Accueil | Identifiez vous pour acceder à nos services |  Connexion | M'inscrire | Aide
actualites
Egypte : Macky Sall appelle à la modération et à la concertation, pour un règlement pacifique et global de la crise
   Par Abou Abel THIAM | Seneweb.com |  Lundi 19 août, 2013 19:21  | Consulté 6551  fois  | 30 commentaires   Favoris
| -Imprimer| Envoyer
Communique | Mots Clés: Egypte, Morsi, Sénégal, Diplomatie, Union africaine, Macky Sall

Son Excellence Monsieur Macky Sall, Président de la République du Sénégal, suit avec préoccupation les derniers développements de la situation en Egypte.


Face aux graves conséquences que la détérioration de cette situation pourrait engendrer pour le peuple égyptien ami et frère, pour la sous région et la Oummah islamique, le Président Sall appelle l’ensemble des parties prenantes à la modération et à la concertation, pour un règlement pacifique et global de la crise.


Dans cet esprit, le Président Sall invite l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI), dont le Sénégal est membre de la Troïka, à entreprendre les démarches nécessaires, y compris par une réunion d’urgence de toute Instance appropriée de l’Organisation, pour aider à la recherche d’une solution politique négociée de la crise égyptienne.

 

Dakar, le 19 août 2013

Le Porte Parole

Abou Abel THIAM 

Nouveau!:   Retrouvez toutes les archives concernant Egypte de 2006 à ce jour.
Commentaires:   30   Total dont   2   En attente - ( Voir les commentaires sensibles) .
 Ajouter mon commentaire    Afficher les commentaires
Aidez-nous à modérer les commentaires en nous signalant les insultes. Merci de votre collaboration.
Bspec on August 19, 2013 (19:30 PM) 0 FansN°:1
mankeur n'a pas dit ça deh, le nullard de la république. il ne connait rien en géopolitique.
ALORS on August 19, 2013 (19:54 PM)0 FansN°: 2780551
Quand l’équité manque à la justice

Ces dernières semaines, les membres de la Commission d’instruction de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei) ont posé, coup sur coup, des actes qui les mettent au devant de l’actualité et de manière pas très avantageuse. Bécaye Sène, qui avait déjà fait l’objet d’une condamnation par la même juridiction, avait été désigné administrateur provisoire de la société Abs. Très vite, la méprise a été relevée et l’administrateur provisoire discrètement changé. Dans la foulée, Papa Alboury Ndao du cabinet Rma a lui aussi été nommé administrateur provisoire de la société Dp World Sa. Cette administration provisoire a défrayé la chronique pour des actes de gestion scandaleux.
La Crei décidera de lever l’Administration provisoire à la demande du Procureur spécial Alioune Ndao. Dans cette affaire, la Commission d’instruction a accepté pour le Parquet spécial ce qu’elle avait refusé, une semaine auparavant, aux avocats de Dp World. Cette commission de quatre magistrats, présidée par Cheikh Tidiane Bèye, n’aura pas non plus la main heureuse dans la désignation d’un administrateur provisoire pour la société Ahs. Abdoulaye Sylla et le cabinet Add-Value Finance ont été décriés au point que les plus hautes autorités de l’Etat ont fini par leur demander de renoncer à la mission d’administrateur provisoire.
Ces revers ou dysfonctionnements de la Crei ont tant ému l’opinion publique, qu’il s’est avéré nécessaire de regarder de plus près sur cette juridiction. Et on constate des incongruités qui vont conduire fatalement à des dénis de justice ou sans doute à l’annulation de toutes les procédures initiées. La Crei est aux antipodes d’une bonne distribution de la justice.
L’idée de justice a fait l’objet de personnification allégorique. La symbolique judiciaire détermine les attributs de la «justice» en utilisant souvent l’image d’une femme aux yeux bandés, portant parfois un glaive à la main droite et une balance à la main gauche. Le bandeau qui couvre les yeux de «dame justice» est un symbole d’impartialité. Il indique que la justice est (ou devrait être) rendue objectivement, sans crainte ni faveur, indépendamment de l’identité, de la puissance ou de la faiblesse des accusés : la justice, comme l’impartialité, est aveugle. Le glaive, tenu dans la main droite, symbolise aussi le pouvoir de la justice qui tranche les problèmes et litiges. Mais il est à double tranchant car les puissances de la raison et de la justice peuvent s’exercer aussi bien en faveur qu’au détriment de chacune des parties. La balance soupèse de façon contradictoire les forces de soutien et d’opposition dans une affaire. D’autres interprétations représentent la justice sous les traits d’une femme enceinte, dans son deuxième trimestre de grossesse, car elle n’est pas une jeune fille sans expérience.
Toutes ces représentations trouvent leur essence dans le concept de procès équitable selon le principe que «toute personne a le droit d’être jugée par un juge indépendant et impartial, dans le cadre d’un procès équitable». C’est justement ce qui manque le plus au niveau de la Crei ! La procédure y est inquisitoire. C’est-à-dire que le maître des poursuites n’a pas à prouver ce dont il accuse les personnes déférées devant la Crei. Il appartient à ces dernières d’établir la preuve que les faits allégués par le Procureur spécial ne sont pas avérés. Notre système judiciaire a renoncé à cette forme de procès depuis plusieurs siècles. Il s’y ajoute que la rupture des principes d’égalité et de loyauté entre les parties au procès devant la Crei est totale. On l’a vu plus haut, la Crei a accepté pour le Parquet spécial, en l’espace de quelques jours, ce qu’elle avait refusé aux avocats de Dp World. Mais le plus grave se trouve au stade de règlement de l’instruction judiciaire. Les inculpés ne peuvent faire appel d’une quelconque ordonnance rendue par la Commission d’instruction encore moins d’une ordonnance de renvoi en jugement. A l’opposé, la loi sur la Crei donne au Procureur spécial le droit de faire appel d’une ordonnance de non-lieu rendue par la Commission d’instruction. Où est l’égalité des armes ? Et le cas échéant, l’appel sera évoqué par la juridiction de jugement. C’est comme qui dirait que la Commission d’instruction décide qu’il n’y a pas lieu de saisir la juridiction de jugement et que cette même juridiction de jugement se saisit malgré tout. Cela n’existe dans aucun système judiciaire au monde. Mieux, Karim Wade avait reçu une mise en demeure de justifier son patrimoine, mais ni Bibo Bourgi, ni Pierre Agboba, ni Pape Abdou Diassé, ni Pape Mamadou Pouye, ni Mbaye Ndiaye n’avaient reçu de mise en demeure. Personne ne leur a donné la latitude de justifier l’origine licite de leurs patrimoines respectifs. La Crei part du postulat que rien ne leur appartient, tout est à Karim Wade. Et si d’aventure Karim Wade, dans un geste de défiance, refusait ou simplement serait incapable de justifier son patrimoine, serait-il équitable que les autres paient pour les turpitudes ou carences de Karim Wade ? Ces questions de droit seront fatalement tranchées par la Cour suprême du Sénégal qui ne pourra manquer d’être saisie par un recours en cassation. Et le risque est très gros de voir cette haute juridiction statuer en cassation contre le bien fondé des procédures initiées par la Crei. On se demande d’ailleurs jusqu’où les autorités de la Cour suprême n’avaient pas songé, subtilement, à alerter le ministère public sur les dérives et les risques encourus. Le thème de la dernière cérémonie solennelle de rentrée des Cours et Tribunaux, en janvier dernier, portait, comme par hasard, sur «le droit à un procès équitable». Le fin mot de toutes les interventions de l’auteur du discours d’usage, le magistrat Souleymane Teliko, du Bâtonnier de l’ordre des avocats Me Alioune Badara Fall, du Procureur général près la Cour suprême Abdoulaye Gaye et du Premier président de la Cour suprême, Pape Oumar Sakho, avait été que le rôle de la justice est de rendre la justice en respectant l’équité. On se demande alors comment la Cour suprême pourrait se bander les yeux devant ce principe sacro-saint de la justice qui fait du respect des droits de la défense et de la contradiction, les principes directeurs du procès. Il n’est pas besoin de pouvoir lire dans une boule de cristal pour prédire qu’on va tout droit vers une impasse ou à tout le moins, un imbroglio juridique. En effet, il est clair que devant la Cour suprême, les avocats des inculpés ne manqueront pas de soulever des exceptions en inconstitutionnalité de la loi sur la Crei. Bonjour alors les dégâts, avec des demandes de récusation de membres du Conseil constitutionnel qui auront déjà siégé au niveau de la Crei ou qui auraient exprimé un point de vue public, même académique, sur cette juridiction controversée. Seulement, comme disait l’autre, «il n’est point d’impasse là où on peut faire marche arrière».

