De l’analogique au numérique, une révolution sans précédant de la Technologie !

International

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

La croissance rapide des technologies de l’information et de la communication et l’innovation dans les systèmes numériques sont à l’origine d’une révolution qui bouleverse radicalement nos modes de pensée, de comportement, de communication, de travail et de rémunération.

\r\n\r\n

Cette « révolution numérique » ouvre de nouvelles perspectives à la création du savoir, à l’éducation et la diffusion de l’information. Elle modifie en profondeur la façon dont les pays du monde gèrent leurs affaires commerciales et économiques, administrent la vie publique et conçoivent leur engagement politique. La révolution numérique permet de fournir rapidement une assistance humanitaire et des soins de santé et d’envisager autrement la protection de l’environnement. Elle offre même de nouveaux débouchés à l’industrie des divertissements et des loisirs. L’accès à l’information et au savoir, qui est indispensable à la réalisation des objectifs de développement énoncés dans la Déclaration du Millénaire peut améliorer le niveau de vie de millions de personnes de par le monde. En outre, l’amélioration de la communication entre les peuples contribue à la résolution des conflits et à la réalisation de la paix mondiale. 

\r\n\r\n

La révolution numérique, qui est en marche depuis l’émergence de l’Internet et des nouvelles technologies de l’information et de la communication essentiellement, semble être aujourd’hui en pleine accélération… S’il est déjà difficile pour nombre d’entre nous d’imaginer se passer de notre smartphone et de ses dizaines d’applications au quotidien, on nous promet pour demain voitures autonomes, objets connectés, des capteurs et des robots à tous les coins de notre environnement.

\r\n\r\n

Blog: www.yeroguisse.org

\r\n\r\n

Mail: [email protected]

\r\n\r\n

Tel: 77077 76 59

\r\n
Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :