Daaka Madina Gounass, un univers spirituel !

International

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

Le Daaka est une retraite spirituelle qui a lieu tous les ans dans la brousse à 10 km de la cité religieuse de Médine Gounass. Son but est de nettoyer le cœur de l’attachement à ce monde de plaisirs matériels et d’amener le fidèle à se rappeler d’Allah, Tout-puissant et Glorifié. Il donne au fidèle le goût de l’adoration, de la prière (124 000 Salatoul Fatihi chaque jour et plusieurs récitals du Saint Coran) ; la satisfaction et la paix au cœur .Elle empêche notre ego de tomber dans les mauvaises manières. Le temps pour méditer, faire son bilan et s’interroger sur le sens de sa présence sur ce monde.

\r\n\r\n

L’humilité, la patience et l’endurance sont les principales recommandations  de cet évènement car la retraite se fait dans la brousse ; loin du confort. Ainsi au début, cet événement religieux s’est tenu de façon restreinte, car n’associant que les membres de la famille et proches du marabout. Ce n’est qu’à partir de 1960 qu’elle a été élargie à tout le monde. Le choix du site actuel remonte au début des années 70. 

\r\n\r\n

La ville sainte de Medina Gounas est l’une des branches de la confrérie « Tidianya » qualifiée d’Omarienne, très proche de la doctrine d’El Hadj Omar Tall mais aussi la famille religieuse de Madina Gounass, incarnée par la famille Bâ. Le fondateur du village, Thierno Mamadou Saidou Bâ est originaire du Fouta-Toro. Ses fidèles qui restent essentiellement Peuls  aspirent  à un Islam débarrassé de tout modernisme, un Islam rigoriste, basé sur la stricte observance des lois islamiques. Toute la vie quotidienne de ce village est rythmée par l’observance des règles de l’Islam. Même les toutes petites filles sont voilées en permanence. On y observe une séparation stricte entre hommes et femmes dans presque toutes les activités de ce village.

\r\n\r\n

Pendant les évènements religieux les hommes s’isolent, seuls dans la brousse, loin des regards indiscrets des femmes pour s’adonner aux Zikrs, à la récitation du Coran, à une meilleure connaissance de Dieu. Toute la vie du disciple, de la naissance à la mort, en passant par le mariage, est régie par le Thierno, le marabout. C’est lui-même ou son représentant qui célèbre le  baptême, autorise le mariage. La famille religieuse  de Madina Gounas est respectée des autres confréries religieuses sénégalaises. En dehors de ses préoccupations proprement religieuses, la confrérie s’adonne à diverses autres activités basées sur la culture de l’arachide et sur le commerce. Bref, la ville sainte de Madina Gounas est un véritable patrimoine islamique mondial.

\r\n\r\n

L’Edition 2017 du Daaka est prévue du 08 au 17 Avril 2017 à Madina Gounas sous la présence effective du Khalif Général Thierno Amadou Tidiane Ba (RTA)

\r\n\r\n

Source: Asfiyahi.org 

\r\n\r\n

Visitez le Blog: http://www.yeroguisse.org 

\r\n
Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :