keur" {champs près de la maison}. Il s'était téléporté !

\r\n\r\n

 

\r\n\r\n

¬Chez les populations sine, saloum, casa...{le sud et l'est du Sénégal}, résident aujourd'hui les derniers initiés en la spiritualité africaine. Lors des cérémonies de "kankou raañg", on voit des hommes qui marchent sur les fils conducteurs d'électricité. Quand ils lancent un cri à une lointaine distance, tu les apercevras à une tierce seconde tout près de toi.

\r\n\r\n

Dans ces populations, on commande le ciel, on décide de la pluie, on lit l'avenir, on agi sur le futur...

\r\n\r\n

 

\r\n\r\n

Ces êtres spirituels existent toujours en Afrique noire, mais certains, parmi eux, ne connaissent pas l'origine du secret qu'ils détiennent; Ils brûlent leur énergie ailleurs au profit d'autres. Au Sénégal quand les missionnaires catholiques étaient arrivés, ils avaient installé leurs bases chez les derniers tenants de notre spiritualité à savoir les "SERER", les "DJOLA", les "SOCE", les BASSARI...tandis que l'islam s'emparent des populations Hal Pullar. Ces derniers sont les premiers à mener des Djihad en Afrique noire contre leurs frères non-convertis appelés "CEEDO"{aristocrates wolof}.

\r\n\r\n

 

\r\n\r\n

Pour bien comprendre le détournement de notre spiritualité par les missionnaires catholiques, il faut en effet s'intéresser sur les populations ciblées à l'évangélisation. Jusqu'aujourd'hui les choix des prêtres{je veux désigner tous ceux qui siègent au sommet de l'église} ne sont pas faits sur des individus quelconques, mais bien sûr sur une lignée bien spécifiques ou chez un individu plein de pouvoirs qui n'ont rien à voir avec le saint esprit catholique...{Encore des choses à dire}.

\r\n\r\n

 

\r\n\r\n

Ces information je les ai eues des personnes, de haute confiance, qui ont fréquenté plus d'une décennie les populations "SERER".

\r\n\r\n

 

\r\n\r\n

Aujourd'hui, les usurpateurs de la spiritualité africaine {la science occidentale} sont obsédés par l'élargissement des dimensions {évoluer au-delà du plan en 3D}. Comment aller au-delà de la troisième dimension, c'est à dire s'élever dans la cinquième dimension {plan en 5D}, se mouvoir entre le passé, le présent et le futur, préoccupe le scientisme des temps modernes...Alors qu'un mauvais usage de notre spiritualité par les envahisseurs européens{occidentaux} a mis les terriens en danger : l'atmosphère terrestre se dégrade de jour en jour. Les simulations écologiques ne prévoient rien de bon pour les générations futures. Il se peut que, dans 50 ans, la Terre soit une boule de feu ou en grand déséquilibre climatique.

\r\n\r\n

 

\r\n\r\n

Dommage pour eux{ceux qui croient en la toute-puissance de la science : les scientistes occidentaux}, parce que, le passé tel un ravin où descendre et le futur, une montagne à gravir, nos ancêtres voyagèrent dans le temps et dans l'espace.

\r\n\r\n

 

\r\n\r\n

Spiritualité et Espace-temps.

\r\n\r\n

Ousmane Samb{Chaka Zulu Samb}

\r\n
Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :