ISOLOIR DÉVOILÉ ET CONFIDENCE VIOLÉE

Blogs

ISOLOIR DÉVOILÉ ET CONFIDENCE VIOLÉE

Avec la boulimie notée lors du démarrage de la collecte de parrains au sein des candidats associés à des partis ou mouvements bien installés, le pourcentage de parrains risquent d’être très élevé. Cette boulimie a ainsi transformé le Parrainage en une compétition et plus précisément en une forme  d’élection à visage découvert. L’isoloir est ainsi  dévoilé et la confidence violée. D’ailleurs certains vont parrainer par effet démonstration pour ne pas choquer leur entourage ou pour ne pas être en reste.

                                             Mbengne  guacieu  n’est plus là.

Ce n’est pas pour rien que la traduction en wolof l’isoloir soit associée a la honte.

Cette forme  d’élection n’est pas comme les autres. L’urne se déplace  vers l’électeur. Dans certain cas, elle peut venir t’envahir dans ta propre maison et même plusieurs fois. Pour cette raison, le pourcentage de parrainage pourrait dépasser le nombre  de participants à la présidentielle 2019.

Cette élection n’est pas comme les autres. L’électeur qui choisit deux candidats ne voit pas son vote annulé. De plus, il peut être sanctionné.

Cette élection n’est définitivement pas comme les autres. Le résultat sera proclamé et gonflé par chacun des camps ayant passé à travers ce filet de parrainage. En effet, seul le seuil maximal est déposé, compilé et vérifié.

En conséquence, le résultat de cette élection induite par la boulimie ne pourrait pas être considéré comme un baromètre. L’élection de premier tour est complètement différente de cette pseudo-élection. Le  voile de l’isoloir sera rétablie et la confidence honorée. Les votes de sanctions ne pourraient pas être empêchés. Et chacun pourrait voter selon sa propre conscience et sa volonté.

Professeur  Gningue  Youssou, Mathematics and Computer Science Dep.,

Laurentian University, Ontario, Canada

Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

Vous pouvez lire aussi

Commentez cet article

Pseudo *

Votre commentaire :

Pseudo *

Mon commentaire *