SEN SHOW: Les ravages des médicaments de la rue

  • Source: : Seneweb Videos | Le 16 mai, 2018 à 20:05:06 | Lu 2924 fois | 3 Commentaires
content_image

SEN SHOW: Les ravages des médicaments de la rue


Auteur: senewebvideos - Seneweb Videos






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (3)


Peuple il y a 1 semaine (00:40 AM) 0 FansN°: 1
Ce qui est énervant, c'est que des gens qui sont chargés parler au peuple en leur qualité de journalistes en wolof se permettent de faire des phrases entières en français!! D'autant plus que ces mêmes phrases sont très simples à formuler en wolof et certainement dans les autres langues nationales... Faites un effort quoi, merde!!!  :taala_sylla:  :taala_sylla:  :taala_sylla:  :taala_sylla:  :taala_sylla: 
Emission Bi Nga Khamne Mom Moy il y a 1 semaine (09:14 AM) 0 FansN°: 2
Emission intéressante mais qui risque si ce n'est fait, comme avec le professeur Madior Diouf qui a dit qu'il zappe dès qu'il entend "lingakamne mom moy", ou ki "nga khamne mom moy". On peut comprendre que cela se dise parfois, mais on exagère dans cette émission.



Il n'a pas pu se retenir quand il a été invité et c'était sa première réaction. Mme Ndèye Astou Guèye qui n'en abuse pas a tenté de défendre ses collègues en disant que c'est quand on recherche les mots qu'on le dit.mais elle ne doit pas s'arrêter là. Il faut, en tant qu'ancienne et grande soeur, après les avoir défendu, qu'elle conseille ses soeurs afin qu'elles s'améliorent. on n'a pas besoin de chercher le nom d'une rubrique qu'on annonce chaque jour. Le Prof avait peut être un autre moyen pour poser le problème, mais je le comprends; c'était trop.





Sinon c'est dommage. l'exaspération de M. Diouf est largement partagée.



Il faut que les présentatrices soient humbles, réécoutent les émissions et acceptent les critiques, surtout quand elle vient d'une personne qui peut être votre grand père. En Europe on demande les critiques via une boîte aux lettres. Au Sénégal, on n'accepte pas les critiques. On en fait même plus qu'avant dès qu'on vous formule une critique.



concernant la rubrique santé, elle est sensée être en ouoloff, mais il est plus en français, et qu'une personne qui ne comprend pas le français ne s'y retrouve pas. parfois mme Ndèye Astou Guèye encore subtilement fait reformuler quelques mots en ouoloff



Cordialement









Rectificatif il y a 1 semaine (09:18 AM) 0 FansN°: 3
Emission intéressante mais qui risque si ce n'est fait, de perdre les téléspectateurs, comme avec le professeur Madior Diouf qui a dit qu'il zappe dès qu'il entend "lingakamne mom moy", ou ki "nga khamne mom moy". On peut comprendre que cela se dise parfois, mais on exagère dans cette émission.







Il n'a pas pu se retenir quand il a été invité et c'était sa première réaction. Mme Ndèye Astou Guèye qui n'en abuse pas a tenté de défendre ses collègues en disant que c'est quand on recherche les mots qu'on le dit.mais elle ne doit pas s'arrêter là. Il faut, en tant qu'ancienne et grande soeur, après les avoir défendu, qu'elle conseille ses soeurs afin qu'elles s'améliorent. on n'a pas besoin de chercher le nom d'une rubrique qu'on annonce chaque jour. Le Prof avait peut être un autre moyen pour poser le problème, mais je le comprends; c'était trop.











Sinon c'est dommage. l'exaspération de M. Diouf est largement partagée.







Il faut que les présentatrices soient humbles, réécoutent les émissions et acceptent les critiques, surtout quand elle vient d'une personne qui peut être votre grand père. En Europe on demande les critiques via une boîte aux lettres. Au Sénégal, on n'accepte pas les critiques. On en fait même plus qu'avant dès qu'on vous formule une critique.







concernant la rubrique santé, elle est sensée être en ouoloff, mais il est plus en français, et qu'une personne qui ne comprend pas le français ne s'y retrouve pas. parfois mme Ndèye Astou Guèye encore subtilement fait reformuler quelques mots en ouoloff







Cordialement



Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]