Accueil | Identifiez vous pour acceder à nos services |  Connexion | M'inscrire | Aide
actualites
Le Kenya est prêt pour des élections chargées
   Par Jambonews.net | Webnews |  Dimanche 03 mars, 2013 02:09  | Consulté 4338  fois  | 0 commentaires   Favoris
| -Imprimer| Envoyer
Afrique | Mots Clés: Kenya, Prêt, élections chargées
source: Webnews

Ce lundi 4 Mars 2013 les Kenyans iront voter dans le cadre des élections générales. Afin de prévenir une escalade de la violence comme cela s’est produit suite aux élections de 2007, les Kenyans font usage de différents mécanismes sociétaux qui pourraient contribuer à faire de ces élections une course paisible. Dans cette section, Jambonews vous donne un aperçu global de ces importantes élections dans l’un des pays phare de la Communauté d’Afrique de l’Est.

La tension monte au Kenya à l’approche des élections. Tout le monde spécule, mais personne ne sait vraiment ce qui va se passer dans quelques semaines lorsque le Kenya élira son très attendu nouveau gouvernement. Les souvenirs de la violence des élections précédentes sont encore dans les mémoires.

En 2007, la violence ethnique a surgi parmi les Kikuyu et les Kalenjin après que le président Kibaki, un Kikuyu, ait été déclaré vainqueur. Immédiatement après, des affrontements violents ont éclaté entre les Kikuyus et les partisans du chef de l’opposition Kalenjin, Raila Odinga, qui a accusé Kibaki de fraude. Plus de 1000 personnes ont été tuées dans un mélange de manifestations violentes et pacifiques, brutalités policières et saccages. Les régions qui ont été les plus touchées sont la province du Rift Valley et la périphérie de Nairobi. La paix est revenue après plusieurs mois de négociations et de l’implication de la communauté internationale dirigée par l’ancien secrétaire général des Nations unies, Kofi Annan, assisté par le président tanzanien Jakaya Kikwete et de l’ancien ministre nigérian des Affaires étrangères Oluyemi Adeniji. C’est n’est qu’en février 2011 que Kibaki et Odinga ont signé un accord national et un acte de réconciliation qui a permis un «gouvernement d’union nationale» avec Kibaki en tant que Président et Odinga en tant que Premier ministre.

Ces élections seront-elles (au final) différentes? Les Kényans font certainement un effort. Le débat présidentiel qui s’est tenu récemment s’est avéré être, non seulement un événement historique pour la nation, mais aussi pour l’ensemble de l’Afrique de l’Est. Des millions de personnes réparties dans le monde entier ont suivi 3 heures de débat remarquable à travers diverses formes de médias sociaux, y compris un direct sur ??YouTube. En effet, comme un commentatuer kenyan l’a écrit sur Twitter: « it was a big deal». Mais les Kenyans font plus, grâce à une nouvelle constitution, la mise en place d’un organe de suivi et l’utilisation des TIC (ndlr : Technologies de l’information et de la communication) et des églises locales, il semble que le 4 mars marquera une date historique pour le Kenya.

Nouvelle constitution

Le Président, le Parlement, les autres gouverneurs ainsi que des représentants des comtés seront élus en Mars, tandis que le poste de premier ministre a été supprimé selon une nouvelle constitution kenyane adoptée en 2010. Depuis sa mise en œuvre, les 47 districts du pays ont été convertis en 47 comtés qui seront gouvernés par des gouverneurs après les élections générales. La tâche du gouverneur sera de gérer l’administration des différents secteurs de son district, tels que l’agriculture, les transports, l’éducation et la santé. Par ailleurs, avec l’approbation de la constitution, la séparation des pouvoirs entre l’exécutif, le législatif et le pouvoir judiciaire a été introduite et les candidats à la présidence de moins de 35 ans ont été autorisés à participer aux élections. En outre, l’article 81 (b) exige l’intégration des deux sexes dans les organes électifs et affirme que «pas plus de deux tiers des membres qui la composent ne peuvent être de même sexe».

Commission indépendante des élections et des frontières

En outre, les prochaines élections de 2013 sont différentes des précédentes en matière de planification et d’exécution. Pour la première fois, le Kenya a mis en place une commission indépendante des élections et des frontières (IEBC) qui suivra l’événement. La Commission, créée par la nouvelle constitution, a émis plusieurs avis, y compris les règles et règlements de la législation, et a organisé une inscription obligatoire pour les électeurs en novembre et décembre 2012. Jusqu’à présent, 14,3 millions d’électeurs kenyans auraient été enregistrés, soit environ 37% de la population du pays. Selon son site Web, la IEBC envisage d’être un organe de gestion électorale indépendante et crédible engagé à renforcer la démocratie au Kenya » et sa mission est de « mener des élections libres et équitables et d’institutionnaliser un processus électoral durable ».

TIC

SODNET, Ushahidi, Creco et la fondation Hivos ont uni leurs forces dans la création d’une plate-forme IT, Uchaguzi, qui vise à « aider le Kenya à avoir des élections  libres, justes, pacifiques et crédibles ». Avec l’aide de l’Agence canadienne de développement international (ACDI), le logiciel Uchaguzi permet aux citoyens kenyans de participer à la prévention et à la notification de la violence électorale à travers l’utilisation des messages texts, des applications, des  e-mails et des tweets. Sous le slogan « Protégez le Vote Kenyan 2013 », les citoyens peuvent signaler « tout incident significatif à l’élection » en envoyant leurs messages à la plate-forme d’observation qui répond aux observations des citoyens. L’objectif d’Uchagazi est « d’étendre la pratique de l’observation électorale traditionnelle en engageant les mwananchi (citoyens) dans la surveillance des élections, car ils sont une source précieuse d’information ».

Eglises

En cette tendue période préélectorale, les églises jouent un rôle important dans le maintien de la paix dans la nation à prédominance chrétienne. Leur position centrale dans la société kenyane permet à des groupes différents de se rencontrer, et d’ouvrir une voie vers la réconciliation et de se réunir de façon pacifique au milieu des tensions politiques. Alors qu’en 2007, les établissements publics ont présenté leurs affiliations politiques avec certains candidats en leur permettant de s’adresser à la congrégation en période électorale, la situation semble avoir changé cette année. Dans un article publié ce mois-ci sur le site Néerlandais, Afrikanieuws, différents chefs religieux sont cités, disant de ne pas permettre aux politiciens de parler à l’assemblée, et s’ils le font, ne le faire que quand ils sont interpelés par les membres de l’église. En effet, les églises sont de plus en plus prudentes en ce qui concerne les personnes qu’elles invitent et le message qu’ils véhiculent.

Candidats à la présidentielle

Huit candidats de huit partis politiques différents ont été enregistrés par l’IEBC pour les élections présidentielles du 4 mars. Les deux principaux partis politiques au Kenya sont l’Alliance nationale (TNA) et le Mouvement démocratique orange (ODM). Comme en 2007, Raila Odinga sera le candidat de l’ODM. Uhura Kenyatta est le candidat présidentiel du TNA, avec William Ruto comme colistier. Ironiquement, la Cour pénale internationale a inculpé les deux hommes de complicité dans les violences ethniques qui ont alimenté les élections en 2007. Leur procès devrait débuter en avril de cette année.

Jane Nishimwe

Jambonews.net

Traduit de l’anglais par Honorine Sebatware

Nouveau!:   Retrouvez toutes les archives concernant Kenya de 2006 à ce jour.
Commentaires:   0   Total dont   0   En attente - ( Voir les commentaires sensibles) .
 Ajouter mon commentaire    Afficher les commentaires
Aidez-nous à modérer les commentaires en nous signalant les insultes. Merci de votre collaboration.

  Réagissez à cet article (en respectant les règles ci-dessous)

  • Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
    Ne devoilez pas
    les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
    de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
  • Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
  • Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Nom:
  
Commentaire:
:)   :-D   :cool:   :hun:   :cry:   :love:   :khelou:   :?:   :jumpy: :sad:   :bravo:    :haha:   :dedet:   :sn:   :down:    :up:  :tala-sylla:
   
Pour faire apparaitre vos commentaires immediatement, creez un compte seneweb (c'est rapide).

Nouveau!:   Retrouver toutes les archives concernant Kenya de 2006 à ce jour.

 

 


Pub


 




HitParade




HitParade