Contribution

L'autoroute à péage étrangle Pikine

  • Source: : Seneweb.com | Le 13 janvier, 2018 à 18:01:58 | Lu 8876 fois | 50 Commentaires
content_image

L'autoroute à péage étrangle Pikine

La ville de Pikine est l'une des villes les plus peuplées du Sénégal. Avec une population de 941 245 en 2011, elle est  située à l'arrivée de l'autoroute Thiès-Dakar à 15 minutes de voiture du centre-ville de Dakar. La construction de cette autoroute a contribué sans nul doute à améliorer la mobilité inter–urbaine Dakar- Diamniado mais  avec un obstacle  de taille noté  pour le déplacement  des populations de Pikine et environs avec la construction de deux "arrêts à péage" à l'entrée et à la sortie de Pikine.

Quel est l'impact de ces deux "arrêts à péage" sur la qualité de vie des populations de Pikine et environs ? Une étude menée par le Conseil exécutif des transports urbains de Dakar (CETUD) a révélé que 9 millions de déplacements sont effectués par jour à Dakar. Ce qui représente en moyenne entre 2 et 3 déplacements par personne et par jour. Et parmi ces 9 millions de déplacements, 80% sont effectués à pied et 20% à bord de véhicules motorisés dont 80% sont réalisés par les transports en commun.

Sur le plan économique, une étude faite par le ministère en charge  des Transports terrestres a montré que les pertes économiques liées à la mauvaise qualité des transports en commun, dans l'agglomération de Dakar s'élèvent à 108 milliards de FCFA repartis ainsi qui suit : la pollution de l'air 63 milliards de FCFA, les encombrements et congestions, 41 milliards de FCFA, les accidents de circulation 4 milliards de FCFA. La mobilité pendulaire des populations de Pikine et environs usant les transports en commun malgré la construction de l'autoroute n'est pas encore réglée, du fait des "arrêts à péage" à l'entrée et à la sortie de Pikine occasionnant des embouteillages monstres dont les conséquences sont multiples et variées.

Si on connait de façon globale les pertes économiques engendrées par les encombrements et les congestions par contre, il est important de souligner qu'il y a d'autres conséquences non moins importantes qui ne sont pas pris en compte. C'est l'impact des encombrements ou embouteillages sur la qualité de vie des couples et l'éducation des enfants.

Décidément que les embouteillages n'entrainent pas que des pertes économiques, mais ils sont également la source fertilisante de beaucoup d'autres problèmes aux conséquences incommensurables. Ces embouteillages ou encombrements  affectent la qualité  de vie des couples. Le mari ou l'épouse qui arrive tardivement à la maison pris (e) dans les embouteillages n'a qu'un seul besoin : prendre son bain, grignoter quelque chose puis aller au lit. L'un ou l'autre n'a plus le temps de discuter. Parce que ce temps, leur est pris par les embouteillages.  L'un ou l'autre n'a plus le temps de suivre les devoirs des enfants, de parler et de discuter avec eux, parce que ce temps, leur est ravi par les embouteillages.

Les enfants se plaignent souvent de l'un ou de l'autre des parents, parce que l'un ou l'autre n'a plus de temps à leurs consacrer. Pire encore, l'un ou l'autre n'a plus le temps même de les aimer, parce que ce temps, leur est chapardé par les embouteillages. Les grandes mères prennent la place des mamans. La "bonne à la maison" remplace la maman parce que celle-ci est prise au travail puis dans les embouteillages qui l'empêchent de voir ses enfants.

Quand l'un ou l'autre arrive à la maison, les enfants sont déjà au lit ou très probablement en train d'apprendre leurs leçons pour celles et ceux qui en ont déjà l'âge. L'un ou l'autre essaye de se rattraper au petit matin en passant dans la chambre des enfants s'ils ne partagent pas la même chambre. Leur dernier espoir de les voir en état de veille, malheureusement, pour l'un ou l'autre à cette heure, si matinale, les enfants ont du mal à quitter le lit et le temps n'est pas à l'heure du rattrapage du temps perdu.

Ce petit matin, les enfants sont ivres de sommeil cependant, l'un ou l'autre des parents les force à se tenir debout. S'ils ont le temps, ils prennent le petit déjeuner. À défaut, l'un ou l'autre emballe leur "petit-déjeuner" et le met dans le sac, cap sur l'école sans perdre de temps, pour deux raisons. Premièrement pour éviter que les enfants soient en retard en s'imaginant les tracasseries administratives qui en découlent et deuxièmement pour que lui-même n'arrive pas en retard au boulot.

Bref ! La construction de l'autoroute est une bonne chose. Personne ne peut en douter. Mais, elle ne profite pas suffisamment aux populations de Pikine. Disons qu'elle n'est pas à la hauteur des attentes des populations. Et pour cause, en allant à Dakar via l'autoroute, la distance qui sépare la sortie de Pikine à "l'arrêt à péage" sur l'autoroute, c'est moins d'un kilomètre. Et venant de Dakar dans n'importe quel sens pour aller à Pikine via l'autoroute, la distance que parcourent les chauffeurs est moins de trois kilomètres pour arriver à "l'arrêt de péage" à l'entrée de Pikine.

Ainsi, c'est une pression énorme qui est exercée contre les transporteurs et chauffeurs qui la répercutent sans mesure sur les populations.

Plus malin que les chauffeurs de transports en commun sénégalais, tu meurs. Non seulement, ils n'ont pas baissé le prix du transport per capita, malgré la baisse du prix du baril de pétrole, ils l'ont, au contraire, augmenté de cinquante francs, par le biais d'un subterfuge digne d'un démiurge.

En effet, partant de Pikine via l'autoroute pour aller dans n'importe quelle direction à Dakar, les passagers payent cinquante francs de plus que le prix fixé par l'État. Il en va de même, lorsque vous allez à Pikine via l'autoroute. Le transport en commun, mode de transport le plus utilisé par la majorité des populations, notamment de la banlieue, devrait davantage être protégé par l'État, sinon, ce qui est sûr, il laisse celles-ci à la merci des transporteurs et chauffeurs cupides et intrépides.

Les embouteillages notés sur l'autoroute à certaines heures n'affectent pas que la qualité de vie des couples mais posent un véritable problème de sécurité. Sur ce tronçon de l'autoroute, du fait des "arrêts à péage" la mobilité des véhicules engagés dans la voie est par moment complètement réduite à zéro. Ce qui constitue un véritable problème de sécurité en cas de mouvement de panique ou d'attaque terroriste au niveau de l'autoroute malgré la présence des éléments de la gendarmerie nationale.

À mon humble avis, le gouvernement doit tout faire pour desserrer l'étau qui étrangle  les populations de la banlieue, notamment de Pikine et environs en supprimant ces deux "arrêts à péage" à la sortie et à l'entrée de Pikine. En définitive, au lieu d'améliorer la mobilité des populations, l'autoroute, malgré qu'elle a donné une alternative de choix de voie de circulation aux chauffeurs et aux passagers, n'a pas encore répondu aux attentes de mobilité des populations du fait d'un mauvais système de mobilité mis en place par l'ancien régime qu'il urge de rectifier. Ayant placé l'année 2018 de son mandat "année sociale", le président de la République M. Macky Sall  doit pouvoir revoir ce système de péage à deux "arrêts à péage" à la sortie et à l'entrée de Pikine impertinent et inopportun qu'il a hérité de son prédécesseur.

En cas d'attaque terroriste sur ce tronçon de l'autoroute Dakar-Pikine et Pikine-Dakar, il est inimaginable de calculer, les conséquences néfastes et dramatiques qui peuvent en découler. Que Dieu nous en garde.

Que Dieu bénisse le Sénégal ! Vive le Sénégal !  Vive la République !

 
Par Baba Gallé DIALLO
Email : [email protected]


Auteur: Par Baba Gallé DIALLO - Seneweb.com






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (25)


Seninfolive.com En Janvier, 2018 (18:34 PM) 0 FansN°: 1
SenInfoLive c’est le site vous permettant de suivre l’actualité nationale et internationale, sur tous les domaines, à la seconde. Tout ce qui se dit ou se raconte sur l’actualité nationale voire internationale est sur SenInfoLive. Et même quand les choses se disent et se contredisent. Comme lors des grands événements. SenInfoLive est toujours à la pointe de l’information. Donc, si vous voulez tout savoir en temps réel, surtout lors des grands événements où l’actualité va très vite, alors vous vous trouvez sur le site incontournable des passionnés de l’actualité. Grâce à notre flux d’actualité sur tout ce qui se passe, notre site va chercher les informations qui paraissent sur les sites spécialisés dans les infos : politique, économie, sport, fais divers, revue de presse, social, high-tech, religion, éducation, musique ...
Reply_author En Janvier, 2018 (23:32 PM) 0 FansN°: 1
il faut construire un echangeur a lobatt fall et puis c fini, a defaut on met une tremie comme sur la corniche et ca coute beaucoup moins chere,
Anonyme En Janvier, 2018 (18:38 PM) 0 FansN°: 2
Ce n'est pas le péage de PIKINE §§§
Anonyme En Janvier, 2018 (19:42 PM) 0 FansN°: 3
la vérité c'est qu'il ne devait pas y avoir de péage à Pikine

La voie en dessous (sorties de Lobatt Fall, Sortie de Bountou Pikine) doit être réservé à ceux qui quittent Pikine pour Dakar

Et la voix du haut (péage) réservée à ceux qui se rendent à Pikine. Un échangeur doit être construit au Technopole

