Abdoul Mbaye : « La gestion des semences est un scandale»

  • Source: : Seneweb.com | Le 26 octobre, 2014 à 18:10:07 | Lu 19663 fois | 26 Commentaires
content_image

Abdoul Mbaye : « La gestion des semences est un scandale»

Abdoul Mbaye, ancien Premier du président Macky Sall, soutient que «le Sénégal est l’un des pays qui a le plus de jours fériés au monde». Pour arrêter ce phénomène, il estime qu’il faut une décision politique et une démarche politique inverse vers la vertu et la valeur. Abdoul Mbaye l’a fait savoir, ce dimanche 26 octobre, à l’émission ‘’Grand jury’’ de la Radio futurs médias.

Parlant de l'agriculture, l’ancien Premier ministre note  que la gestion des semences est «un scandale au Sénégal». «Aux années 2000, il a été mis en place un système consistant à racheter une partie de la production d’arachide pour l’utiliser comme semence. Il ne s’agissait pas (véritablement) de semences», martèle Abdoul Mbaye, qui précise que les semences doivent suivre un processus scientifique de sélection de cultures bien déterminées. «Ce système de graines sélectionnées permet à certains producteurs de très bien vendre leurs récoltes à des prix supérieurs à ceux du marché. La subvention, suffisamment importante, permet l’écoulement de ces graines et les paysans ignorent qu’ils sont en train d’acheter des graines qui ne vont pas permettre d’avoir un rendement suffisant». 

Pour lui, cela entraine le sous-développement de l’agriculture et au bout du compte, on a des rendements qui décroissent, les productions qui baissent et surtout une production moins destinée à l’industrie de l’huilerie qu’à l’achat et à la spéculation de graines sélectionnées pour pouvoir alimenter ce système. 

Auteur: SenewebNews - Seneweb.com






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (12)


Rts En Octobre, 2014 (18:25 PM) 0 FansN°: 1
Le Diwane condamne fermement la censure dont fait l’objet la diffusion de l’émission ‘‘Dëgn Coumpa’’ enregistrée avec le Général de Bamba le 03 Octobre dans les studios de la RTS. Mr Racine Talla le Directeur est l’instigateur de cet acte ignoble .

Le Guide pour une première et après solicitation de vos services vous a fait l’ultime honneur de se déplacer jusque dans vos locaux pour l’enregistrement de l’émission.

Cheikh Ahmadou KARA Mbacké est une réalité vivante dans ce pays et par sucroît ses paroles et ses prises de position sont la nourriture spirituelle de millers de citoyens sénégalais qui se refèrent à lui.

Nous vous informons aussi Mr Talla que notre Mouvement sur demande de vos prédescesseurs a effectué à plusieurs reprises des actions d’investissements humains dans vos services. Lors de la première édition tous les agents de la RTS présents étaient ébahis, tellement votre grande cours était dans un état de délabrement avancé.
Fjk En Octobre, 2014 (18:31 PM) 0 FansN°: 1
@rts
a force on serait bien tenter de remonter les guillotines pour leur faire comprendre nos colères sur "junkie mbacké"
Momooo En Octobre, 2014 (19:19 PM) 0 FansN°: 2
tu nous emmerdes toi !!!

il n'a qu'a dabord respecter sa promesse d'aller en axil.
s'il s'etait exilé on ne parlerait pas de censure.

finalement c'est sa faute: qu'il aille en exil d'abord !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Mbourou En Octobre, 2014 (20:04 PM) 0 FansN°: 1
qui parle d’agriculture, parle de semences, on ne peut pas parler de l’arbre en ignorant la graine. pour les semences on distingue aujourd’hui deux classifications :

- les semences dites certifiées : soumises à une réglementation : derrière ce mot se cache juste la « brevétisation » des semences et si ce n’est pas encore le cas, il faut savoir que c’est l’objectif final. bien sûr pour les vendre on va utiliser comme d’habitude les mêmes phrases alléchantes du genre : c’est des semences qui permettent d’accroitre les rendements, de s’adapteraux nouvelles conditions climatiques, d’avoir une qualité de la production inégalée…

- les semences naturelles, traditionnelles ou paysannes : qui sont les semences que les paysans tirent de leur récolte pour la récolte prochaine, … le mode de semence que les agriculteurs ont toujours connu et qui est aujourd’hui « banni ».en france par exemple il est aujourd’hui strictement interdit de vendre ces semences (les autorités actuelles tentent de faire marche arrière). on invoquera certainement les normes sanitaires pour interdire leur commercialisation.

le contrôle des semences => dépendance alimentaire

les semences parlons-en. l’un des objectifs de toute entreprise est d’avoir un monopole (les règles du commerce international tentent en théorie de limiter, voire d’interdire des situations de monopole) sur un marché, et sur le secteur de l’agriculture certaines entreprises veulent avoir le monopole des semences (les graines qui permettent de cultiver). comment faire : c’est une idée toute simple :parler de normes et en arriver à une situation telle que pour des normes de sécurité alimentaire ou de je ne sais quoi d’autres, il faut utiliser des semences certifiés qui sont en général des produits « retouchés » en laboratoire pour pouvoir y apposer un brevet et de ce fait contrôler le marché de cette semence en question.

les premières années ces semences peuvent être données gratuitement aux braves paysans qui vont d’eux-mêmes constater un rendement indéniable de leur production. ensuite les vendre à des prix dérisoires et au final coupler le produit semence/ engrais pour avoir la même productivité : sans engrais, pas de rentabilité et deviner qui produits les engrais ? celui-là même qui vend les semences…. une nouvelle dépendance, l’esclavage bis où il suffit d’un embargo sur les semences pour réduire toute une population à la famine… problème de sécurité continentale … on dit qu’un homme averti en vaut deux.

en afrique en général et au sénégal notamment, on parle de l’agriculture à tout va et on oublie l’essentiel … les semences.

aujourd’hui, dans notre pays l’isra fait office de fournisseur de semences, dites certifiées mais isra (aidée par l’ita je crois) l’ita sont des instituts donc leur budget dépend de l’etat et le jour où l’etat ne pourra pas payer ses emprunts obligataires (ce qui arrivera certainement d’ici 2020- 2025)…

on exigera de l’etat qu’il arrête le financer ces instituts.

les acteurs :

c’est une filière qui propose chaque année près de 500 variétés de semences nouvelles. le marché mondial des semences certifiées est estimé à près de 35 milliards d’€ en 2012.

les principaux producteurs qui veulent avoir la main mise sur les semences du monde entier sont :

dupont (un des leaders du secteur : est une société française, euh non américaine dont on n’entend pas trop parlé d’eux),
monsanto, sans doute la plus connue (société américaine qui est plus connu pour sa vision agressive d’imposition des produits ogm et qui travaille avec la fondation bill gates)… l’objectif est le suivant et peu importe les moyens qui seront utilisés l’objectif restera le même : avoir le brevet sur les semences de toutes les cultures et de ce fait contrôler la base alimentaire de tous ces nouveaux pays qui se disent émergents. au brésil monsanto réclame 2% du chiffre d’affaires aux producteurs car ils utilisent ses semences. producteurs qui vont sans doute utiliser inconditionnellement les engrais de monsanto
syngenta , euralis etc .
fondation (bill) gates : un loup aux allures de d’agneau qui veut utiliser sois disant la technologie pour combattre la faim en afique: c’est vrai que dit comme ça, ça à l’air cordial.

l’un des bras armés de ces compagnies américaines est l’usaid … vendre aux producteurs africains les semences de monsanto et dupont, …. aide au développement nous disent –ils ? depuis quand un état a intérêt à développer un concurrent ? avec ses allures d’ong de bienfaisance qui aid les pays en voie de développement, que ni ni !

ou je devrais nuancer ma réponse on va aider les payer africains mais en profiter pour maintenir une dépendance, ce qui est tout à fait logique pour tout pays qui se respecte.

alternatives aux semences imposées :

- breveter déjà toutes les semences existant si c’est possible (je ne sais pas si c’est possible juridiquement).

- donner plus de moyens à des institutions telles que l’isra, l’ita etc … et éviter qu’elles soient des filiales de ces compagnies aux objectifs bien impérialistes… leur donner leur indépendance financière : trouver un modèle économique qui permet à ces institutions de ne pas dépendre de l’etat. financement par les agriculteurs, les producteurs eux-mêmes par des cotisations etc….

- créer des banques de semences : que dans chaque région que tous les paysans fassent une sélection de leurs meilleures graines (une quote-part suffisante) pour servir de semences les années suivantes

- organiser des séances d’information pour conscientiser les agriculteurs sur les dangers qui les guettent, qui nous guettent tous.
Upsidedown En Octobre, 2014 (22:10 PM) 0 FansN°: 1
très intéressant à lire. il faudra qu'on creuse un peu plus pour bien comprendre les enjeux et trouver la voie la meilleure pour nous.
Pik En Octobre, 2014 (18:27 PM) 0 FansN°: 2
Il fut 1 bon premier Ce A. Mbaye.
Heu En Octobre, 2014 (19:28 PM) 0 FansN°: 1
il veut faire acte de candidature en 2017 mais il n'est pas politicien abdoul mbaye c'est un acadÉmicien il aura du mal a percer
@heu En Octobre, 2014 (21:14 PM) 0 FansN°: 1
voila ou se situe le probleme. les senegalais au fond d'eux adorent les politiciens motaxx ils deug sunu n.d.e ... rek
Xeme En Octobre, 2014 (18:41 PM) 0 FansN°: 3
De même que le blanchiment d'argent quand "le blanchiment d'argent n'était pas un délit".
Tartuffe En Octobre, 2014 (18:46 PM) 0 FansN°: 1
mais foutez nous la paix avec cette histoire de blanchiment....c est abdou diouf qui a accorde l asile non?
ppour ce qui concerne le vol et le detournment il n y a pas pire que le pds ...sauf peut etre aliou sall.
Batine En Octobre, 2014 (19:20 PM) 0 FansN°: 4
combien vous a payé abdou francophone mbaye pour publier 5 articles pour une seule sortie médiatique qu'il a fait. contrairement ce qu'il dit les paysans savent parfaitement que les graines distribuées ne sont pas des semences.

c'est vrai mr mbaye ne connait pas la campagne sénégalaise
Unpassant En Octobre, 2014 (19:25 PM) 0 FansN°: 5
L'homme doit certes travailler, mais que cette civilisation séculaire ne nous empêche de donner à Dieu ce qui lui appartient. Ces jours fériés, pour les musulmans comme pour les chrétiens, sont dédiés exclusivement à Lui. Nous ne sommes pas un peuple athée. 10 jours pour le Seigneur et 355 pour nous. Et des gens jugent que c'est trop. Incroyable !

Mboldé En Octobre, 2014 (20:05 PM) 0 FansN°: 1
@passant,

tu as oublié de compter le dimanche..le samedi...et en principe le vendredi aussi...

si on suivez les religions a la lettre il faudrait travailler du lundi au jeudi seulement et a cela ajouter les jours fériés actuels. cela fait dont 4x52-10 soit moins de 200 jours travaillés sur 365.. il faut reconnaitre que c'est un peu faible kameme :-)
Bhappiness  En Octobre, 2014 (20:01 PM) 0 FansN°: 6
Il faut travailler beaucoup travailler toujour travailler.malgrais Notre richeche culturelle on vie dans un monde qui n essesite beaucoup de materiel le soleil devient de plus en plus ardent ,la plus de plus en plus inondante les colons de plus en plus mefiant .frere et soeur senegalais seule le travaille paye .(dieuf dieul ) .il est temp que nous devalions ces habitudes exipirer depuis le message de mame cheikhe ibra fall .(dieuf dieul).le wayane,nguoyane,yelwann ne peu que nous faire Perdre le temp de rechercher le gateau que le seigneur tout puissant nous donner gratuitemant .la vie.senegal thia kaw sa kanam .sakanamakamm. :sn: 
Ele En Octobre, 2014 (21:10 PM) 0 FansN°: 7
Le probleme mr mbaye n'est pas le total des jours fériés ;mais la productivité, et la rigueur au travail.
Engrais  En Octobre, 2014 (21:57 PM) 0 FansN°: 8
C est la gestion des engrais qui est un vrai SCANDALE !

La sélection des fournisseurs, la qualité du produit , le systeme de financement et de distribution sont totalement scandaleux. Quelques opérateurs véreux, fonctionnaires et banquiers corrompus tuent à petit feu notre agriculture et chaque Année la même parodie recommence.
Sopé En Octobre, 2014 (22:02 PM) 0 FansN°: 9
Mr mbaye réfléchissez bien avant si vous vous engagez ne sortez jamais avec 0,003% attention ! Pesel sa guimbe Bou bakh !!!
Commerce En Octobre, 2014 (07:56 AM) 0 FansN°: 10
Vous êtes commerçants ou commerçantes je vends des sacs à main trop chic en gros et par détail. Contactez nous sur [email protected]
Pr En Octobre, 2014 (10:42 AM) 0 FansN°: 11
Abdoul Mbaye président. Je parie qu'il n'aura même pas le score de Diouma Dieng Diakhate
Gege En Octobre, 2014 (14:48 PM) 0 FansN°: 12
encore une vérité , idem que pour la sénélec ......décidément ce monsieur a de bonnes idées.....

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]