Affaire Qatar: Mr le President, Nafekh n\'est pas une politique etrangere qui honore le Senegal

Blogs
  • Article ajouté le : 15 Jeudi, 2017 à 12h06
  • Author: Cheikh Dia

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

Il est grand temps que nous cessions une bonne fois pour toute de celebrer tous les 4 Avril la fete de l’independence du Senegal parceque notre cher pays n’est point independent. En effet, on ne peut pretendre etre souverain quand toute decision economique, politique et diplomatique prise par le gouvernement Senegalais est dictee d’ailleurs. Et cette decision malheureuse, une de plus sur la longue liste de decisions malheureuses du President Macky Sall qui a elu de rappeler notre ambassadeur au Quatar a l’instar principalement de l’Arabie Saoudite ne nous honore point en tant que Senegalais, en tant que Musulmans. C'est du NAFEKH manifeste de la part de President, en ce mois beni de Ramadan, de rappeler notre ambassadeur, comme ca etait du Nafekh caracterise quand Macky Sall s’est decide a se rendre a un sommet Umma Islamique -USA qui n’avait d’Islam que de nom, et sourire comme un demeure en serrant la main au raciste, xenophobe et anti musulman Donald Trump. Et maintenant notre president s'allie aux Saoudiens, qui n'ont aucune consideration pour nous noirs sinon d'essayer de nous "acheter" avec leur argent, contre le Qatar, une autre nation musulmane, pour une dispute qui nous est etrangere. Pourquoi ne ne pas rester neutre Mr le president. Cette decision ne vous honore pas, ne nous honore pas en tant que Senegalais, et n'honore pas notre cher Senegal. Dioulit dey mandou waye.       

Les relations contentieuses entre etats sont devenue la norme, et ont entraine de nombreux changements dans les criteres jadis assumes en relations internationales. En effet, le droit, les lois et les normes internationaux ne sont plus les facteurs decidants dans le concert des nations, mais plutot, base sur l’interet economique des nations, quelle alliance, quel traite et quelle politique etrangere va affecter d'une maniere ou d'une autre ce fait.  Realpolitik ou le realisme politique nous propose qu’en matiere de relations internationales, les etats n’ont plus d’amis seulement des interets et des allies opportuns et toute politique etrangere, toute decision diplomatique doivent refleter les realites de ce nouveau ordre mondial. De ce fait la decision du Senegal de se ranger derriere l'Arabie Saoudite dans une decision arbitraire contre le Qatar, un autre pays musulman, est faire preuve d'hypocrisie diplomatique qui ne nous honore point, et ce au moment meme ou l'on met en exergue des relations renouees avec l'Israel oubliant de sitot la decision du President de sponsoriser la resolution 2334 a l’ONU contre l'etat hebreu. Quand les media internationaux que ce soit au Etats-Unis, en Europe et meme dans le Moyen-Orient, nulle part le Senegal n'est mentionne. En effet ils parlent de l'Arabie Saoudite et des pays du Golfe, et parfois de l'Egypte, mais jamais de notre cher Senegal.  Nous sommes devenus un entite non-qualifiable.

.Combien de Senegalais sont morts noyes en essayant de traverser le Sahara et la Mediterranee? Combien de nos compatriotes moisissent dans les centres de detention en Lybie, et a travers le monde? A quand la visite du president ou de son ministre a Lampedusa? en Grece? Cela et seulement cela doit constituer  la politique etrangere du Senegal qui ne devrait point etre une diplomatie ostentatiore qui s’engage dans des bataillles perdues, engagees et dictees d'ailleurs qui mettent notre cher pays et nous Senegalais  dans une situation qui ne nous honore point. Mais vraiment pour qui roule le President Macky Sall?

Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :