Brûlure Superficielle

Blogs
  • Article ajouté le : 25 Jeudi, 2018 à 19h10
  • Author: Pierre Thine

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

\"Les

\r\n\r\n\r\n\r\n\r\n\r\n

Les brûlures représentent un traumatisme grave, malheureusement très fréquent, qui peut entraîner parfois un risque vital et souvent des séquelles fonctionnelles durables ou esthétiques indélébiles.

\r\n\r\n

Le nombre de brûlés graves hospitalières augmente chaque année.

\r\n\r\n

Le problème des brûlures présente un intérêt particulier pour le secouriste parce que :

\r\n\r\n

- la plupart des brûlures se produisent à la maison et ce sont surtout les enfants qui en sont les victimes ;

\r\n\r\n

- les premiers soins sont d'une importance capitale pour le devenir du brûlé ;

\r\n\r\n

- en temps de conflit armé, enfin, leur nombre pourrait être assez considérable.

\r\n\r\n

La brûlure constitue comme nous l'avons vu, une destruction du revêtement cutané et parfois des tissus sous-jacente.

\r\n\r\n

Elle peut être provoquée :

\r\n\r\n

- par la chaleur sous toutes ses formes : corps solide incadescents (fer rouge...), liquides enflammés (essence...), liquides bouillants (eau, huile, lait...), vapeurs ou gaz surchauffés (chaudières...) ;

\r\n\r\n

- gaz des substances, chimiques à l'état liquides ou gazeux (à la brûlure peut alors s'ajouter une intoxication) ;

\r\n\r\n

- par l'électricité sous deux formes :

\r\n\r\n

1) le " flash " électrique intervenant entre deux conducteurs : brûlure thermique ordinaire ;

\r\n\r\n

2) le passage de courant à travers le corps pouvant, suivant sa nature, entraîner des lésions plus ou moins profondes et

\r\n\r\n

plus ou moins graves ;

\r\n\r\n

- par des engins utilisés au combat par les militaires.

\r\n\r\n

Notons enfin que :

\r\n\r\n

- 90% des brûlures sont provoquées par des vêtements en feu, presque toujours à la maison ;

\r\n\r\n

- la plupart des tissus synthétiques continuent de se consumer discrètement même si les flammes ont été étouffées,

\r\n\r\n

augmentant ainsi, si l'on n'y prend garde, la superficie de la brûlure ;

\r\n\r\n

- un sujet sans connaissance est souvent brûlé par des bouillottes trop chaudes ;

\r\n\r\n

- des incendies provoquant des victimes sont dus à des cigarettes fumées au lit.

\r\n\r\n

Il est important d'appeler l'attention des enfants sur tous les cas énumérés ci-dessus où des brûlures peuvent être enregistrées sans qu'il y ait flamme.

\r\n\r\n

On distingue deux types de brûlures : superficielles et profondes, et trois degrés dans leur gravité. La gravité des brûlures profondes est habituellement trois à quatre fois plus grande que celle des brûlures superficielles.

\r\n\r\n \r\n\r\n\r\n\r\n\r\n
Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :