Macky l\'insignifiant, problème du Sénégal

International
  • Article ajouté il y a 17 octobre 2012
  • Author: Adama LY

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

À 1 an de la onzième élection présidentielle sénégalaise, la vie politique est très agitée. Des opposants et potentiels candidats sont emprisonnés ou exilés. C'est le cas de Khalifa Ababacar Sall, de Barthélémy Diaz et de Karim Wade. Des activistes civiles Assane Diouf comme sont muselés. D’un autre côté des modifications sur les lois électorales sont introduites.

\r\n\r\n

Quel est le problème du Sénégal ?

\r\n\r\n

 

\r\n\r\nMacky un petit problème!\r\n\r\n

Le Sénégal est un pays démocratique. La preuve Macky Sall a été élu au suffrage universel sur un programme. Autant pour moi sur le « dégagisme » de M. Abdoulaye Wade comme lui l'a été aussi sur le « dégagisme » de Abdou Diouf. À priori, le peuple sait s'y prendre et il y’a peu d’inquiétude à avoir sur la capacité des sénégalais à sanctionner les élus qui une fois sur le trône ne respectent plus leurs promesses. Le cas Macky est aux mains des sénégalais et faisons les confiance.

\r\n\r\n

Néanmoins, ce peuple sénégalais a besoin d’une opposition et d’une société civile qui se mobilisent pour :

\r\n\r\n\r\n \r\n

- Garantir un processus électoral clair, équitable et fiable

\r\n \r\n \r\n

- Veiller à ce que chaque potentiel électeur puisse s'inscrire et récupérer sa carte d'identité et électeur

\r\n \r\n \r\n

- Sensibiliser sur le « Voter Pour » et non « Dégagiste ». Les sénégalais doivent être exigeants vis à vis des candidats (non du sauveur) qui doivent présenter chacun un programme engageant.

\r\n \r\n\r\n\r\n

Des institutions en faillites voilà le vrai problème !

\r\n\r\n

L'assemblée nationale, le Sénat, le Cese voilà des institutions dont les sénégalais ne comprennent guère leur rôle et pire leurs membres ne le connaissent pas. Ce sont des passoires de lois, des gagnes pains aussi bien pour la majorité que pour l'opposition. Il est à se demander leurs utilités pour la suite de la nation sénégalaise.

\r\n\r\n

La plus grande déception est la justice sénégalaise (conseil constitutionnel, cour des comptes, les cours et tribunaux).

\r\n\r\n

Qu'on ne nous parle pas d'indépendance de la justice. La constitution le leur a donné. À eux de l'incarner. Si des citoyens sont arrêtés arbitrairement et condamnés fallacieusement c'est par leur complicité. Si la constitution est galvaudée et torpillée c'est par leur truchement.

\r\n\r\n

Ce sont des non patriotes qui préfèrent comploter avec l'exécutif et se nourrir sur le dos des sénégalais.

\r\n\r\n

Qu'on ne nous dise pas que ce n'est pas toute la justice. C'est très simple, que ceux qui ne veulent pas être aux bancs des traîtres prennent part à la bataille. Ils peuvent quitter ces institutions ou combattre ouvertement leurs soi-disant collègues. Ceux qui préfèrent malgré tout profiter de leurs salaires ont choisi leur camp ; pas celui du peuple.

\r\n\r\n

 

\r\n\r\nDes médias folkloriques, la honte de la nation !\r\n\r\n

Bien sûre qu’il faut promouvoir la culture qui est d'ailleurs un bon vecteur de développement. Mais ces médias qui ont les grilles les plus pauvres et désolantes du monde : lamb, musique, belles, s'habiller, se déshabiller, mettre l'ensence, voiture, … une bande d'arrivistes qui ont faim et qui sont avide de confort. Le peu de débats qui existent sont des échanges de « med » (garouwale, faralate, nafekh, ...) animés par des journalistes à la recherche du buzz.

\r\n\r\n

C'est la vraie raison de l'essor des médias sur internet et sur les réseaux sociaux. Ces nouveaux canaux deviennent de véritables moyens qui essaient de poser les débats et se faire un porte-voix de la réalité des sénégalais.

\r\n\r\n

 

\r\n\r\nUn peuple en perte de valeurs\r\n\r\n

Appliquons la même chose réclamée, plus haut, au corps judiciaire. Dénonçons les mauvaises valeurs qui dominent aux Sénégal.

\r\n\r\n\r\n \r\n

- Recherche de la facilité

\r\n \r\n \r\n

- Mensonge

\r\n \r\n \r\n

- Hypocrisie

\r\n \r\n\r\n\r\n

 

\r\n\r\nBeaucoup de débats et des problèmes mal posés\r\n\r\n

Combien de fois avez-vous passé des journées et des soirées entières à débattre ? Maintes fois répondriez-vous. On ne s'aventure pas en disant que souvent vous n'y avez pas tiré grand-chose et pourtant vous avez abordez tous les sujets existentiels. Ces débats donnent l'impression que le plus important c'est de gueuler plus fort que les autres, les gens ne s'écoutent pas. Au bout de 10 mns la discussion n'a plus d'objectifs.

\r\n\r\n

Il est facile de remarquer que souvent la bonne question n’est pas posée. Prenons l'exemple de l'affaire Khalifa Sall. A écouter le débat, il est dominé par : Macky vs. Khalifa, l'indépendance de la justice... Mais qui pose la question de l'utilité, de la mise à plat, de la suppression, de la réglementation des fonds politiques et caisses noires ?

\r\n
Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :