La solution aux problemes de l'emploi des jeunes senegalais: Elementaire mon cher President Macky Sall!

Blogs
  • Article ajouté le : 10 Dimanche, 2013 à 08h15
  • Author: Cheikh Dia

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

Et si l'ex-president francais Nicolas Sarkozy avait raison quand il declarait a l'Universite Cheikh Anta Diop de Dakar, de toutes les places au monde, que l'homme noir n'est pas suffisemment entre dans l'histoire?  Cette meme histoire semble lui donner raison car en Afrique Noire en general et au Senegal, mon cher pays, en particulier les presidents et les gouvernements se succedent sans changement et sans une amelioration qualitative et quantitative de la vie de nos compatriotes. Cette image de l'homme noir senegalais, evoquee par Mr Sarkozy, aux portes du Development economique est bien actuelle a ce  jour, mais seulemnt d'une maniere plutot differente et plus tragique.

En effet durant ces trois dernieres decennies des millions de senegalais, jeunes et moins jeunes sont restes cloitres au mauvais cote de la transition historique et economique, incapables de traverser le gouffre qui les separent d'un emploi honnete et decent pour subvenir a leurs besoins, a ceux de leurs familles et et enfin pour mener une vie digne que seul le travail peut conferer a une personne car comme disait Benjamin Franklin qu'il est heureux l'homme qui travaille. Par contre est miserable la personne qui reste toute la journee a ne rien faire. Quand en 2000 l'ex-president senegalais Me Abdoulaye declarait que les senegalais devaient "travailler, encore travailler et beaucoup travailler", je me disais enfin le Senegal tient son homme, nous etions a la fin de nos peines, le development etait au bout de nos labeurs car seul le travail paie. Et dans un pays compose a plus de 95% de musulmans et presque entierement compose de croyants avec nos freres et soeurs catholiques, le travail devrait etre un sacerdoce, une maniere d'adorer le Bon Dieu.  Helas j'etais loin de realiser que ce n'etait qu'un slogan comme GOANA, REVA, BOKK YAKAAR, or YOONU YOKUUTE et autres Xacc Xarinuu, ces innombrables slogans que nos politiciens prennent pour des solutions aux problemes des senegalais. La consequence est la course effreneee des jeunes senegalais vers la mort en empruntant des navires de fortunes pour regagner l'Europe et la resignation des moins jeunes rester aux pays a se morfondre dans les grands places ou dans les Jummas ou pire encore a se refugier soit dans l'alcool ou la drogue.

Et pourtant la solution est, sinon facile, largement a la portee de nos gouvernants s'ils faisaient preuve d'un peu de courage et de bon sens politiques. Et sans pretention aucune, voila la solution elementaire que je propose aux senegalais et a nos dirigeants. Avant de pretendre a creer des entreprises et autres societes pour caser les sans-emplois, a la fois une priorite et une urgence, c'est a dire ce qui ne peut attendre, pourquoi pas 1) tripler le nombre des emplois dans le secteur publique et prive en faisant travailler les jeunes senegalais en trois rotations, en "three shifts", comme disent les americains. Une journee etant composee de 24 heures il y'aura trois rotations de 8 heures/jr avec trois groupes differents. 2) Changer et augmenter le SMIC(Salaire Minimum Interprofessionel de Croissance) au Senegal. En effet payer le senegalais un smic qui sera de 650fcfa/hr ce qui reviendra a 5200fcfa/journee, 26000cfa/semaine et 104000fcfa/mois moins 4000/mois impots sur le revenu. Avec 100.000fcfa net par mois le senegalais moyen peut vivre decemment et tous les contrats et toutes les embauches seront des CDD(Contrat a duree determinee) avec option de l'employeur pour des contrats permanents, a duree indeterminee. La duree du travail sera de 40heures/semaine, 8 hrs/jr avec des heures supplementaires pour les fins de semaines et les jours de fetes feriees et qui seront payees a l'heure et demie c'est a dire 975fca/hr.

La situation de l'emploi, pour ne pas dire le chomage chronique, des jeunes et moins jeunes au Senegal est tout simplement un desastre, une crise pire et tellement profonde que  la plupart des commentateurs, des politiques et des membres du patronnat en general sans parler de la population semblent reconnaitre mais sans aucunes propositions claires quant a une amelioration nette et appreciable dans le futur prochain.

Rene Dumont, le celebre agronome et politicien francais dans son ouvrage du meme titre disait L'afrique noire etait tres mal partie, moi je dis aujourd'hui que l'Afrique noire en general, et mon cher Senegal en particulier, vont mal finir si tous les jeunes senegalais au pays et a l'etranger ne s'impliquent pas. Pericles disait : "Meme si vous ne vous interessez pas a la politique, la politique s'interessera a vous et Platon d'ajouter que l'une des penalite pour notre refus a s'interesser a la politique c'est de courir le risque de se faire gouverner par des mediocres. Pour l'avenir de notre cher Senegal et pour le futur de mon fils aine j'ai decide finalement par ce blog de m'engager en politique car pour paraphraser  Dante Allegheri "les places les plus sombres de l'enfer seront reservees a ceux qui restent neutres en periodes de crises morales, economiques et politiques. A bon entendeur!!!        

Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :