Trois soldats tchadiens tués dans un attentat suicide à Kidal

  • Par : 7sur7.be | Le 12 avril, 2013 à 17:04:55 | Lu 5047 fois | 1 Commentaires
content_image

Trois soldats tchadiens tués dans un attentat suicide à Kidal

Trois soldats tchadiens ont été tués et quatre blessés vendredi matin dans un attentat suicide à Kidal, dans le nord-est du Mali, a annoncé l'état-major tchadien dans un communiqué à N'Djamena. "Un groupe d'éléments de l'armée tchadienne s'est rendu ce jour vendredi au marché de Kidal pour s'approvisionner. Au moment où ce groupe a fait son entrée, un kamikaze a fait exploser sa ceinture, tuant sur le coup trois soldats et blessant grièvement quatre autres", selon le texte. "Des dispositions sont prises pour le rapatriement des corps" au Tchad, conclut le communiqué. Auparavant, une source militaire malienne avait déclaré: "Deux soldats tchadiens ont été tués dans un attentat vendredi à Kidal. Ce sont les jihadistes qui ont fait ça. Le bilan est encore provisoire". "Le centre de Kidal est actuellement bouclé", a indiqué une autre source sécuritaire régionale. "C'est un attentat des islamistes contre les troupes tchadiennes, il y a trois morts, l'auteur de l'attentat et deux soldats tchadiens", a-t-elle ajouté, en précisant également que ce bilan était "provisoire". Située à 1.500 km au nord-est de Bamako, Kidal abrite des bases des armées française et tchadienne qui en assurent la sécurité, la ville étant "gérée" par la rébellion touareg du Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA) qui s'est opposé à la présence de l'armée malienne dans cette zone. Le contingent tchadien très actif dans la guerre au Mali Kidal est la capitale de la région du même nom, berceau des Touareg abritant le massif des Ifoghas où se sont retranchés des combattants islamistes armés que les soldats français et tchadiens ont traqués pendant plusieurs semaines. Elle a déjà été le théâtre de deux attentats suicides, les 21 et 26 février: le premier avait visé des militaires français, tuant le kamikaze au volant de la voiture piégée sur le coup, le second visait un point de contrôle tenu par le MNLA dont sept membres avaient été tués, selon la rébellion touareg. Le contingent tchadien --2.000 hommes--, est très actif dans la guerre au Mali où il s'est déployé dès le mois de janvier. Le Tchad a notamment revendiqué avoir tué l'islamiste algérien Abdelhamid Abou Zeïd en février. Le Tchad a payé un lourd tribut avec 26 soldats tchadiens tués le 22 février au cours d'accrochages dans le massif des Ifoghas.


7sur7.be


Commentaire (1)


Billy Doukoury En Avril, 2013 (00:42 AM) 0 FansN°: 1
Le Ptd par interim devrait se rendre en visite officielle au Tchad, le plutôt possible. Accepter de négocier le nord avec les Touareg semble aller dans la bonne direction. Le Mali ne peuplera entièrement la surperficie du nord-est. Sa capacité militaire ne viendra probablement pas à bout du MNLA. Une fois ces contingents partis, la petite guerre se jouera de plus belle. Celle de Kamikaze ou harcèlement de populations, voire instabilité récurrente pouvant mener à exode vers les zones de la sous-région. Le conflit du Mali commence maintenant.

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    |    Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]    |    Tel. (redacteur en Chef) : +221 77 562 00 29    |    Email (redacteur en Chef) : [email protected]