Afrique

[ Dernière minute ] CÔTE D'IVOIRE : la Cour pénale internationale lance un mandat d'arrêt contre Simone Gbagbo

  • Par : Seneweb News | Le 22 novembre, 2012 à 15:11:29 | Lu 17592 fois | 29 Commentaires
content_image

[ Dernière minute ] CÔTE D'IVOIRE : la Cour pénale internationale lance un mandat d'arrêt contre Simone Gbagbo

L'ex Première dame de Côte d'Ivoire, Simone Gbagbo, soupçonnée de tous les péchés d'Israël durant le magistère de son mari, est sous le coup d'un mandat d'arrêt international émis par la Cour pénale internationale (Cpi). L'épouse de Laurent Gbagbo, qui croupit actuellement dans les geôles de la Cpi, est détenue, elle, depuis avril 2011 dans la prison d'Odienné, dans le nord du pays à la suite de la crise électorale de 2010-2011. 

(source : France24)


Seneweb News

Articles similaires


Commentaire (19)


Bookna En Novembre, 2012 (15:32 PM) 0 FansN°: 1
bien fait
Xeme En Novembre, 2012 (16:01 PM) 0 FansN°: 1
et si on mettait en place un exécutoire pénale international ? pas une cour, parce qu'il ne s'agit pas de juger. un exécutoire pour pendre tous président de cpi, ou juges employés à la cpi, dés qu'ils quittent leur fonction. parce que durant tout le temps qu'ils sont en service, ils n'ont fait que tordre le cou à la justice. ils ne font que protéger les forts et juger les faibles. toutes leurs justices n'est jamais basées que sur des mensonges médiatiques. donc, toute leur vie ils n'auront fait que s'auto juger, en prouvant chaque jour qu'il n'y a pas de justice sur cette planète terre, il n y a que la force. alors, la force ils l'ont aujourd'hui, dés qu'ils la perdent, on les exécute.
Xeme En Novembre, 2012 (18:33 PM) 0 FansN°: 2
et si on mettait en place un exécutoire pénale internationale ? pas une cour, pas pour juger, mais pour exécuter tous les juges et présidents de cette idiote cpi. ces gens se sont déjà jugés durant l'exercice de leur fonction de sinécure. payer pour être le bras légalisateur de la recolonisation, de la guerre contre les religions, de la torture des oligarchies financières contre les pauvres peuples, de la spoliation des ressources des pays pauvres et désarmés. tout homme qui se lèvera pour défendre son peuple, sa richesse, sa religion est un accusé potentiel de la cpi. parce que durant tout leur service ses gens ont prouvé qu'il n' y a pas de justice sur cette terre, mais la force, on doit leur appliquer la loi qu'ils ont défendu, celle de la jungle. aujourd'hui, ils ont la force, lorsqu'ils la perdront, on doit les exécuter.
Ngaw En Novembre, 2012 (15:32 PM) 0 FansN°: 2
OH LA VILAINE ! ELLE RESSEMBLE A BASIL BOLI
Simone ThiÉmbÉ  En Novembre, 2012 (00:28 AM) 0 FansN°: 1
@ngaw  :haha:  non non elle a la tronche de jacob desvarieux de kassav', sans la barbe et la guitare. haha: mais elle est plus courage que ta mÈre, elle a dÉfendu son marie contre le c.o.s. faux forces spÉciales franÇaises et leur mercenaires faux doso. la femme noire c'est un don du ciel. on verra le tour de wa-ta-ra si sa femme restera a ces cotÉs.  :haha: 
Gomis En Novembre, 2012 (01:33 AM) 0 FansN°: 1
lol  :haha:   :haha: 
Goh En Novembre, 2012 (15:35 PM) 0 FansN°: 3
c'est quoi encore ces conerrie,

quand est ce que watarra comprendra que tot ou tard les blanc qui l'ont porté au pouvoir lui baiseront la gueule?
Watt En Novembre, 2012 (08:19 AM) 0 FansN°: 1
je crois que ouattara le sait mieux que tous
je crois que cela ne l'empêcherait pas de gouverner
Dofff! En Novembre, 2012 (15:35 PM) 0 FansN°: 4
oh la pute! je te plains!!! may god bless you!
Dioumbs En Novembre, 2012 (15:39 PM) 0 FansN°: 5
et dans cinq ,ça sera au tour de simone faye sall marem.PUISQU elle favorise sa famille.
Moy Degg En Novembre, 2012 (16:03 PM) 0 FansN°: 1
bien dit commentaire numero 5
Soknav En Novembre, 2012 (15:40 PM) 0 FansN°: 6
C´est quoi encore ces insultes un peu de rester bandes de malpolis malélevés c´es tune honte lorsque nous lisons ces commentaires vous donner une mauvaise image du Sénégal, tout de même un peu de retenu......bien aûre la CPI va empriisonner que des Africians mais pas les blancs comme SARKOZI lui es tlibre????? mais bon la justice de DIEU personne n´y échappera et in challah ca sera pour bientôt.
Blessing En Novembre, 2012 (16:22 PM) 0 FansN°: 7
effectivement xeme et n°6 la justice de DIEU personne n’échappera, la cpi est compétant quant il s'agit les faibles mais pour les forts elle refuse de voir avec ses yeux à quand le procès de bush .





GOD bless israel ac senegal ac kep kou sop israel
Bbak En Novembre, 2012 (17:01 PM) 0 FansN°: 8
seneweb est la honte de la presse senegalaise. comment vous pouvez vous permettre un article de cette maniere?
Disiz La Peste En Novembre, 2012 (17:06 PM) 0 FansN°: 9
Ahhhhhhhhhh les NIAKKS toujours les NIACCCKKS !!!! En plus sur notre site galsen !!!Vraiment gnom danguay rééé ba tass avec ces NIACKS qui connaissent po la civilisation !!!! gnom ay lékakatou serpent singe et crocodiles !!!!  :sn:  :sn:  :sn:  :down:  :down:  :down:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :sn:  :sn:  :sn: 
Tra En Novembre, 2012 (17:08 PM) 0 FansN°: 10
Elle ressemnble à Marieme FAYE

Bob En Novembre, 2012 (17:28 PM) 0 FansN°: 11
c'est vraiment triste de voir des Africains se réjouir de la déportation d'un des leurs vers la CPi comme si la CPI est la juridiction créée par Dieu. je vois tout le contraire. la CPI est une cour politique qui sert à faire pression à nos dirigants Africains c-a-d ceux qui s'opposent aux intérets égoistes de l'occident. aujourd'hui tous ceux qui sont jugés là bas sont issus des Etats faibles pendant que bush, chirac, bler, sarko pavanent tranquillement sans être inquiété par ce CPI. qu'ont ils pas fait en irak, en afganistan, au pakistan, en liby en cote d'ivoir...........? le réveil sera brutal pour nous, pauvre!
Griff En Novembre, 2012 (17:41 PM) 0 FansN°: 12
ce qui est bien avec les vautours c'est qu'ils te nettoient la carcasse jusqu'au bout. RIP cote d'ivoire RIP Mali.......
Kali En Novembre, 2012 (18:34 PM) 0 FansN°: 13
s il vous plait laissez madame sall tranquille elle n a rien a se reprocher
Ha En Novembre, 2012 (22:18 PM) 0 FansN°: 1
lithikanam rawouli beutt
Mdrrrrrrrrrr En Novembre, 2012 (20:10 PM) 0 FansN°: 14
La confusion règne en ce moment dans le parti de Nicolas SARKOZY. A l’issue de l’élection pour la présidence de l’UMP, Jean François COPPE et François FILLON revendiquent tous deux la victoire. On parle de bourrage d’urnes donc de tricherie électorale. Et dans ces conditions, la voie royale qui est choisie est le recomptage des voix. Ce que justement ce parti de sanguinaire avait refusé en Côte d’Ivoire, vous vous en souvenez. Or donc on peut choisir de recompter les voix plutôt que d’opter pour des bombes…. Dieu nous regarde tous et il a le dernier mot.
Gfe En Novembre, 2012 (21:07 PM) 0 FansN°: 15
cpi c la cour des africains et des pauvres pays du monde . ou est bush avec tout ce qu ' il a fait en iraq et afganista .
L'afrique Digne En Novembre, 2012 (21:42 PM) 0 FansN°: 16


Côte d’Ivoire : le prix à payer pour la libération du Président GBAGBO !





Rien n’est gratuit sur cette terre. Chaque compromis, chaque transaction, chaque arrangement, bref, tout ce qui s’échange à un prix, un coût et comme il faut que quelqu’un paie ce prix quand la transaction survient, nous aussi nous devons nous interroger : qui paiera l’addition de la libération "transactionnelle" du Président GBAGBO ?



Avant de pourvoir répondre à cette question, il faut bien que nous répondions à celle sous-jacent qui précède, à savoir : qu’est-ce que la libération du Président GBAGBO va coûter ?



La Présente Chronique fait suite à la précédente, laquelle vous a donné un résumé des circonstances et de l’objectif assigné à l’entrée en scène du Souverain Pontife pour obtenir la libération du Président GBAGBO. Elle donne ici notre analyse sur les implications politiques, sociologiques et géostratégiques de ce deal qui est cours.



D’abord, qu’est-ce que la libération du Président GBAGBO va coûter ?



L’enlèvement et la déportation du Président GBAGBO par l’Empire colonial occidental dirigé en Côte d’Ivoire par la France, s’inscrit dans un environnement de glissement géostratégique du monde, communément connu sous le nom de Nouvel Ordre mondial.



Le terme « glissement géostratégique » fait référence à un bouleversement du déséquilibre géostratégique des siècles précédents marqués par une domination sans partage du Bloc occidental qui avait bâti son hégémonie mondiale autour d’un système de domination financière, économique, politique et surtout militaire d’Etat-Greniers, une sorte d’Etats vassaux pourvoyeurs de matières premières pour alimenter les industries du Bloc occidental.



Comme on a pu le constater depuis les événements en Côte d’Ivoire et en Libye, le bouleversement de l’ancien déséquilibre est en train de donner naissance à un nouvel équilibre géostratégique marqué par une recomposition des alliances stratégiques entre Etats, notamment avec l’émergence des économies modernes appuyées par la Chine et la Russie, qui sont en train d’attirer vers elles, tous les pays émergents et la quasi-totalité des Etats-Greniers, provoquant du coup, la panique dans le Bloc occidental qui observe sans pouvoir réagir, le compte à rebours de son appauvrissement inévitable.



Dans cet environnement donc de peur-panique, des Etats traumatisés comme la France ont systématiquement fait le choix de recourir aux méthodes qui les ont sauvés quelques siècles plus tôt, à savoir la colonisation brutale et barbare des Etats-Greniers. Mais au 21ème siècle, la colonisation directe semble trop grosse. La France et ses alliés optent donc pour la Rectification coloniale, qui passe par une déconstruction armée des Etats-Greniers, notamment avec des rébellions et des insurrections armées organisées, financées et encadrées activement sur le terrain pour aboutir à une remise en cause des frontières nationales héritées de la colonisation, un repeuplement des terres les plus riches à l’intérieur de certains Etats cibles, une désorganisation de l’Administration, de la société dans son ensemble comme nous l’observons en ce moment en Côte d’Ivoire avec une loi sur le mariage aux antipodes des valeurs culturelles et religieuses.



Bref. C’est donc dans un tel contexte en vue de tels résultats, que Laurent GBAGBO a été capturé, humilié puis déporté à la Haye pendant que ses plus proches collaborateurs et sa famille sont embastillés dans les goulags du Nord de la Côte d’Ivoire ou contraint à l’exil.



Aujourd’hui, dans la psychologie du Colonisateur qui peine à asseoir son nouvel empire colonial de déconstruction en Côte d’Ivoire, il faut passer un marché, croyant tout joyeusement que pour toute personne tenue en captivité, la Liberté n’a pas de prix.



Voilà. Nous y sommes.



La Liberté n’a pas de prix. La liberté de Laurent GBAGBO, un homme d’un certain âge, n’a pas de prix. Cela veut dire que ce qu’il gagne à être libre vaut beaucoup plus que ce qu’il doit sacrifier pour obtenir cette liberté.



De toute évidence, la liberté qui est proposée au Président GBAGBO doit lui coûter sa vie d’homme politique. Il doit renoncer à faire encore la politique en Côte d’Ivoire. Cette liberté là, va également lui valoir de demander à ses partisans et aux Résistants qui le soutiennent de renoncer au ou diluer le combat panafricaniste et patriotique analysé par les géo-stratèges français, comme la nouvelle menace sur les intérêts français à court terme.



Tout naturellement, cette liberté va lui être accordée en demandant en contrepartie au FPI, sont parti politique, de signer son retour retentissant et son nouvel encrage au sein de l’Internationale socialiste, afin que né de nouveau au sein de cette famille franco-françafricaine du socialisme, il apprenne les bonnes manières de la famille. Sans oublier au passage qu’il doit former avec l’imposture génocidaire, un gouvernement dit de réconciliation et de transition, à un moment où un peu d’émolument de Ministre ne fera pas du tout de mal à certains cadres du FPI qui ont vendu presque toutes leurs maisons qui ne sont pas occupées par les FRCI. Etc. etc.



Mais comme pour tout prix à payer, il y a des effets induits directs comme collatéraux sur le patrimoine familial, sur la famille et sur la société dans laquelle nous vivons. Il y a parfois même un contribuable et un redevable. Le contribuable est celui sur qui pèse la dette du prix à payer. Le redevable est celui qui a l’obligation de payer le prix à "César".



Qui donc doit payer le prix de la libération du Président GBAGBO ?



Il y a d’abord la Côte d’Ivoire. Sera-t-elle la grande gagnante ou la grande perdante ? Devra-t-elle sacrifier sa propre Liberté pour sauver un fils bien-aimé, des enfants bien-aimés privés injustement de leurs libertés individuelles. Doit-elle se contenter d’être heureuse pour ses enfants et continuer à souffrir le martyr avec le risque trop grand de se déconstruire à jamais et de disparaître au terme du processus de rectification coloniale qui lui est imposé par les armes ?



La Côte d’Ivoire s’interroge donc. Elle est à la croisée des chemins. Elle veut des réponses que nous allons lui donner à présent.



Côte d’Ivoire, Mère-Patrie, les Guerriers de l’invisible me chargent de te dire ce qui suit. Je reprends mot pour mot leur réponse :



« Hassane, vas leur dire qu’on fait rien avec ça. Prix à payer ou pas, on ne peut pas sacrifier tout un pays pour la liberté d’un homme ou de quelques hommes. La Côte d’Ivoire sera libérée. Le processus est en cours. S’ils libèrent le Président GBAGBO sans attendre qu’on leur casse le bras, nous en tiendrons compte dans nos relations futures éventuelles. S’ils ne le font pas, nous leur briserons le bras en plusieurs morceaux et notre aîné le Président GBAGBO nous retrouvera sur le théâtre des opérations pour contempler le beau travail que nous avons fait pendant sa déportation. La Libération d’un pays occupé ne se négocie pas. Ça s’arrache. »







Voilà donc qui est clair. Très clair. Suffisamment clair. Il n’y a rien à négocier. Il n’y a aucun prix à payer par la Côte d’Ivoire. La Résistance Patriotique et Révolutionnaire a parlé. Ce qui est dit, est dit !
Tuw En Novembre, 2012 (12:37 PM) 0 FansN°: 17
elle s'est humiliee toute seule. une epouse ne doit pas encourager son epoux dans le mal. elle est en partie responsable de la situation de desastre que la cote d'ivoire a vecue a cause de son jusqu'au boutisme aveugle et passionne.
Une Vérité  En Novembre, 2012 (14:19 PM) 0 FansN°: 18
Je ne savais pas que la Serbie et la Croatie étaient des Etats Africains dans l'Esprits dérangés de certains ! Vous êtes affligeants et vos arguments ne tiennent pas la route .... La CPI est bel et bien le tribunal des assassins internationaux !!!
Rabais En Novembre, 2012 (15:37 PM) 0 FansN°: 19
Samayobante. com , le site qui change tout ! Faites des économies incroyables en payant en ligne vos envois vers le Sénégal ! RIEN QUE DES ÉCONOMIES ET DU PROFESSIONNALISME

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    |    Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]    |    Tel. (redacteur en Chef) : +221 77 562 00 29    |    Email (redacteur en Chef) : [email protected]