\"18 Safar\" communément appelé Grand Magal de Touba

Blogs
  • Article ajouté le : 25 Jeudi, 2018 à 12h10
  • Author: Pierre Thine

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

\r\n\r\n

 

\r\n\r\n

 

\r\n\r\n

\r\n\r\n

 

\r\n\r\n

 

\r\n\r\n

 "18 Safar" communément appelé Grand Magal de Touba marque l'anniversaire du départ en exil au Gabon de Cheikh Ahmadou Bamba en 1895.

\r\n\r\n

 

\r\n\r\n

 

\r\n\r\n

Ce jour d'actions de grâces rendues à Dieu est célébré tous les ans par la communauté musulmane mouride.

\r\n\r\n

Du fondateur du mouridisme jusqu'à l'ère des  fils en passant par celle des petits fils, l'évènement a été toujours riche en enseignement..

\r\n\r\n

 

\r\n\r\n

Et les fils et petits fils intronisé khalifes ont porté ce fardeau de 1928 à nos jours. Ils n'ont aucunement cessé          de rappeler les principes de l'islam.

\r\n\r\n

Khadim Rassoul dit :

\r\n\r\n

 

\r\n\r\n

"Le prophète Mohamed  (P.S.L) s'est glorifié devant tous les prophètes réunis de mon exil bénis, où j'ai servi ALLAH en toute pureté".

\r\n\r\n

 

\r\n\r\n

Pour toutes ces raisons et d'autres ineffables, la Communauté Mouride célèbre chaque année le magal de Touba, comme l'a ordonné le fondateur qui de son vivant l'a célébré.

\r\n\r\n

 

\r\n\r\n

C'est le jour de grâce (sant) où on immole, on cuisine, on distribue à manger, on héberge les hôtes, on chante, la gloire du Prophète Mohamed (P.S.L) par les Khassaïdes de Khadim Rassoul, on parle de l'épopée prestigieuse du Fondateur et des réalités du Mouridisme.

\r\n\r\n

 

\r\n\r\n

Chaque famille du Mouridisme parle aussi de ses patriarches et des Cheickhs sur qui les fidèles vivent la réalité de Khadim Rassoul.

\r\n\r\n

 

\r\n\r\n

Cet événement exceptionnel dure des jours et c'est toute la vie sénégalaise qui en subit les effets, DAKAR est vide, ainsi que toutes les autres régions, les routes de Touba sont encombrées pendant plusieurs jours. Le nombre de fidèles qui affluent vers la cité bénite se compte en millions.

\r\n\r\n

Ce sera très difficile de le déterminer, mais toute denrée alimentaire est acheminée vers TOUBA.

\r\n\r\n

 

\r\n\r\n

Il est très difficile de circuler à pied et quasi impossible en véhicule.

\r\n\r\n

 

\r\n\r\n

Ce qui est incroyable en tout cela, c'est que chacun rentre satisfait, revigoré, plein d'énergie spirituelle en attendant le prochain magal.

\r\n\r\n

                                             

\r\n\r\n

 

\r\n\r\n

 

\r\n\r\n

                                                     "DIEUREUDIEUF "SERIGNE TOUBA KHADIM RASSOUL"

\r\n
Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :