Nigeria : affrontement entre forces de sécurité et shiites

  • Source: : BBC-Afrique | Le 17 avril, 2018 à 02:04:41 | Lu 1959 fois | 12 Commentaires
content_image

Nigeria : affrontement entre forces de sécurité et shiites

Affrontements au Nigeria, entre les forces de sécurité et des centaines de membres de la communauté musulmane shiite qui manifestait à Abuja, la capitale, hier pour demander la libération de l'un de leurs responsables religieux.

La police annonce l'arrestation de 115 manifestants et 22 policiers blessés.

Ces manifestations sont souvent organisées par cette communauté religieuse depuis l'arrestation en 2015 de ce chef religieux.

Sheikh Ibrahim el-Zakzaky, le puissant chef religieux shiite, estimé proche de l'Iran a été arrêté il y a trois ans, lors d'une répression militaire dans laquelle des centaines de fidèles shiites avaient péri.

Des pierres projetées par les manifestants et des cartouches de gaz lacrymogène lancées par la police jonchaient le sol, sur les lieux de l'affrontement.

Certains manifestants disent avoir été touchés par des balles réelles tirées par la police.

On n'ignore qui des manifestants et des agents de la police étaient à l' origine des affrontements qui ont provoqué durant des heures, une certaine tension à Abuja, la capitale.

La manifestation d'hier n'est pas une première. Les membres de la communauté shiite descendent souvent dans les rues pour demander la libération de Sheikh Ibrahim el-Zakzaky.


Auteur: bbc-afrique - BBC-Afrique






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (6)


Anonyme il y a 1 semaine (03:33 AM) 0 FansN°: 1
Alerte il y a 1 semaine (10:40 AM) 0 FansN°: 1
un ancien article très instructif sur les chiites,

le mardi 22 février 2011 notre cher pays le sénégal annonça la rupture de ses relations diplomatiques avec la république de l’iran après que son dispositif de sécurité ait confirmé que l’iran a envoyé treize conteneurs remplis d’armes ultra sophistiquées aux rebelles du sud du sénégal. au moment où l’état du sénégal s’alliait à l’iran, ce dernier nourrissait la haine et l’animosité au peuple sénégalais, majoritairement sunnite.
ainsi, la question que se posent tous les analystes et observateurs est la suivante, pourquoi les iraniens ont-ils envoyé ces armements lourds aux rebelles ? quel doivent être les soubassements de cet acte, pour ce pays qui se dit être un grand ami de notre chers sénégal?
depuis que les armes ont été saisies par les autorités nigérianes, nous avons entendu plusieurs commentaires de journalistes, analystes, diplomates et hommes politiques qui ont voulu décortiquer les causes principales du comportement maladroit et ignoble de l’état iranien, « ami du sénégal».
c’est ainsi qu’on a entendu dire que c’est la gambie qui constituait la destination finale de ces armes, d’autres diront que ce sont les rebelles qui ont voulu nouer secrètement des liens avec l’iran pour s’armer convenablement et faire face aux forces légales. et l’état du sénégal ne parvient toujours pas à comprendre pourquoi un état « ami » fournirait-il des armes à une rébellion atroce pour massacrer les populations civiles et militaires et torpiller ainsi notre stabilité intérieure ; ceci malgré toutes les explications fournies.
pour lever toute équivoque dans les relations sénégalo-iraniennes et éviter que l’on nous impose des boucs émissaires dont le rôle dans cette faute diplomatique aux conséquences lourdes n’est guère établi, nous vous proposons une autre lecture des faits qui nous renseigne sans nul doute du caractère dangereux de nos relations avec cet état « voyou » qui est la république islamique d’iran.
l’iran a mis un plan à long terme de cinquante années dénommé « le plan quinquagénaire khomeïnite » pour faire de l’afrique un des plus grands bastions chiites du monde. vu que le délai a été dépassé et que les objectifs ne sont pas atteints malgré qu’ils aient dépensé des milliards de dollars, ils se sont dit qu’il était temps d’user de la force et de la violence, d’ébranler la sécurité des pays jusqu’à ce que ses populations soient occupées par des guerres civiles et ainsi ils pourront faire passer leur croyance d’extrémistes chiites dans le continent africain.
celle-ci est la principale cause pour laquelle ils ont mis un plan stratégique pour trouver des camps d’entrainements pour les mercenaires africains chiites, sous le nom de « hizboullah » armés comme il en est le cas aujourd’hui au liban avec le « hezbollah libanais » de hassan nasralla, l’ennemi des compagnons du prophète.
ils ont donc choisi deux pays, le nigéria et le sénégal, à cause de leurs positions stratégiques dans le continent pour mener à bout cette stratégie. ils ont réussit au nigéria du fait de son instabilité politique, de l’insécurité qui règne dans certaine zone de ce pays et plus encore du fait des guerres tribales et religieuses qui s’y font depuis quelques temps. le résultat de ce plan stratégique au nigéria est que l’on y trouve à zaria dans l’etat de kaduna, un mouvement chiite fortement armé connu sous le nom de « mouvement islamique » alors qu’ils sont loin de l’islam qui n’est pas une religion de violence.
ces derniers sèment la terreur entre les musulmans de ce pays qu’ils tuent et massacrent et son dirigés par un lieutenant du nom d’ibrahim zakzaki. c’est un mouvement politique armé, et l’une des plus grandes organisations chiite de la branche imamite nigériane. ils organisent des manifestations annuelles regroupant toutes les organisations chiites imamites de l’afrique et du monde. et leur danger est qu’ils font fie des forces de l’ordre gouvernementales, et font ce que bon leur semble, sèment la corruption et la zizanie une fois qu’ils se sentent assez fort et bien armés. comme il est d’ailleurs, le cas du « hezbollah » dans le liban. cette organisation se considère comme l’état dans un état souverain, elle a sa force et ses armes et tout lui vient de l’iran.
c’est après ce constat que les iraniens se sont dit qu’il faudrait passer à la vitesse supérieure et faire la même stratégie pour le sénégal. ainsi ils n’ont pas trouvé un lieu plus propice que le sud du sénégal, du fait de son instabilité, et du fait aussi que le gouvernement n’a pas une main mise totale sur cette partie du territoire sénégalais. ils ont pris langue avec les rebelles en leur proposant beaucoup de conteneurs d’armes ultrasophistiquées à condition qu’ils leurs ristournent les deux tiers qui seront mis sous le contrôle du « hezbollah » chiite crée au sud du sénégal. ainsi les rebelles ont accueilli à bras ouverts cette proposition vu qu’ils en avaient tant besoin.
voilà la vérité cachée, et le mobile qui incita ces extrémistes d’iraniens chiites à envoyer ces armes. ils pourront ainsi priver notre population de la stabilité dont elle jouit et les transformer en un peuple de guerre tribale et sanglante sans fin pour pouvoir ainsi faire passer leur mauvaise croyance.
.
il faut aussi rappeler, ce que nous considérons comme obligatoire, à savoir l’élucidation des relations douteuses de certains sénégalais employés par l’ambassade de téhéran à dakar. car les pourparlers entre les chiites et les rebelles ne peuvent avoir lieu qu’avec l’existence de certains éléments sénégalais pour les besoins de la médiation et de la traduction.
en conclusion, nous pouvons tirer certaines leçons du comportement de l’iran