Madiambal Diagne
ALORS on August 19, 2013 (20:03 PM)0 FansN°: 2780564
Quand l’équité manque à la justice

Ces dernières semaines, les membres de la Commission d’instruction de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei) ont posé, coup sur coup, des actes qui les mettent au devant de l’actualité et de manière pas très avantageuse. Bécaye Sène, qui avait déjà fait l’objet d’une condamnation par la même juridiction, avait été désigné administrateur provisoire de la société Abs. Très vite, la méprise a été relevée et l’administrateur provisoire discrètement changé. Dans la foulée, Papa Alboury Ndao du cabinet Rma a lui aussi été nommé administrateur provisoire de la société Dp World Sa. Cette administration provisoire a défrayé la chronique pour des actes de gestion scandaleux.
La Crei décidera de lever l’Administration provisoire à la demande du Procureur spécial Alioune Ndao. Dans cette affaire, la Commission d’instruction a accepté pour le Parquet spécial ce qu’elle avait refusé, une semaine auparavant, aux avocats de Dp World. Cette commission de quatre magistrats, présidée par Cheikh Tidiane Bèye, n’aura pas non plus la main heureuse dans la désignation d’un administrateur provisoire pour la société Ahs. Abdoulaye Sylla et le cabinet Add-Value Finance ont été décriés au point que les plus hautes autorités de l’Etat ont fini par leur demander de renoncer à la mission d’administrateur provisoire.
Ces revers ou dysfonctionnements de la Crei ont tant ému l’opinion publique, qu’il s’est avéré nécessaire de regarder de plus près sur cette juridiction. Et on constate des incongruités qui vont conduire fatalement à des dénis de justice ou sans doute à l’annulation de toutes les procédures initiées. La Crei est aux antipodes d’une bonne distribution de la justice.
L’idée de justice a fait l’objet de personnification allégorique. La symbolique judiciaire détermine les attributs de la «justice» en utilisant souvent l’image d’une femme aux yeux bandés, portant parfois un glaive à la main droite et une balance à la main gauche. Le bandeau qui couvre les yeux de «dame justice» est un symbole d’impartialité. Il indique que la justice est (ou devrait être) rendue objectivement, sans crainte ni faveur, indépendamment de l’identité, de la puissance ou de la faiblesse des accusés : la justice, comme l’impartialité, est aveugle. Le glaive, tenu dans la main droite, symbolise aussi le pouvoir de la justice qui tranche les problèmes et litiges. Mais il est à double tranchant car les puissances de la raison et de la justice peuvent s’exercer aussi bien en faveur qu’au détriment de chacune des parties. La balance soupèse de façon contradictoire les forces de soutien et d’opposition dans une affaire. D’autres interprétations représentent la justice sous les traits d’une femme enceinte, dans son deuxième trimestre de grossesse, car elle n’est pas une jeune fille sans expérience.
Xeme on August 19, 2013 (19:42 PM) 0 FansN°:2
Signé Abou Abel. SiSi, le bon pion qui a reçu le ministre de la défense Israélien au téléphone avant de donner l'ordre de tirer (et c'est le New York Time qui le révèle), lui, écoute plus Israël qu'autre chose.
Xeme on August 19, 2013 (20:12 PM)0 FansN°: 2780572
Plus parlant: tinyurl.com/msue9t4
Mbacke on August 19, 2013 (19:42 PM) 0 FansN°:3
Monsieur, Le President de La Republique, prière de voir plutôt l'histoire des Senegalais vivant au Maroc,qui n'ont pas le droit aux logements locatifs.
Merci.
Abou Ousmane on August 19, 2013 (19:42 PM) 0 FansN°:4
SCANDALE D’ETAT !!! SCANDALE SEXUEL AU LYCEE J.F.KENNEDY DE DAKAR !!! LE MINISTRE PS DE L’EDUCATION SERIGNE MBAYE THIAM ET LA PROVISEUR PS DU LYCEE J.F.KENNEDY PROTEGENT DES PROFESSEURS QUI ABUSENT SEXUELLEMENT DE LEURS ELEVES !!!
LA PROVISEUR FATOUMATA SOW QUI DETOURNE LES FONDS DU LYCEE AVEC LA COMPLICITE DES PROFESSEURS PEDOPHILES, QU’ELLE PROTEGE EN RETOUR, N’EST PERSONNE D’AUTRE QUE L’HOMONYME DE FEUE FATOUMATA KA ,ANCIENNE MAIRE PS DE DIOURBEL !!!
LES HONNETES PROFESSEURS DU LYCEE QUI ONT DENONCE CE SCANDALE SEXUEL ET LES DETOURNEMENTS DE FONDS ONT TOUT SIMPLEMENT ETE MUTES ILLEGALEMENT PAR Mr SEYNI WADE,INSPECTEUR ADJOINT DE L’ACADEMIE DE DAKAR QUI N’A AUCUN POUVOIR DE MUTATION SELON LES TEXTES ;ET CES BRAVES PROFESSEURS DENONCIATEURS SONT RESTES 6 MOIS SANS SALAIRES !!!

Voici dans ce document ,les preuves qui montrent la culpabilité de l’Inspecteur Adjoint de l’académie de Dakar ,Mr Seyni WADE, qui a détourné un pouvoir de « délégation de signature de l’Inspecteur d’Académie », et la complicité du Secrétaire Général du Ministère de l’Education,Mr Baba Housseynou LY,qui lui a ordonné de commettre cette faute lourde ,que le Ministre de l’Education,Serigne mbaye THIAM cherche à couvrir avec la malhonnêteté la plus absolue.Sa DRH Mme Khady NDIAYE (RADDHO) qui ne respecte aucunement les droits Humains,suspend les salaires de 49 professeurs du lycée J.F.K. depuis 5 mois sans un fond de dossier justificatif à la...
Douer5ourou on August 19, 2013 (19:44 PM) 0 FansN°:5
Premier a avoir pris position sur cette question egyptienne pour s'etonner du silence des dirigeants africains est le journaliste A. Gaye.
Rappel utile.
Merci pour le rattrapage que fait le gouvernement du Senegal.
Tiédo fall on August 19, 2013 (21:09 PM)0 FansN°: 2780622
ce monsieur gaye, s'était -il étonné du silence complice des pays du magreb et de la soi disante oumma isllamique pendant les dix mois d'occupation du nord mali, dix mois pendant lesquels, des hordes de barbares, venues pour la plupart du magreb, agressaient un état souverain et membre de la prétendue oumma? Avait -il dénoncé l'attitude de ces frères musulmans qui avaient dénoncé l'intervention de la france au mali (pour eux, il fallait laisser la horde barbare continuer le boulot)?Pourquoi sommes nous complexés non de dieu?Ce qui se passe en egypte ne nous regarde pas et nous devons d'ailleurs nous en réjouir!Car les frères musulmans allaient, à la longue, financer et soutenir tous les terroristes qui avaient pour mission d'"islamiser" l'afrique de l'ouest!
Senebar on August 19, 2013 (21:24 PM)0 FansN°: 2780645
Pauvres Frères musulmans persécutés !...
Henri Boulad, sj
Le Caire, le 17 août 2013

L’Occident tout entier est outré, offusqué, scandalisé parce que l’armée égyptienne a osé déloger les Frères musulmans des deux bastions de Rabia et de Nahda, où ils s’étaient barricadés depuis plusieurs semaines. Bilan : plus de six cents morts dans les deux camps.
Aussitôt, les média bien pensants poussent des cris d’orfraie et demandent que le Conseil de Sécurité et les associations internationales des droits de l’homme condamnent avec la plus extrême fermeté cette sauvage agression.
Pauvres Frères musulmans victimes de la violence ! Ces gentils moutons, bien connus pour leur douceur et leur innocence, sont l’objet de procédés inacceptables. Il faut donc les défendre contre les loups dévorants de l’armée et de la police égyptiennes. USA, Grande Bretagne, France, Allemagne, Turquie, Onu… se lèvent alors comme un seul homme pour dénoncer l’injustice, défendre ces innocents et inviter le monde à voler à leur secours. Les média internationaux enfourchent aussitôt Pégase pour pourfendre les coupables…
Cette levée de boucliers pour réclamer et proclamer le droit de tout citoyen à manifester « pacifiquement » a quelque chose de tragi-comique.
Mais, passons aux faits :
- La mosquée de Rabaa, où s’étaient enfermés les Frères, était une véritable poudrière, où l’on a découvert un arsenal de guerre inouï. Aucune dénonciation de l’Occident.
- Depuis des semaines, les milices des Frères, armées jusqu’aux dents, sèment la terreur dans l’ensemble de la population d’Egypte : meurtres, enlèvements, kidnappings, demande de rançons, rapt et viol de filles mariées de force à des musulmans. Aucune réaction de l’Occident.
- Plus d’une vingtaine de postes de police pillés et brûlés ; près d’une cinquantaine de policiers et d’officiers massacrés et torturés de la manière la plus sauvage. Silence de l’Occident.
- Mausolées soufis détruits et familles chiites massacrées ne soulèvent aucune émotion internationale.
- Une cinquantaine d’églises, d’écoles et d’institutions chrétiennes brûlées dans la seule journée du 14 août. Aucune protestation de la part de l’Occident.
- Prêtres et chrétiens attaqués et tués – dont des enfants en bas âge - pour la seule raison qu’ils sont chrétiens. Aucune dénonciation occidentale qui serait taxée d’ « islamophobie », qui est aujourd’hui le crime des crimes.
- Près de 1500 personnes massacrées par les milices de Morsi au cours de son année de règne. Silence des médias
- Accords secrets de Morsi pour vendre l’Egypte à ses voisins, morceau par morceau : 40% du Sinaï à Hamas et aux Palestiniens, la Nubie à Omar el-Béchir, et la portion ouest du territoire à la Libye… Tout cela est pain béni pour l’Occident, puisque c’est son œuvre…
Lorsque l’Egypte décide enfin de réagir pour mettre un peu d’ordre dans la baraque… l’Occident crie à la persécution, à l’injustice, au scandale.
Ce n’est un secret pour personne que les élections présidentielles furent une vaste mascarade et que le scrutin fut entaché d’énormes fraudes. Malgré tout, les média persistent à affirmer que Morsi a été le premier président de l’histoire d’Egypte élu « démocratiquement » et qu’il a pour lui la « légitimité ».
Le peuple égyptien, qui a bon dos, a quand même accepté de jouer le jeu, en se disant : voyons-les à l’œuvre. Le résultat fut tellement catastrophique – insécurité, chômage, inflation, pénuries de pain et d’essence, économie en chute libre, tourisme agonisant… - que l’ensemble de la population, au bout d’un an, demande à Morsi de dégager.
En moins de deux mois, le mouvement « Tamarrod » rassemble plus de 22 millions de signatures réclamant son départ. En vain ! Face à son obstination, plusieurs dizaines de millions d’Egyptiens – dont une majorité de gens du petit peuple qui étaient ses anciens partisans – déferlent dans les rues des grandes villes pour exiger son départ. Encore en vain !
L’armée – jusqu’alors neutre – se décide à intervenir pour soutenir le peuple et écarter l’indésirable, qu’elle garde en résidence surveillée. Au cours de longues heures d’interrogatoire, elle obtient de lui des révélations d’une gravité exceptionnelle, qui compromettent aussi bien les Frères musulmans qu’un certain nombre de pays étrangers.
Face à la prise de pouvoir de l’armée, l’Occident crie aussitôt au « coup d’Etat ». Si « coup d’Etat » il y a eu, celui-ci fut populaire et non militaire, l’armée n’ayant fait qu’obtempérer à la volonté du peuple. Celui-ci, excédé par un président qui l’avait trompé, floué, berné, a donc, par une réaction de survie, réclamé son départ.
Une petite histoire très savoureuse illustre bien ce que je dis. Quelqu’un achète au marché une boîte de conserves qui, une fois ouverte, se révèle avariée. Que va-t-il faire ? La manger ou la jeter ? La jeter bien entendu. C’est un peu ce qu’a fait le peuple égyptien auquel Morsi et les Frères promettaient monts et merveilles. Une fois la boîte ouverte, il s’est aperçu que l’intérieur était pourri. D’où sa réaction de rejet.
Suite à l’exclusion de Morsi, l’armée a voulu quand même associer les Frères musulmans au nouveau gouvernement en leur proposant de faire équipe avec les autres tendances. Ils se sont heurtés à un refus obstiné et systématique.
Après de nombreuses tentatives infructueuses de dialogue et de négociations avec eux, un nouveau gouvernement provisoire est mis en place.
Ils décident alors de « prendre le maquis » et de semer la terreur, ce en quoi ils ont bien réussi. Mais cette stratégie ne fait qu’augmenter leur impopularité, et l’on peut dire aujourd’hui que le peuple égyptien les exècre et les honnit.
Equipés des armes les plus sophistiquées, ils s’organisent un peu partout pour brûler, attaquer, tuer, détruire…
L’armée décrète alors l’état d’urgence et impose un couvre-feu du coucher au lever du soleil. Mais les Frères musulmans s’estiment dispensés d’obéir. Hier soir, 16 août, de ma chambre, toute proche de l’avenue et de la place Ramsès grouillantes de leurs miliciens, j’entends explosions, coups de feu et tirs de mitraillette provenant des rues avoisinantes.
Après plusieurs sommations aux jeunes de rentrer chez eux, l’armée décide alors d’envoyer ses chars pour faire respecter le couvre-feu. Face aux dégâts probables, l’Occident bien pensant incriminera alors l’armée d’avoir eu le culot d’attaquer des manifestants « pacifiques »…
Mais de qui se moque-t-on ?...
Manifestez! on August 19, 2013 (22:17 PM)0 FansN°: 2780716
Tout ce LAÏUS RIDICULE ne peut cacher le fait qu'il y a plus d'un millier de mort depuis mercredi. Un vrai massacre! Mille morts en CINQ jours! Et ils sont presque tous des frères musulmans ou des pro Morsi. Morsi qui n'a jamais empêché personne de manifester.
Senebar on August 19, 2013 (23:04 PM)0 FansN°: 2780762
tu les as comptés ? tu les as vus ? tu as vu les forces de l'ordre tirer sur les manifestants ? ou ? sur quelle chaine ? dans quelle télévision ? rassure toi, aucune television au monde n'a retransmis la moindre image de forces de l'ordre tirant sur les manifestants, et tu sais pourquoi ? parce qu’il n'y en a jamais eu.... les islamistes du Mali que la France est venu combattre sont une section des jihadistes des FM que la meme France soutien....en 2011 les militaires ont renversé Mubarak et ont dirigé l’Égypte pendant nuf mois ? pourquoi le Sénégal n'a pas demandé le retour de Mubarak démocratiquement élu en 2005 ? pourquoi personne n'a condamné le coup d’état a l’époque ? bizarre non ? on n'aime lire et ecouter que ce qui nous convient pas vrai ? tu n'as pas aimé ce " laius " car il ne te convient pas
Commentaire abusif on August 19, 2013 (23:10 PM)0 FansN°: 2780771
Commentaire retiré pour abus.
Manifestez! on August 20, 2013 (06:44 AM)0 FansN°: 2781019
- « … pourquoi le Sénégal n'a pas demandé le retour de Mubarak démocratiquement élu en 2005 ? pourquoi personne n'a condamné le coup d’état a l’époque ? …»
 Quand l’un d’entre ces gens qui se prennent pour des intellectuels pose ces questions-là sans tenir compte de la trentaine d’années d’état d’urgence vécues par le peuple égyptien jusqu’alors ni de son soulèvement dans son ensemble (y compris les Frères et leur partisans), on est presque tenté de dire que c’est le porte-parole de Pinochet en personne qui parle !
Tu sais parfaitement que je ne suis pas le seul à trouver la rengaine qu’Al Sisi fait chanter à ses bidasses ridicule. Non elle tellement étrange que même les traditionnels soutiens des militaires égyptiens ont honte de l'entendre!
-Il est encore plus bizarre que des gens qui jouent aux cultivés se fassent les relais d'information propagées par une presse qui dans son ensemble est acquise au pouvoir tout simplement parce celle qui semblait récalcitrante a été OFFICIELLEMENT interdite.
Père jésuite!!! on August 20, 2013 (08:51 AM)0 FansN°: 2781112
Le père jésuite Henri Boulad qui soutient aussi ouvertement Hitler-Sissi et son état d'urgence et son couvre feu et son génocide des "islamistes'! Pourquoi?
Parce qu'il est contre les frère musulmans qui ont participé au jeu démocratique! Je ne dis pas Al Qaeda ou un autre groupe terroriste CLANDESTIN.
Ce prêtre qui applaudit des tueries de SISSI tout en dénonçant les exactions qui justifient son satisfaction face aux "Mille morts en CINQ jours!" bien sur...!
Santa on August 19, 2013 (19:47 PM) 0 FansN°:6
tu dois t'occuper des inondations c'est çà ton niveau et il s'arrête là !!! que sais tu des crises internationales , rien , que du mimétisme !! si l’Égypte t'attend pour résoudre sa crise alors ils ont du pain sur la planche !! et attendra longtemps !! restez dans vos petits souliers , n'ayez pas les yeux plus grands que le ventre , l'indigestion n'est pas loin !!
Rire on August 19, 2013 (19:51 PM) 0 FansN°:7
senegalais li niou rawé goloyi matoul 100m. bouyabo niou waxxu
Rire on August 19, 2013 (19:53 PM) 0 FansN°:8
senegalais,, li niou rawé goloyi matoul 100m. bouyabo niou waxxu
Swiss diaspora on August 19, 2013 (19:56 PM) 0 FansN°:9
n'a t on pas assez de probleme au senegal!???? je ne vais même pas commencer a les enumerer!!!!
À relire  on August 19, 2013 (20:42 PM) 0 FansN°:10
Relisez la 2ème paragraphe svp j'ai pas compris.
@thiedo fall on August 19, 2013 (21:21 PM) 0 FansN°:11
Oui Gaye a souvent ecrit sur les questions islamistes et sur l'opportunisme des pays arabes qui ne font pas prevue de generosite envoers les pays sub=sahariens...Merci pour vos questions Thiedo !
Senebar on August 19, 2013 (21:25 PM) 0 FansN°:12
Pauvres Frères musulmans persécutés !...
Henri Boulad, sj
Le Caire, le 17 août 2013

L’Occident tout entier est outré, offusqué, scandalisé parce que l’armée égyptienne a osé déloger les Frères musulmans des deux bastions de Rabia et de Nahda, où ils s’étaient barricadés depuis plusieurs semaines. Bilan : plus de six cents morts dans les deux camps.
Aussitôt, les média bien pensants poussent des cris d’orfraie et demandent que le Conseil de Sécurité et les associations internationales des droits de l’homme condamnent avec la plus extrême fermeté cette sauvage agression.
Pauvres Frères musulmans victimes de la violence ! Ces gentils moutons, bien connus pour leur douceur et leur innocence, sont l’objet de procédés inacceptables. Il faut donc les défendre contre les loups dévorants de l’armée et de la police égyptiennes. USA, Grande Bretagne, France, Allemagne, Turquie, Onu… se lèvent alors comme un seul homme pour dénoncer l’injustice, défendre ces innocents et inviter le monde à voler à leur secours. Les média internationaux enfourchent aussitôt Pégase pour pourfendre les coupables…
Cette levée de boucliers pour réclamer et proclamer le droit de tout citoyen à manifester « pacifiquement » a quelque chose de tragi-comique.
Mais, passons aux faits :
- La mosquée de Rabaa, où s’étaient enfermés les Frères, était une véritable poudrière, où l’on a découvert un arsenal de guerre inouï. Aucune...
Djédje on August 20, 2013 (00:33 AM) 0 FansN°:13
HO!!!!! maki!!!!!ocupe toi de ton pays !!!!a la place de fourrer ton nez chez les autres!!!park, si tu glande...ça peu peter aussi,pas pour les memes raisons!!! :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet: 
Modou Diagne Seck on August 20, 2013 (01:13 AM) 0 FansN°:14
IL EST PRIMORDIAL QUE MAKKY SALL ET l"ASSEMBLE NATIONALE PRENNENT DES MESURES DRACONNIENNES CONTRE LES PROFS ET ENSEIGNANTS QUI QUI ABUSENT SEXUELEMENT LES ELEVES CAR PARTOUT AILLEURS DANS LES PAYS OCCIDENTAUX ON LES EMPRISONNE POUR AU MOINS 10ANS AVEC PAIEMENT DE DOMMAGES..CET ARTICLE EST TRES IMPORTANT ET NOUS CONSERNE TOUS EN TANT QUE PERES ET MERES DE FAMILLES..BRAVO A L"AUTEUR POUR SOULIGNER CE FAIT QUI EST ABOMINABLE POUR NOTRE ECOLE ET NOTRE SOCIETE
Et son probleme a lui??? on August 20, 2013 (01:21 AM) 0 FansN°:15
Et pourquoi ne se penche t-il pas sur notre probleme ? celui des inondations??? Chacun et ses problemes.. l'Egypte c'est bien beau mais le Senegal ne devrait -il pas etre la priorite de votre presiddent??? Il n'y a pas eu d'education civique dans ce pays depuis les annees 60. Les enfants de la rue sont exacetement cela des enfamts de la rue. Les peres de famille sans aucun moyen s'amusent a epouser 3, 4 et meme 5 femmes; ces dernieres accouchent sans se soucier du bien etre de leurs enfants.. et la societe comme un tout, avalise accepte et encourage ce genre de comportement. Prenez vous en a votre mode de vie, aux vleurs humaines bafouees, a l'education de base inexistante et a votre sacre "Dieu pourvoira". Ces inondations ne sont que le fruit du bordel organise qui regne a Dakar depuis 20 ans avec Diouf d'abord et ensuite les 2 autres Wade et macky, ou on continue de permettre aux gens de construire sur des terrains jadis inconstruisibles... le probleme du senegalais c'est l'appat du gain, l'avidite, l'ignorance des regles et des lois et le sempiternel "yalla bakhna". Le resultat ce sont les pauvres qui ecopent, les riches sont actuellement en vacances... et Macky feint de compatir en sachant tres bien qu'il a contribue a ce desastre social en se remplissant les poches avec son maitre Wade pendant que les masses perdaient et perdent encore leurs logis de fortune payes a la sueur de leur front. Quelle horreur que l'opportunisme, l'incompetence, la roublardise et la...
Foot on August 20, 2013 (12:03 PM) 0 FansN°:16
cherche de bon joueurs de foot pour le golf ,deux attaquants et deux défenseurs ,pour tout contact : bryantjunior@live.fr

  Réagissez à cet article (en respectant les règles ci-dessous)

  • Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
    Ne devoilez pas
    les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
    de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
  • Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
  • Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Nom:
  
Commentaire:
:)   :-D   :cool:   :hun:   :cry:   :love:   :khelou:   :?:   :jumpy: :sad:   :bravo:    :haha:   :dedet:   :sn:   :down:    :up:  :tala-sylla:
   
Pour faire apparaitre vos commentaires immediatement, creez un compte seneweb (c'est rapide).

Nouveau!:   Retrouver toutes les archives concernant Egypte de 2006 à ce jour.

 

 


Pub


 




HitParade




HitParade