Eau Potable : 20 nouveaux forages pour Dakar, Thiès et Diourbel

  • Source: : Seneweb.com | Le 11 septembre, 2017 à 17:09:37 | Lu 5032 fois | 2 Commentaires
content_image

Eau Potable : 20 nouveaux forages pour Dakar, Thiès et Diourbel

La production d’eau potable augmente. La demande suit la même courbe ascendante à la faveur de la croissance démographique et des nouveaux aménagements urbains. De ce fait, l’Etat déploie des efforts soutenus pour l’approvisionnement en eau potable de villes comme Dakar, Thiès et la Petite Côte. Cet axe absorbe 80% de la production de l’ensemble du périmètre affermé de la Société Nationale des Eaux du Sénégal (SONES).

AUGMENTATION DE LA PRODUCTION

A titre illustratif, le Ministère de l’Hydraulique et de l’Assainissement, à travers la société de patrimoine SONES, a construit, depuis 2014, une trentaine de forages. La réalisation de la plupart de ces ouvrages a été confiée à l’exploitant, la SDE :

- 6 forages en 2013 - 2014 ;

- 13 forages en 2015 ;

- 8 forages en 2016 ;

- 3 forages en 2017 (un 4e forage à Bayakh est attendu avant juin 2017).

- 2 forages pour les Parcelles Assainies de Dakar en 2017.

De telles initiatives ont favorisé une augmentation de la production de 4% par rapport à 2015 (129,385 millions de m3 au 31 décembre 2016 contre 124,21 millions de m3 en 2015). Un gap de 30.000 m3/jour est à surmonter. Pour résorber ce gap, le Sénégal ne peut pas attendre la mise en service (en 2020 et 2021) des ouvrages majeurs que sont la Troisième usine de Traitement d’eau de Keur Momar Sarr (KMS3) et la première usine de Dessalement des Mamelles (Dakar). Les apports supplémentaires attendus sont respectivement de l’ordre de 200.000 m3/jour et 50.000 m3/jour extensible à 100.000 m3/jour. 

NOUVEAUX FORAGES

 En plus de la trentaine de forages des différentes phases d’urgence (2014-2017), la SONES a inscrit dans son budget de croissance et de renouvellement de l’année 2017, le Projet de renforcement et de sécurisation de l’Alimentation en Eau potable des villes de  Dakar, Thiès et Diourbel comprend la réalisation de vingt (20) forages répartis en quatre (04) lots :

- Pour Dakar: trois (03) forages à Pout et trois (03) forages à Dakar; cinq (05) forages dans l’axe Bayakh-Diender; six (06) forages dans l’axe Diender-Thieudem;
- Pour Thiès : deux (02) forages ;
- Pour Diourbel : un (1) forage. 

Le système d’alimentation en eau potable de Thiès fait face à des dysfonctionnements, notamment dans certaines poches de la Cité Lamy. Les difficultés s’expliquent par :

L’obstruction des conduites due à la présence de calcaire dans ces zones ;
La déconnection pour état défectueux du forage N°9 qui occasionne un gap dans l’accès à l’eau potable.

En plus des deux nouveaux forages à réaliser à Thiès, la SONES remettra à neuf le forage actuellement hors d’usage. Le débit cumulé attendu des deux (02) nouveaux forages est de 5280 m3/jour.

Il y a également le nouveau forage de Ballabey pour un débit de  3000 m3/jour.

La réalisation du projet sera lancée à Thiès dans les prochains jours. Enfin, pour le réseau, son renouvellement est prévu dans le cadre du Programme Contractuel de Renouvellement de  cette année, en rapport avec la SDE.

CONSOLIDATION DES ACQUIS

Ces nouveaux investissements de l’ordre de 2 milliards FCFA (2015-2017) s’ajoutent à ceux réalisés dans le cadre du Programme Eau potable et Assainissement du Millénaire (PEPAM) pour un montant de 4 milliards FCFA (2013-2015).

L’Etat du Sénégal a nettement amélioré la production grâce à la construction d’une station de pompage d’une capacité de 5.500 m3/jour et de deux forages d’un débit respectif de 2.860 m3/jour et 3.300 m3/jour, soit  une augmentation de la production 11.660m3/jour depuis 2013. Cette capacité de production ne tient pas compte de la Cité Ballabey.

A terme, avec les nouvelles réalisations, la production passera de 16.000 à 30.300 m3/jour, soit une augmentation de 89% par rapport à l’année de référence 2014.

La capacité de stockage a été renforcée avec la construction d’un château d’eau d’une capacité de  2.000 m3, soit une augmentation de plus de 50%. Ces travaux ont favorisé la présence d’eau avec une  bonne pression dans les zones hautes antérieurement déficitaires (Lat Dior, Grand Standing, Mbour I, II et III…).

Plus 12.150 branchements sociaux ont été réalisés dans la ville de Thiès.

 


Auteur: Seneweb News - Seneweb.com

Articles similaires






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (2)


Foolyourself En Septembre, 2017 (23:31 PM) 0 FansN°: 1
depuis 5 mois il n'y a pas d'eau a comico yeumbeul. vous ne roupez que vous meme
Anonyme En Octobre, 2017 (20:14 PM) 0 FansN°: 2
 :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :fbhear:  :thumbsup: 

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]