Stress Associé Aux Catastrophes

Blogs
  • Article ajouté le : 10 Mardi, 2018 à 10h07
  • Author: Pierre Thine

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

 \r\n\r\n\r\n

\r\n\r\n

Une catastrophe peut être naturelle, technologie, due à la guerre, ou le résultat de graves troubles sociaux. Quelle qu'elle soit,  une catastrophe implique :                                                                     

\r\n\r\n

   

\r\n\r\n

   - la survenue d'événement néfaste ;                                                                                                        - un grand nombre de victimes ;                                                                                                     

\r\n\r\n

- des destructions matérielles importantes ;   

\r\n\r\n

                                                                                           

\r\n\r\n

 

\r\n\r\n

 

\r\n\r\n

 - une désorganisation sociale.                                                                                                  

\r\n\r\n

 

\r\n\r\n

L'événement est vécu différemment selon que l'on est survivant ou témoin.                                       . Le survivant à une catastrophe a subi, en plus de ses blessures physiques, un traumatisme  psychique majeur. Il va souffrir d'une réaction de stress immédiat ou différé. Le témoin impuissant d'un désastre, totalement envahi par une situation écrasante, succombe à un syndrome d'épuisement accéléré, tel un burn-out intense et précoce.            

\r\n\r\n

 

\r\n\r\n

Ce phénomène est aussi qualifié de flame-out (ou de rupid-onset burn-out).                          

\r\n\r\n

 

\r\n\r\n

Les manifestations en sont :

\r\n\r\n

.

\r\n\r\n

fatigue intense, souvent associée à une hyper-activité épuisante ;

\r\n\r\n

. tristesse, découragement, idées dépressives ;

\r\n\r\n

. culpabilité et remords ;

\r\n\r\n

. non-reconnaissance de l'état d'épuisement psychique et dénégation de la perte d'efficacité.

\r\n\r\n

 

\r\n\r\n

En  Etat  de  Flame-Out :

\r\n\r\n

.

\r\n\r\n

Vous aurez perdu toute objectivité sur l'analyse de vos performances professionnelles ;

\r\n\r\n

. Il faudra qu'on prenne à votre place la décision de vous évacuer temporairement ;

\r\n\r\n

 

\r\n\r\n

 Que faire ?

\r\n\r\n

 

\r\n\r\n

Accepter-le de bonne grâce. C'est pour votre bien, pour que vous puissiez récupérer rapidement, sans éprouver de culpabilité.

\r\n\r\n

 

\r\n\r\n

Dans l'avion qui vous ramènera, une seule libération de toute la tension émotionnelle accumulée, s'ajoutant à la déception d'avoir été peu efficace et à la culpabilité d'avoir abandonné les victimes, pourrait bien  faire place aux larmes.

\r\n\r\n

 

\r\n\r\n

Que faire  ?

\r\n\r\n

 

\r\n\r\n

Le stress associé aux catastrophes est un stress cumulatif accéléré. Il nécessite pour l'essentiel ;

\r\n\r\n

. du repos ;

\r\n\r\n

. du temps de récupération ;

\r\n\r\n

. un environnement protecteur, comme celui de votre famille et vos amis.

\r\n\r\n

 Après cette période de tranquillité, vous retrouverez votre pleine capacité de travail.

\r\n\r\n
Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :