Samedi 17 Août, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Contribution

Atteindre l’émergence par l’élimination des inégalités ( par SAFIETOU DIOP )

Single Post
Atteindre l’émergence par l’élimination des inégalités ( par SAFIETOU DIOP )

Résolument engagé à mettre en œuvre l’intégralité de l’Agenda 2030, le Sénégal a, au cours des deux dernières décennies, consenti d’importants efforts pour définir et mettre en œuvre une stratégie nationale d’alignement des Objectifs de developpement durable (ODD) dans sa politique économique et sociale : le Plan Sénégal Emergent (PSE).  A travers la mise en œuvre du PSE, le Sénégal accorde une priorité aux investissements à fort impact social et économique, et donne une forte impulsion au suivi et à l’évaluation cohérente et harmonisée de la mise en œuvre de ses orientations stratégiques qui intègre l’ensemble des cibles prioritaires des ODD. Ainsi, dans un contexte marqué par l’adoption de ces ODD, l’accord de Paris sur le climat (COP-21) et l’Agenda 2063 de l’Union africaine, le Gouvernement s’attèle au renforcement des acquis, en vue de garantir un certain nombre de prérequis, notamment le maintien des équilibres macroéconomiques, le renforcement de la compétitivité globale de l’économie, la réduction des inégalités sociales et l’amélioration de la gouvernance. Ces cadres donnent au pays l’occasion d’accélérer ses efforts en vue d’améliorer les conditions de vie des filles et des femmes sénégalaises qui jouent un rôle crucial dans l’atteinte de ces objectifs de développement.

Conscient de cette exigence, le gouvernement du Sénégal a décidé d’adopter une démarche soucieuse d’égalité entre l’homme et la femme et d’intégrer progressivement les questions de genre dans les priorités de développement du pays. Dans cet ordre, s’inscrivent plusieurs stratégies, programmes et politiques ; dont la politique nationale pour l’égalité entre les sexes, la SNEEG, fruit de l’évolution et de l’engagement politique au niveau national. Globalement, ces avancées sont remarquables surtout pour ce qui est de l’amélioration du statut juridique et politique, et dans l’accès à l’éducation de base et aux services sociaux.

Cependant, malgré les progrès significatifs, il reste encore d’importants défis à relever, liés aux capacités limitées en ressources humaines dans l’analyse et l’intégration de la dimension de genre à différents niveaux ainsi qu’à l’insuffisance des données permettant d’élaborer des politiques et programmes pertinents. Les femmes dans leur grande majorité continuent de subir de façon disproportionnée le poids de la pauvreté et de l’analphabétisme ; des violations de leurs droits humains et de leurs droits en matière de sexualité et de reproduction. En termes de représentativité, malgré la loi sur la parité, seules 25% de femmes sont dans l’exécutif et on note également que 2,3% de femmes maires. A cela s’ajoute leur statut inégal dans la famille et la société en raison de facteurs socioculturels qui limitent leurs chances, leur capacité à participer pleinement aux activités de la vie publique.

Tout ceci dénote des écarts importants entre les sexes existent toujours, demandant des efforts accrus et des moyens conséquents pour la réalisation de programmes d’égalité entre les sexes. Or, nous le savons tous, le développement durable, la réduction de la pauvreté, ne pourront se réaliser sans l’élimination de toutes sortes d’inégalités entre les sexes.

Dans cette perspective, plusieurs mouvements ont vu le jour. Ainsi, la création de la Commission de la condition de la femme des Nations Unies (CSW) organe intergouvernemental mondial dédié exclusivement à la promotion de l’égalité des sexes et de l'autonomisation des femmes.  Egalement, la quatrième Conférence mondiale sur les femmes, tenue en 1995 à Beijing, avait ouvert un nouveau chapitre dans la lutte pour l’égalité entre les sexes. Ces mouvements ont des implications sur l’intégration du principe d’égalité au niveau mondial pour une société équitable. Au Sénégal, le développement des mouvements associatifs a coïncidé avec cet environnement mondial favorable qui a servi de cadres exceptionnels de combat des femmes pour leurs droits.

Les filles et les femmes sont les moteurs du développement social et économique de leurs familles, de leurs communautés et de leurs pays. Les défenseurs de l'égalité des sexes doivent supprimer les cloisons et forger une approche novatrice de travail coordonné dans tous les domaines et dans tous les secteurs qui permettra de réaliser des progrès communs.  

Dans ce contexte global s’installe la Campagne Deliver For Good qui est un effort mondial visant à placer les filles et les femmes au centre des ODD et encourageant 12 domaines d’investissements interdépendants les uns des autres. Campagne pluriannuelle de plaidoyer qui a pour objectif de rassembler divers intervenants en vue de faire progresser l’égalité entre les sexes et l’atteinte des objectifs de développement durable (ODD), Deliver For Good forme un réseau puissant de partenaires et d’alliés multisectoriels – du secteur public, de la société civile et du secteur privé – unis par leur engagement commun à faire en sorte que les efforts de développement durable accordent la priorité aux filles et aux femmes.

Pour le Sénégal, cette campagne entre en droite ligne du PSE, et cette semaine à Dakar, la campagne est lancée à l’échelle nationale de façon officielle par une coalition d'organisations sénégalaises diverses qui s'unissent et s’engagent pour maintenir les filles et les femmes au centre du développement de notre pays. Cet effort mondial nous interpelle à participer et à nous engager, pour réussir le pari de la croissance et d’un développement durable égalitaire.  A nous de relever ce défi, toutes & tous ensemble, indispensable à la réalisation d’un Sénégal émergent solidaire dans un Etat de droit.

« LA CAMPAGNE DELIVER FOR GOOD DOIT ETRE UNE OPPORTUNITE POUR LE SENEGAL DE FAIRE LE BILAN DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA PLATFORME DE BEIJING ET DE S’ENGAGER RESOLUMENT A RESORBER LES GAPS, PARTICULIEREMENT DANS LES SECTEURS DE L’EDUCATION, DE LA SANTE ET DE L’ACCES AUX RESSOURCES POUR PARVENIR A UN DEVELOPPEMENT EQUITABLE ET DURABLE » 


Par SAFIETOU DIOP

Présidente du Réseau Siggil Jigéen

Coordination

Campagne Deliver for Good au Sénégal

 


Article_similaires

6 Commentaires

  1. Auteur

    Anti "féministes Maçonniques"

    En Mai, 2019 (11:03 AM)
    Je n'aime pas ces féministes ! Elles sont toutes sans exceptions des cadres franc maçonniques et ne s'activent que pour la recherche de leurs propres intérêts ! Intéressez vous d'abord aux inégalités de classes sociales, le SMIG sénégalais est à peu près 50 000 Frs alors qu'un DG peut percevoir dans ce pays pauvre qu est le Sénégal, un salaire monstrueux de 5 millions à 12 millions par mois (rapport de 100 à 150) ! CE NE SONT PAS LES INEGALITES ENTRE SEXES QU IL FAUT GOMMER MAIS LES INEGALITES ENTRE "CLASSES SOCIALES"... LA PARITE EST UNE IDEE MACONNIQUE QUE LE FRANCMACON ABDOULAYE WADE NOUS A LEGUEE ! la femme ne peut prétendre être l'égal de l'homme, il ne peut y avoir de CLASSE DES FEMMES ET CLASSE DES HOMMES, CE SONT DES ETRES HUMAINS COMPLEMENTAIRES.

    CONTINUEZ AVEC VOS BETISES IMPORTEES DES SOCIETES OCCIDENTALES ET BIENTOT LES ISLAMISTES VOUS TOMBERONT DESSUS ET vous REMETTRE A L ORDRE !

    Toutes ces féministes ont des vibromasseurs en permanence enfoncés dans leurs vagins secs ! Toutes en situation de pré monopausées ! Laissez nos femmes vivre naturellement et en relation avec nos cultures et religions !
  2. Auteur

    En Mai, 2019 (12:34 PM)
    je ne connais pas de société ou l'inegalité est eliminée ,elle est inherente à tout ensemble humain ou il ya tjrs des riches ,des moins riches ,des pauvres et des miserables et c'est selon la conduite de tout un chacun dans la vie avec ses aleas ,ses joies et ses malheurs ,les religieux connaissent bien ce genre de destin,ce qui est à la portée des hommes qui dirigent c'est plutot les moyens operandi pour reduire autant que possible ce fleau qui frappent les plus faibles ; quant à l'eradiquer à mon avis c'est une utopie c'est comme la politique qui veut on toit à tous c'est un reve ,de la politique illusoire ,je n'y crois pas .
    Auteur

    Defenseur

    En Mai, 2019 (13:17 PM)
    Chose évidente
    Auteur

    Np

    En Mai, 2019 (14:22 PM)
    Bonjour Présidente , tous mes encouragements et félicitation pour votre travail au RSJ (vous , le CA et le personnel)
    Auteur

    Np

    En Mai, 2019 (14:23 PM)
    Bonjour Présidente , tous mes encouragements et félicitation pour votre travail au RSJ (vous , le CA et le personnel)
    Auteur

    Anonymous

    En Mai, 2019 (15:19 PM)
    Que dire de l'inégalité dans l'administration publique : un agent simple dans une agence ou une société (recruté sur des bases politiques) gagne le double ou le triple du salaire d'un cadre de l'Administration centrale.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01
Banner 01
Top Banner

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR