Meurtres, Viols, Pedophilies, Enrichissements Illicites, Agressions, Alcohols et Drogues: Echec moral de la Republique Laic senegalaise ou la Pertinence d'un Etat conservateur democrate a Penchant Islamique au Senegal.

Blogs
  • Article ajouté le : 16 Samedi, 2013 à 16h44
  • Author: Cheikh Dia

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

L'Islam n'est pas l'antithese de la Democratie. Je repete les principes de la religion musulmane ne sont pas incompatibles d'avec les principes d'un etat democratique. Je suis musulman, senegalais et democrate et je n'y trouve aucun paradoxe et aucun conflit. De ce fait je crois qu'il est impensable voire meme impossible de vouloir gouverner le Senegal sans Allah et sans le Coran.  C'est donc une conception tout a fait legitime, et le bon sens conduit a cette meme conclusion simple et logique, qu'un pays a 95% musulman et en incluant nos freres et soeurs chretiens, qu'un pays, comme le Senegal, quasi exclusivement compose de croyants que Dieu et Le Coran et La Bible ne soient pas le soubasement, l'inspiration de la constitution, des lois, regles et normes en vigueur dans ce pays.

Supposons avec prudence que la moralite peut-etre maintenue comme le soutiennent les occidentaux par la laicite et le secularisme sans la religion; et par religions ils entendent exclusivement l'Islam qu'ils croient erronement et de maniere hypocrite comme une religion qui entrent en direct contradiction d'avec les principes de liberte et de democratie alors qu'ils promouvoient les valeurs judeo-chretiennes comme etant une extension ou comme complementaires a cette meme democratie. La raison et l'experience, toutes deux,  nous interdisent de penser qu'un qu'un etat moral peut perdurer au Senegal avec l'exclusion des principes de la religion musulmane et chretienne car je reste persuade que de bons musulmans et de bons chretiens seront toujours de bons citoyens et la ou il y a la rectitude, la droiture et la vertu,  la ou elles ont cours parmi les citoyens d'un pays, cette Nation sera grande et prospere.  

Au Senegal l'absence de ces vertus morales se caracterisent par les violentes agressions et meurtres perpetrees au quotidien sur l'ensemble du territoire, par la generalisation de la vente, de la consommation et de l'abus de l'acohol et de la drogue au vu et au su de de tout le monde, autoritites civiles, religieuses comme para-militaires. La quasi non-existence de cette droiture, de cette rectitude morale se manifeste aussi par la degradation des moeurs avec la pedophilie, les viols, la prostitution, l'homosexualite qui sont devenus rampants dans la societe senegalaise avec une justice et des punitions inadequates. Sont aussi au rendez-vous dans ce declin moral de Senegal la corruption, la floraison et la celebration des jeux du hasard avec la lonase (pmu, loterie, prl etc...) et les nouvelles televisions avec leurs emissions bidons avec des lots a gagner qui ne sont rien d'autres que des loteries deguisees avec les appels payants des telespectateurs, l'enrichissement illicite et autres pots-de-vins. 

Nos gouvernants qui sont soient des musulmans ou des chretiens, donc des croyants, doivent cesser d'avancer masques devant le peuple senegalais en simulant ce qu'ils ne sont pas c'est a dire des occidentaux ou plutot comme disait Seydou Bodian Kouyate, des "peaux noires, masques blancs", des laics, secularistes ou autres francs-macons. Ils doivent cesser de nous gouverner dans le secret de leurs pensees et nous dire une bonne fois pour toute a ce quoi ils croient et  ce a quoi se rattachent leurs adhesions religieuses et spirituelles. Car la Revolution au Senegal, cette Rupture tant annoncee et tant attendue passera imperativement par la connection en un lien indissociable des principes d'un gouvernement civil d'avec les principes Islamiques pour pouvoir enfin et definitivemnt asseoir au Senegal un etat de lois et d'institutions souveraines et non un etat d'hommes.

Le President Macky Sall a parle de la reforme et de la refonte de la constitution, des institutions et de l'etat en general. Cette volonte de transformer et d'ameliorer le Senegal ne doit pas seulement etre un slogan, des paroles en l'air. La Rhetorique ne peut en aucun cas se substituer a l'action; les senegalais n'ont fait confiance seulement qu'a la rhetorique. Si nous allons devenir une grande Nation nous ne devons pas seulement parler mais nous devons agir avec envergure. De ce fait toute reforme de la constitution doit inclure La Shari'a comme le fondement de nos lois, de notre justice avec la reactivation de la peine de mort, comme moyen de dissuasion des meurtres, viols, pedophilies et le vol de milliards de l'argent du contribuable. 

Le President doit avoir la ferme volonte, sinon le courage politique, de faire de l'agence de securite qu'il compte creer, une Police des Moeurs contre le port de vetements indecents : les mini-jupes, pantalons criss-cross et les tenues trop pres du corps, la prostitution ouverte et celle deguisee. Cette police va oeuvrer pour la regulation des locaux, de la vente et de la consommation de l'acohol et des cigarettes sur les lieux et les voies publiques et pour veiller au respect de l'etat civique et de droit en interdisant la surchage des bus, tata et cars rapides, les stationnements anarchiques qui encombrent les rues, les depots d'ordures etc...... Il est interessant qu'aux Etats Unis, le pays laic par excellence ou la separation de l'etat et des religions n'est plus a demontrer, on commence a promouvoir des lois pour la decence elementaire comme l'interdiction de la nudite dans les rues et a la plage, l'interdiction des mini-jupes et des pantalons criss-cross dans certaines villes et dans certains avions et qu'aux Senegal, un pays musulman, les porte-voix de l'occident a la Raddo, LSH, Amnesty International nous de droit de l'homme. Mais ca c'est un sujet pour un autre jour.

Il n'y a jamais eut de reponses faciles aux problemes des senegalais mais il y a toujours eut des reponses simples. Nous devons seulement avoir le courage de faire ce qui est moralement juste et savoit qu'entre les deux couvertures du Coran, il y a toutes les solutions aux problemes auxquels les senegalais sont confrontes. Et notre refus de voir ce que nous savons pertinenement pour etre vrai c'est a dire que nous sommes une Nation de Musulmans et de Chretiens croyant au meme Dieu nous a mene d'un desastre national a un autre et le navire Senegal est entrain de couler.

L'echec moral est entrain de devenir complet. L'echec moral de L' institution Etatique et l'echec moral du Senegalais. L'echec moral des Communautes Religieuses. L'echec de la decence elementaire.

Et si cela s'avere: Votre Echec. Mon echec.

Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :