Guinée: Deux morts dans une manifestation à Conakry

  • Source: : Seneweb.com | Le 08 novembre, 2018 à 02:11:21 | Lu 1993 fois | 21 Commentaires
content_image

Guinée: Deux morts dans une manifestation à Conakry

Deux hommes ont été tués mercredi soir par des tirs de militaires guinéens dans une banlieue de Conakry. La ville avait été secouée dans la journée par des affrontements entre manifestants et forces de l'ordre.

Deux hommes ont été tués mercredi soir par des tirs de militaires guinéens dans une banlieue de Conakry secouée dans la journée par des affrontements entre manifestants et forces de l'ordre, a-t-on appris de sources concordantes.

Mamadou Bela Baldé, 30 ans, est tombé en sortant de chez lui avec trois de ses amis dans le quartier de Wanidara sur des militaires qui ont alors « ouvert le feu », le touchant mortellement à la tête et l'un de ses compagnons, Mamadou Alimou Diallo, à la poitrine, a affirmé à l'AFP son frère qui n'a pas voulu révéler son identité complète.

« Il y avait aussi deux autres qui étaient avec eux qui ont été blessés mais sont encore en vie », selon la même source. Une source à l'hôpital Ignace Deen a indiqué que l'établissement avait reçu les deux corps. Aucun commentaire des autorités n'était disponible dans l'immédiat.

« Les manifestations se sont bien déroulées dans notre quartier toute la matinée et une partie de l'après-midi, mais le calme est revenu depuis 16H00, donc il n'y avait de manifestations au moment du passage des militaires », a déclaré un témoin joint par l'AFP. L'opposition guinéenne avait appelé à une nouvelle journée « ville morte » mercredi, et à une manifestation jeudi, interdite par les autorités.

Journées ville morte

Dans la journée, deux jeunes d'une vingtaine d'années avaient été blessés par balles à Cosa, une autre banlieue de Conakry, alors qu'ils érigeaient des barricades pour empêcher les pick-ups de la police d'emprunter la route Le Prince qui mène des périphéries de la capitale au centre-ville, selon un correspondant de l'AFP.

L'opposition multiplie depuis le début du mois d'octobre les journées ville morte et les manifestations pour protester contre la violation selon elle par le pouvoir d'un accord conclu en août sur l'installation des élus locaux après le scrutin contesté du 4 février. Elle accuse le gouvernement de corrompre ses élus pour s'assurer une large majorité des communes à travers le pays.

Depuis l'arrivée au pouvoir du président Alpha Condé en décembre 2010, une centaine de manifestants ont été tués par les forces de l'ordre, selon l'opposition et les décomptes de la presse. La mouvance présidentielle affirme pour sa part que 12 membres des forces de maintien d'ordre ont été tués au cours de cette période.


Auteur: ouest-france.fr - Seneweb.com






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (5)


Anonyme il y a 1 semaine (02:20 AM) 0 FansN°: 1
L'opposition Guinéenne, si elle veut empêcher que Alpha Condé, qui a fait tuer 100 personnes depuis son usurpation du pouvoir , de modifier la constitution pour un 3eme mandat doit utiliser la manière forte. Alpha doit être chassé et pour ça il suffira juste de donner quelques kalachnikov aux jeunes.
Diop il y a 1 semaine (02:31 AM) 0 FansN°: 1
alpha condé a trop tué et il continue de tuer. alpha est un tueur. il veut coute que coute un 3 eme mandat en 2020 en violation de la constitution guinéenne. et à cet égard il va engager un duel sanglant avec son peuple. le sénégal doit prendre des dispositions pour parer à l'éventualité d'un chaos en guinée en 2020
Reply_author il y a 1 semaine (09:49 AM) 0 FansN°: 1
entout cas ndring yi leggi gnou jiekh
Reply_author il y a 1 semaine (10:11 AM) 0 FansN°: 1
vous n'avez rien compris sur cette histoire. au fait, ce sont les peuls qui paralysent ce pays. dans les zones citées, un étranger (ou même un non peul) risque sa vie car c'est tellement dangereux. d'ailleurs ce sont les berets qui sécurisent cette zone. imaginez les commandos mis à l'entrée de pikine pour la sécurité, cela montre que le niveau de danger est au plus haut.
 il y a 1 semaine (02:40 AM) 0 FansN°: 2
 :emoshoot:  :emoshoot:  POLITIQUE PAS DE PLACE POUR TRIBALISME  :emoshoot:  :emoshoot: 
Reply_author il y a 1 semaine (02:41 AM) 0 FansN°: 1
on ne fait pas la politique avec la tribu
Reply_author il y a 1 semaine (02:47 AM) 0 FansN°: 1
faire entendre et comprendre que le premier problème politique de la guinée c'est
le tribalisme prononcé et annoncé d'une bonne frange de sa population ! le monde
le sait mais tout le monde se tait pour ne pas envenimer une situation bien datant
de longtemps quand on remonte les temps de la politique depuis le 28
septembre 1958
Reply_author il y a 1 semaine (09:35 AM) 0 FansN°: 2
alpha fait la politique avec sa tribue au pouvoir
Anonyme il y a 1 semaine (06:42 AM) 0 FansN°: 3
Alpha Conde a vole les elections de 2010 avec la complicite de la francophonie
Anonyme il y a 1 semaine (08:36 AM) 0 FansN°: 4
alpha est un bosseur mais je trouve y a trop de morts de manifestants en guinée et le silence total dans a zone cedeao et l'union africaine.
Anonyme il y a 1 semaine (12:50 PM) 0 FansN°: 5
Alpha Condé na rien fait en Guinée deux mandats ça suffit largement la Guinée ne l,appartient pas il doit partir et laisser le peuple élire un autre président démocratiquement a ce rythme les mbidou vont disparaitrent c,est comme il disait a ces soldats tuer tous et revenez seul ahhh les pauvres mbidou ils sont plus en sécurité a Dakar qu,a Conakry

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]