RDC : nouvelle marche anti-Kabila des catholiques le 25 février

  • Source: : Webnews | Le 12 février, 2018 à 21:02:54 | Lu 1566 fois | 2 Commentaires
content_image

Lors de la répression de la marche contre Joseph Kabila du 21 janvier 2017, à Kinshasa.

Un collectif proche de l'Église catholique a appelé samedi à une nouvelle marche, le 25 février, contre le maintien au pouvoir du président Joseph Kabila en République démocratique du Congo.

Les deux précédentes marches, en décembre 2017 et janvier dernier, avaient été interdites et réprimées à balles réelles.

« Ce 25 février 2018, où que nous soyons, au Congo ou à l’étranger, sans distinction d’appartenances religieuses ou politiques, levons-nous et marchons pour dire non à la dictature », déclare le Comité laïc de coordination (CLC) dans un communiqué parvenu à l’AFP. « Soyons prêts à affronter le pire pour arracher le meilleur », poursuit-il.

Cet appel du CLC intervient 24 heures après une messe à Kinshasa à la mémoire des victimes du 21 janvier, pendant laquelle des voix de l’Église catholique avaient clairement soutenu de prochaines marches.

Au total, une quinzaine de personnes ont été tuées dans la répression des marches du 31 décembre et du 21 janvier, d’après les Nations unies et l’épiscopat. Les autorités ne reconnaissent que deux morts le 21. La Commission nationale des droits de l’Homme de la RDC a fait état vendredi de sept morts le 31 décembre et quatre le 21 janvier.

« Notre peuple ne croit plus en la volonté politique des dirigeants actuels d’assurer une alternance pacifique du pouvoir », ajoute le CLC dans son communiqué.

Des élections sont prévues le 23 décembre pour organiser le départ du président Kabila, dont le deuxième mandat de cinq ans a pris fin le 20 décembre 2016.

« Atrocités et barbaries »

Le CLC interpelle « le Conseil des sécurité des Nations unies, l’Union africaine et l’Union européenne afin qu’ils aillent au-delà des condamnations de principe, parce qu’ils sont témoins non seulement du blocage du processus électoral par le président Kabila, mais aussi des atrocités et de la barbarie ».

« La marche des chrétiens ne s’arrêtera pas », avait déclaré vendredi dans son sermon l’abbé François Luyeye, sous les applaudissements de l’assistance dans la cathédrale Notre-Dame à Kinshasa.

« Les initiatives du Comité laïc de coordination sont à applaudir, et nous en attendons d’autres », avait poursuivi l’abbé lors de la cérémonie célébrée par l’archevêque de Kinshasa, Laurent Monsengwo, 78 ans, très critique envers le régime.

Dans leurs précédents appels, les catholiques demandaient au président Kabila de déclarer publiquement qu’il ne se représentera pas à la présidentielle prévue le 23 décembre, et le respect des libertés fondamentales.


Auteur: Jeuneafrique - Webnews

Articles similaires






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (2)


Anonyme En Février, 2018 (09:38 AM) 0 FansN°: 1
un collectif proche de l eglise ce n est pas l eglise! par exemple cheikh modou kara ne represente pas la oummah islamique.
Anonyme En Février, 2018 (11:21 AM) 0 FansN°: 2
Ce n'est pas notre problème KABILA et son Congo, entretenons de bonnes relation avec nos voisins immédiats qui sont dans notre zone d'influence et laissons cette Afrique lointaine même noire se débattre dans ses problèmes.

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]