PUDC : Amsad salue la pertinence du programme et félicite le Chef de l’état

Blogs
  • Article ajouté le : 07 Mardi, 2015 à 22h07
  • Author: Modou FALL

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

PUDC : Amsad salue la pertinence du programme et félicite le  Chef de l’état

 

L’Association des Migrants du Sénégal et d’Afrique pour le Développement (AMSAD)  soutient la mesure du Président de la République Macky SALL qui consiste à mettre en place un programme spécial pour  accompagner le développement des collectivités des zones rurales. Le développement doit commencer à la base. 

Le programme est très ambitieux et vient à son heure.

Pour nous membres de l’association,  nous trouvons que la mesure va atténuer considérablement le déplacement des populations des zones rurales vers les prairies urbaines.  Pour faire émerger le pays, nous avons besoin de retenir les populations dans leurs localités pour qu’ils puissent contribuer au  développement de leurs terroirs.

Nous pouvons nous mettre de dire que par cet acte le Chef de l’état, met sur orbite notre pays, le Sénégal.  

Le Programme d’Urgence du Développement Communautaire (PUDC) est bien réfléchi et pourrait être le catalyseur   de l’émergence et une solution très appréciée des problèmes migratoires.  L’exode rural a été toujours un handicap pour développement du Sénégal. En proposant un  programme de cette dimension à la fois social et économique, le PR Macky SALL a réussi un grand coup. Les disparités, entre les zones rurales et urbaines, motivent d’avantage la migration des populations. Les migrants, aujourd’hui, sont confrontés à d’énormes problèmes : racisme,  esclavage sexuel, traite des hommes, prostitution,  .... Les derniers articles et infos sur la migration clandestine en sont des preuves non réfutables.

 

Monsieur le Président, nous pensons qu’en mettant en place ce programme, vous avez réconcilié des populations et vous avez aussi sauvé des vies. Comprenez bien que  la construction des pistes rurales facilitera la mobilité des femmes  enceintes,  des élèves et des produits agricoles.

L’existence des conditions d’habitation décentes, la création d’emplois et l’accès faciles aux postes de sante et hôpitaux, seront des actes qui d’avantage  donneront plus confiance aux populations.

 

Monsieur le Président,  l’Association des Migrants du Sénégal et d’Afrique pour le Développement  est partant pour vous accompagner   dans ce programme ambitieux et qui pourrait  être à la fois le dernier pas de la tergiversation vers le premier pas l’émergence de SUNUGAAL.

 

Président Amsad Sénégal

[email protected]

www.migrationsenegal.com

 

 

 

Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :