Mauritanie: le pouvoir exclut l’invitation d’observateurs internationaux aux élections

  • Source: : Apanews | Le 22 avril, 2018 à 23:04:33 | Lu 1780 fois | 7 Commentaires
content_image

Mauritanie: le pouvoir exclut l’invitation d’observateurs internationaux aux élections

L’Union pour la République (UPR, au pouvoir) en Mauritanie a exclu, dimanche, l’invitation d’observateurs internationaux aux prochaines élections.

Cette position a été exprimée dans un tweet posté dimanche par le président de l’UPR, Sidi Mohamed Ould Maham.

Des élections municipales et législatives sont prévues en Mauritanie dans le courant de l’année 2018 et une élection présidentielle y sera organisée l’année suivante. Le Forum national pour la démocratie et l’unité (FNDU) qui regroupe la plupart des partis de l’opposition mauritanienne avait réclamé la présence d’observateurs européens àces élections, promettant de participer à celles-ci.

Mais pour Ould Maham, la position du président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz est restée on ne peut plus claire sur cette question. « La Mauritanie n’invitera pas d’observateurs internationaux parce qu’elle a pleine confiance dans son système électoral », a-t-il indiqué.

Le chef de l’UPR a expliqué que si des observateurs viennent de leur propre initiative ou sur invitation d’une autre partie, ils ne seront pas empêchés de faire leur travail. Il a toutefois précisé que l’argent du peuple ne sera pas dépensé pour leur séjour dans le pays « car, leur venue n’est pas nécessaire ».


Auteur: Apanews - Apanews






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (7)


Anonyme En Avril, 2018 (00:05 AM) 0 FansN°: 1
C'est un signal à Vancouver que ces élections programmées ne seront pas transparentes. Force est de constater que les des sont joués. Le régime en place va procéder un bourrage des urnes et une yripatouullage des élections. On le savait, mais en voici la confirmation claire et nette en ne voulant pas des observateurs étrangers neutres pour superviser ces élections. C'est une supercherie mise à nue, que de leur refuser ou de ne pas les inviter à venir superviser cette parodie d'élections. Voilà pourquoi un maure ne sera jamais un démocrate. C'est un fait évident et avéré. La preuve est là palpable.
Mauritanien Connaisseur En Avril, 2018 (09:12 AM) 0 FansN°: 2
C'est un avertissement au double discours et double jeu de ces organisations hypocrites, car misant sur des révolutions arabes en Mauritanie.Ils pensaient que le régime chuterait très vite alors invités aux législatives et municipales de 2013 et à la Présidentielle de 2014.Ils ont boycotté en suivant la voie de l'opposition.La Mauritanie leur rend la monnaie de leur pièce en leur faisant comprendre que l' Etat ne débloquera aucun sou pour les accueillir en 2018 et 2019, car l'opposition comprenant qu'elle a tout perdu en boycottant les précédents scrutins joue sa survie.

Car une loi votée en 2013 stipule que tout parti n'ayant pas obtenu un minimum de voix environ 3 à 5 % à deux élections consécutives ( boycott compris) sera dissous.Comme ça tous les partis cartables disparaitront de la circulation.En Mauritanie pour 4,6 millions d'habitants , il ya plus de 85 partis avec un récépissé et beaucoup n'existe que de nom.



Et comme les retombées du pétrole et du gaz sont attendus en 2020, alors malheur à ceux qui ne seront pas associés aux affaires ( Conseils Régionaux autonomes,entres autres ).Si on ajoute à cela les leaders d'opposition larbins minables de puissances étrangères notamment la France ont tous à quelques rares exceptions atteint la limite d'âge de 75 ans leur permettant de briguer la Présidence en 2019.Il y a un boulevard ouvert pour Aziz dont ces vrais opposants restent les islamistes de Tawassoul dont il a coupé leur financement extérieur et intérieur ( fraude fiscale et douanière de commerçants barbus).Tous les autres s'agitent dans le vide , car aucune base militante solide et couvrant le pays entier.Le principal parti de la majorité avec ses imperfections compte plus d'un million d'adhérents.Les grands électeurs que sont les chefs de tribus, grandes familles noires, essentiels des riches hommes d'affaires sont tous derrière le pouvoir.Mais surout les populations de l'intérieur du pays en zones rurales où routes , écoles , hopitaux, projets générateurs de revenus se multiplient à un rythme effréné.Mais la caricature du régime par ceux qui ne le voient pas se mettre à terre ( occidentaux ) et opposants en mal d 'arguments que l'intoxication donnent une fausse image.La réalité est autre , AZIZ a un bilan sécuritaire et économique incroyable.Beaucoup de projets sont financés sur fonds propres ...Et il a appuyé un réseau de nouveaux hommes d'affaires qui ont cassé le monopole des anciens qui prenaient le pays en otage depuis 40 ans.Cela fait des jaloux et on l'accuse de vol...LOL.Demain il fera jour, la vérité est têtue !!!
Anonyme En Avril, 2018 (09:25 AM) 0 FansN°: 3
Cette initiative n'a rien d'étonnant de la part d'un pouvoir habitué depuis son avènement à truquer les élections. cette fois, il décide d'ignorer toutes les convenances. En avant pour la triche.
Anonyme En Avril, 2018 (10:46 AM) 0 FansN°: 4
La Mauritanie est un pays indépendant qui a confiance en son système électoral et son peuple n'est pas prêt à se discréditer en ayant plus confiance à des pays étranger qui manipule des parties à sa solde. Il faut se poser la question pour se demander pourquoi ses puissances étrangères et notamment la France qui veulent soumettre notre pays et les autres pays Africains aux avis où plutôt aux abus de leurs citoyens envoyés comme observateurs n'accepteraient-ils de recevoir lors de leurs échéances électorales des observateurs de pays tiers chez-eux. De la même manière que ces puissances étrangères ont confiance en leur système électoral, la Mauritanie a confiance au sien, mais n'est pas contre le fait que les autres pays africain qui n'ont pas confiance en soi et qui veulent demeurer des perpétuels colonisés en donnant plus de suprématies aux avis émis par des étrangers sur ceux exprimés par leurs autorités locales continuent à faire appels à des gens pour observer ce qu'ils font chez eux.
Anonyme En Avril, 2018 (11:09 AM) 0 FansN°: 5
les hommes du desert sont libres et ils fonts confiance a leur gouvernement un point un trait :looney:  :looney:  :looney:  :looney: 
Anonyme En Avril, 2018 (12:13 PM) 0 FansN°: 6
La Mauritanie est grande pour appeler les autres à témoigner de la véracité des élections qu'elle organise souverainement chez elle. En plus ses autorités ne sont pas prêtes à dilapider les ressources du pays pour faire appel à des touristes étrangers pour avoir des témoignages biaisés qui servent plutôt les politiques malsaines de leurs pays.
Anonyme En Avril, 2018 (00:18 AM) 0 FansN°: 7
Le gouvernement mauritanien a bien tracer ces stratégie pour les Elections prochaine et l’écarte des observateur étranger est le première procédure pour valider cette stratégie qui

enfoncera la Mauritanie vers l'obscurité.

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]