1/ le peuple sénégalais et son gouvernement réprimandent cet acte de la république iranienne et épaulent son président dans sa noble décision de rompre les relations diplomatiques sénégalo-iraniennes et le prions de maintenir la pression sur cet état « voyou » qui subit déjà la foudre de toute la communauté internationale. ceci, pour sauvegarder la sécurité des hommes et la stabilité intérieure du pays, et ne point coopérer avec les pays qui veulent nous créer une instabilité intérieure.
2/ l’etat iranien, depuis sa révolution de 1979 fait tout son possible de façon légale et illégale pour faire adopter aux gens la croyance chiite, quelque soit la somme que cela va leur coûter, le nombre de victimes humaines que cela fera ou de l’insécurité qu’il occasionnera.
3/ l’inimitié de l’etat chiite contre les compagnons du prophète et les musulmans sunnites dont le sénégal regorge ne date pas d’aujourd’hui.
celui qui interroge l’histoire ne sera pas surpris par l’acte de ces extrémistes chiites iraniens.
parmi les paroles gardées dans leurs livres et qui dénotent de leur animosité vis-à-vis des musulmans non chiites nous pouvons citer le fait qu’ils mentionnent sans ambigüité que l’argent des musulmans non chiites et leur sang sont licites, ils maudissent leurs morts. si les gens implorent le pardon pour leurs morts, les chiites prient pour leurs châtiments.
l’un d’eux (ni’mtoullah al jaza iryi) qui vivait à l’époque de la colonie soviétique iranienne disait dans une de ses paroles « j’ai demandé à abou ‘abdoullah en lui disant :que dis tu du nassibi (tout musulman non chiite) il répondit : son sang est licite -c'est-à-dire tu peux le tuer sans problème- mais fais attention, si tu peux faire tomber un mur sur lui ou le noyer pour qu’on ne puisse pas témoigner contre toi fais-le. et que dis tu de son argent ? il dit « prends-en ce que tu peux. »
khomeiny disait « il n’y a pas de doute sur le fait de ne pas les respecter (les musulmans non chiites) au contraire c’est un des principes de la voie chiite. celui qui regarde ce que les premiers en ont dit ne doutera point de la légitimité de les tuer ou de prendre leur bien. »
ils disent que les soufis sont les alliés de satan sur terre, qu’ils n’adorent que les statues et ils seront éternels dans l’enfer. ahmad al ardabil’yi dit : « ne regarde pas ce que font les soufis ce sont les alliés de satan, ils détruisent les bases de la religion, ils transhument pour se reposer et prient les nuits pour tromper les gens, celui qui les rend visite c’est comme s’il avait rendu visite à satan ou aux adorateurs de statues et celui qui aide l’un d’eux c’est comme s’il avait aidé yazid, mou’awiya ou abou soufyan »
« le jour du jugement ne viendra sans qu’il y ait une communauté appelée soufi, ils ne font pas parti de ma communauté ce sont les juifs de cette communauté, leurs hommes rasent leurs têtes, ils élèvent leurs voix pendant les invocations, ils croient qu’ils empruntent la voie des pieux alors qu’ils sont plus égarés que les mécréants. ce sont les gens du feu, ils suffoquent comme les ânes, en les entendant tu as l’impression qu’ils sont pieux alors que leurs œuvres sont celles des pervers. » al kafi de koulayni 3/269 les chapitres essentiel de al moussawi 2/62 les moyens chiites de al amili 4/31
Tiédo Fall il y a 1 semaine (10:55 AM) 0 FansN°: 2
ce qui me sidère, c'est que le nègre, en plus de ses propres maux qui gangrènent sa société, endosse les maux de la société d'autrui....a nos tribalismes ethniques, nous ajoutons le tribalisme religieux arabe...
Ba il y a 1 semaine (12:36 PM) 0 FansN°: 1
tu kaas trop toi.
Anonyme il y a 1 semaine (07:16 AM) 0 FansN°: 2
Les forces de sécurité nigérianes sont très lache. Il ne sont pas capable de mettre fin au vrai groupe terroriste Boko Haram qui a tué des milliers de nigérians et ils se retournent sur des civiles non armés pour les tuer. Il avait fais la même chose au libéria lorsqu'ils avaient intervenu sous la banière de la CEDEAO, ils tuaient et torturaient des civiles et ils se croyaient fort comme ça.
Reply_author il y a 1 semaine (14:27 PM) 0 FansN°: 1
ces groupes chiites et boko haram, c'est kif-kif. ces chiites ont comme les membres de boko haram subi un lavage de cerveau. que de foutus suppôts d'ayatollah iraniens.
Anonyme il y a 1 semaine (09:32 AM) 0 FansN°: 3
la connerie des bédouins n'a pas de limite  :frustre:  :frustre:  :frustre:  :frustre: 
Anonyme il y a 1 semaine (09:56 AM) 0 FansN°: 4
Que les musulmans se tuent entre eux :Allah reconnaitra les bons  :jumpy2:  :jumpy2: 
Anonyme il y a 1 semaine (09:56 AM) 0 FansN°: 5
en Afrique...thiey le nègre! :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney: 
Anonyme il y a 1 semaine (11:20 AM) 0 FansN°: 6
L'islam et la violence, c'est comme une personne et son ombre et cela, depuis le début, au 7e s. Qui est l'élu de dieu, le chiite ou le sunnite? Tenons-nous à nos traditions, qui ignorent les guerres religieuses.

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]