AFFAIRE SAC A MAIN: QU EST-CE QU IL A FAIT POUR MERITER UNE ATTENTION NATIONALE ?

Blogs
  • Article ajouté le : 23 Samedi, 2016 à 12h01
  • Author: Usman TUREY

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

Vous savez je suis sidéré par cette surmédiatisation de l'affaire "SAC A MAIN". Un garçon de rien du tout qui n'a rien apporté à l'histoire, à la civilisation ou encore à son propre quartier à part une sale musique, de sales danses et de ridicules expressions reproduites de façon bête par des idiots qui ne réfléchissent point.  Un garçon qui ne s'est distingué ni dans le monde scientifique ou intelectuel ni dans celui culturel dont d'ailleurs il constitute l'ambassadeur de sa dépravation par excellence. 

Il n'ya absolument rien dont ce jeune homme fait la promotion qui se trouve être assaisonné d'une moralité propre à nos cultures et traditions. Il piétine toutes  règles et  valeurs auxquelles notre société se refèrent. Ce qui est SCANDALEUX ! Personnes ne pipe mot ! Comme quoi, dans ce pays les gens qui réussissent le mieux, qui roulent en voiture en or, qui vont à la mecque ou jouissent de certains privillèges sont ceux qui ont le plus de culot à faire ce que ni personne ni notre communauté ne cautionne. 

Mais à bien y pencher et y penser nous nous rendons vite compte que ce n'est certainement pas ce petit crétin de rien du tout qui est responsable de tout cela. D'ailleurs demandons-nous d'où il tient ce culot pour faire ce que personne n'ose faire dans ce pays? De son père? certainement pas ! Donc qui est derrière lui et qui l'inspire, le motive et le rassure? Il suffira de raisonner un peu pour constater qu'il y'a forcément des idéalistes qui portent des idéologies néfastes pour notre bonne société qui encadrent cet enfoiré ! 

Et les "MERDIAS" au lieu de faire la promotion des gens qui font le bien dans ce pays ou d'initiatives productives à l'intention des communautés nationales, se liguent pour être les courroies de transmission de telles bassesses juste pour vendre ! Il est grand temps que les Sénégalais et Sénégalaises se resaisissent et que la presse se redresse ! Un pays ne se développe jamais dans le sensationnel ! Il faut se soulever contre tous ces idiots qui, pendant que nous les écoutons ou applaudissons, roule en 4X4, font le tour du monde grâce à nous et en même temps collaborent avec des lobbyes, dépravent nos valeurs et ternissent l'image de notre république.

#Deugrek
#Le_Combat_Continue..

Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :