Journée internationale de la fille: l’éternel problème des mariages précoces !!!

Blogs

Journée internationale de la fille: l’éternel problème des mariages précoces !!!

Le monde compte aujourd’hui 1,1 milliard de filles. Ensemble, elles forment un groupe démographique précieux pour créer un monde meilleur pour toutes et tous. Elles débordent de talent et de créativité, mais leurs rêves et leur potentiel sont souvent minés par la discrimination, la violence et l’inégalité des chances. 

Les données concernant les besoins spécifiques des filles et les problèmes auxquels elles sont confrontées révèlent des lacunes flagrantes.

Ainsi les filles du monde surtout africaines sont confrontées à beaucoup de problèmes liés notamment aux respects de  leurs droits. Le constat est général, la fille africaine est contrainte à une seule difficulté majeure à savoir le mariage précoce. Ce dernier entraîne généralement pour les filles la fin des études, de leur vocation et de leur droit d’orienter leur vie comme elles l’entendent. Les recherches confirment que les filles qui se marient avant leur majorité courent plus de risques d’être victimes de violence perpétrée par un partenaire intime que les filles du même âge qui se marient plutard.  Les mariages précoces entraînent chez les jeunes filles les faits suivant :

Dans le monde, parmi les adolescentes âgées de 15 à 19 ans, une adolescente sur sept est aujourd’hui mariée ou vit maritalement . Dans les pays en développement (à l’exception de la Chine), une fille sur trois est mariée avant d’avoir atteint l’âge de 18 ans. C’est dire que, chaque jour, l’avenir de 47 700 filles s’égare . Les filles mariées précocement subissent souvent de nombreuses atteintes aux droits humains. Elles sont plus vulnérables aux violences physiques et sexuelles. Elles sont souvent obligées de quitter l’école pour assumer des responsabilités domestiques. Elles sont moins capables de se défendre et de protéger leurs droits . Le mariage d’enfants est souvent suivi d’une grossesse, même si la fille n’y est pas encore physiquement ou mentalement prête. Chaque jour, plus de 20 000 filles de moins de 18 ans accouchent dans les pays en développement, soit plus de 7 millions de filles en l’espace d’une année . Les filles éduquées sont plus nombreuses à retarder le mariage et la grossesse. Les filles ayant accompli leur scolarité secondaire risquent six fois moins de devenir des épouses enfants que celles ayant une éducation minime ou inexistante . C’est en Afrique subsaharienne que le taux de mariage d’enfants est le plus élevé au monde. Dans cette région, 4 filles sur 10 se marient avant l’âge de 18 ans, et 1 fille sur 8 est mariée ou vit maritalement avant l’âge de 15 ans. Viennent ensuite la région Amérique latine et Caraïbes, puis la région Moyen-Orient et Afrique du Nord, où respectivement 24 et 18 pour cent des femmes du groupe d’âge de 20 à 24 ans ont été mariées alors qu’elles étaient encore enfants .

Source: Unwomen.org 

Blog: www.yeroguisse.org

 

Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

Vous pouvez lire aussi

Commentez cet article

Pseudo *

Votre commentaire :

Pseudo *

Mon commentaire *