Les femmes rurales face aux défis de l’émergence socio-économique

International

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

Au Sénégal les femmes sont utilisées comme masse de manœuvre dans les opérations de mobilisation sociale. Leur engagement a démontré que fréquemment elles ont été à la pointe de l’action. Très actives dans l’économie rurale, elles sont toutefois bloquées par des obstacles qui entravent leur épanouissement comme l’analphabétisme, la méconnaissance de leurs droits, les préjugés hérités de la culture et véhiculés par elles-mêmes.

\r\n\r\n

Dans ce monde rural en transformation rapide, et qui s’ouvre chaque jour davantage sur l’extérieur, les femmes tentent d’adapter leur comportement. La patience est la valeur de référence des femmes rurales dans leur vie de couple. Elles apprennent très tôt l’efficacité de la réserve et de la patience, autant que les risques et les déboires possibles d’une opposition ouverte.

\r\n\r\n

La ségrégation sexuelle, l’importance des relations sociales au sein des familles étendues et des quartiers, ont incité les femmes sénégalaises à se regrouper, que ce soit dans des échanges quotidiens aussi banals que des conversations autour du puits, ou pour faire face ensemble à des situations de crise, s’appuyant sur des réseaux qui dépassent les liens familiaux de solidarité pour répondre à des problèmes ponctuels.

\r\n\r\n

Les associations de femmes existent depuis plusieurs générations. Il s’agit d’organisations basées sur le travail collectif, surtout agricole, des femmes. Les femmes se voient allouer un champ collectif dont la production leur appartient, ou elles exploitent elles?mêmes les champs de quelqu’un d’autre moyennant rétribution. L’argent ainsi récolté est conservé dans une caisse commune et peut servir à l’une des membres à faire face aux frais de l’une ou l’autre cérémonie, à des frais de santé, à faire du petit commerce. Des fonds peuvent aussi être empruntés à titre individuel. Ces groupements montrent l’habitude des femmes à travailler ensemble et se regrouper de manière informelle.

\r\n\r\n

Les femmes rurales restent avant tout préoccupées de l’amélioration des conditions de vie matérielles de leur famille. Les obstacles sont nombreux, qui empêchent que ces groupements soient porteurs de changement dans le domaine social et politique. La pauvreté croissante dans les zones rurales est, certes l’occasion pour les femmes d’acquérir plus de responsabilités au sein du ménage. Ces responsabilités ne représentent cependant qu’une charge supplémentaire si elles ne s’accompagnent pas d’un changement de mentalité et d’un nouveau partage des pouvoirs. 

\r\n\r\n

Pour résoudre ces problèmes auxquels les femmes sont confrontés, il est aujourd’hui important fondamental de contribuer au renforcement des droits des femmes rurales en vue de promouvoir leur insertion sociale et économique, afin de leur permettre l’accès équitable aux droits d’opportunité économique, exprimer et développer leurs connaissances, leurs capacités et leurs talents et ainsi améliorer leur condition de vie et celle de leurs familles.

\r\n\r\n

Yero Guisse

\r\n\r\n

Blogs : www.yeroguisse.org / www.yerosssenewebcom.seneweb.com

\r\n\r\n

[email protected]

\r\n
Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :