Un suspect arrêté après l'attentat au Kenya

  • Par : 7sur7.be | Le 19 novembre, 2012 à 08:11:08 | Lu 5909 fois | 0 Commentaires
content_image

Un suspect arrêté après l'attentat au Kenya

Sept personnes ont été tuées et trente blessées dimanche à Nairobi dans l'explosion d'une bombe déposée dans un bus, à Eastleigh, un quartier de la capitale kényane habité majoritairement par des Somaliens et des Kényans d'origine somalie. Plusieurs personnes ont été ensuite légèrement blessées dans des échaufourrées qui ont éclaté, après l'explosion, non loin des lieux de l'attentat, entre Kényans et Somaliens. L'engin explosif "a été déposé dans le bus avant d'exploser, il n'a pas été lancé à l'intérieur", comme le pensaient initialement les enquêteurs, a expliqué le chef de la police de Nairobi, revenant sur de premières déclarations. "Un suspect a été arrêté, il est en garde à vue et (...) interrogé, il a été blessé", a-t-il ajouté sans autres détails. La Croix-Rouge kényane indique sur son compte twitter que sept personnes ont été tuées dans l'explosion. Le directeur de l'Hôpital national Kenyatta de Nairobi a de son côté indiqué que 30 personnes y avaient été admises après l'explosion. Selon le chef de la police, "il y avait environ 25 personnes dans le bus", mais outre les occupants du véhicule visé, de nombreux passants ont été blessés. Le Kenya, et notamment Nairobi, ont été la cible de plusieurs attaques à la grenade ou à la bombe depuis que l'armée kényane est entrée en Somalie en octobre 2011 pour combattre les insurgés islamistes shebab. Ceux-ci ont plusieurs fois menacé le Kenya de représailles mais n'ont jamais revendiqué aucun des attentats, que les autorités kényanes leur ont néanmoins souvent attribués.

7sur7.be


Commentaire (0)


Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    |    Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]    |    Tel. (redacteur en Chef) : +221 77 562 00 29    |    Email (redacteur en Chef) : [email protected]