C'est possible. Il suffit juste de confier à Eiffage la gestion du Tronçon Tobène-Sindia et plus tard Mbour en lieu et place du troncon de Pikine qu'eiffage n'a pas construit du reste ni financé
Reply_author En Janvier, 2018 (11:09 AM) 0 FansN°: 1
pourquoi??? le tronçons dont vous parlez a été construit par les portugais de msf , sur le bic c a dire avec l,argent des contribuable et après eiffage via senac ont rajoute des péages avec la complicité des agents de l’état , des corrompus ,!!!! normalement si tout l'autoroute n’était pas gratuit , ce tronçons la au moins aurait du l’être. mais comme le sénégalais ne croit pas en lui , il faut qu'il accepte de se faire corrompre pour avoir une vie d’Épicure , de jouisseur primaire, ben voila le résultat !!!
Amadou  En Janvier, 2018 (20:01 PM) 0 FansN°: 4
Bien dit moustapha tous les jours je me demande ce que les autorités attendent pour commencer ces travaux que vous citer et à bountou pikine aussi
Amadou  En Janvier, 2018 (20:01 PM) 0 FansN°: 5
Bien dit moustapha tous les jours je me demande ce que les autorités attendent pour commencer ces travaux que vous citer et à bountou pikine aussi
Amadou  En Janvier, 2018 (20:01 PM) 0 FansN°: 6
Bien dit moustapha tous les jours je me demande ce que les autorités attendent pour commencer ces travaux que vous citer et à bountou pikine aussi
Moustapha Diop En Janvier, 2018 (20:26 PM) 0 FansN°: 7
iL FAUT CONSTRUIRE DES TOBOGANS A CAMBERENE ET LOBATT FALL A L IMAGE DES TOBOGANS DE THAROYE ET KEUR MASSAR.



IL FAUT ENSUITE EHGAGER DES TRAVAUX SUR L ANCIENNE ROUTE DE RUFISQUE POUR UNE ROUTE 2 FOIS 2 VOIES JUSQU AU ROND POINT SIPS.
Anonyme En Janvier, 2018 (21:01 PM) 0 FansN°: 8
Heiio
Anonyme En Janvier, 2018 (22:45 PM) 0 FansN°: 9
La même contribution parue dans la presse est signée de Demba Sow. A qui appartient ce texte en définitive?
Anonyme En Janvier, 2018 (23:24 PM) 0 FansN°: 10
B­ie­n­v­e­n­ue s­ur le m­e­i­l­le­ur s­i­t­e de r­e­n­c­o­n­t­re­s d­e s­e­x­e >>> w­w­w.­s­e­x­yd­r­o­m.­c­o­m
Anonyme En Janvier, 2018 (23:25 PM) 0 FansN°: 11
Woow. Le passage sur les enfants qui se réveillent tard, que les parents ne peuvent plus aimer...A pleurer d'émotion...
Anonyme En Janvier, 2018 (00:02 AM) 0 FansN°: 12
si je comprends bien ; avant l'autoroute à péage les banlieusards vivaient dans un bonheur total. Amour gloire et beauté réussite scolaire pour les enfants ; taux d'accident = a zéro

avant ç était le Paradis ; maintenant Pikine est l'enfer
Anonyme En Janvier, 2018 (03:27 AM) 0 FansN°: 13
Je suis actuellement en vacances au Sénégal, je suis sidéré de constater que tous les boutiquiers de mon quartier sont guinéens, tous les vendeurs de fruits sont guinéens, tous les coiffeurs sont des guinéens, même les distributeurs de pains sont guinéens. Pendant ce temps, les « boys nandités » se comportent en sauve-souris, en dormant le jour et squattant les coins de rues la nuit. Le pire c’est que toutes leurs discussions tournent au tour de matchs de foot, avec des insultes saupoudrées de « ndayam » pour chaque bout de phrase, ou, au pire, ils se disputent pour d’autres futilités dans un nuage de chanvre indien. Avec cela ils se plaignent de ne pas trouver de boulot. Comment un gaillard d’une trentaine d’années sans qualification scolaire ou professionnelle peut trouver du travail. :jumpy2:  :jumpy2:  :jumpy2:  :jumpy2: 
Dingere En Janvier, 2018 (08:01 AM) 0 FansN°: 1
pure vérité analyse hyper pertinente
Reply_author En Janvier, 2018 (16:33 PM) 0 FansN°: 2
mon cher, c'est simple le sénégalais est un paresseux qui aime la facilité. son dada c'est critiquer et de pleurnicher du matin au soir et étant jaloux de la réussite de son voisin qui lui se bat au quotidien pour réussir.
je vais vous rajouter un constat sur les peulh fouta. vous ne les verrez presque jamais mendier. même leurs femmes ne mendient jamais. elles sont toujours là à vendredi des arachides, fruits et autres; pendant que tu rencontres des sénégalaises bien portantes qui peuvent faire le linge, vendre des arachides etc...se mettre devant les gab des banques, les boulangeries, supermarchés etc..etc.. à quémander.
Reply_author En Janvier, 2018 (20:55 PM) 0 FansN°: 3
wawaw.....tu as touche la ou ça fait plus que mal....et c'est une pure réalité
même les laveurs de voitures sont guinéens. les jeunes qui viennent du fouta sont les réparateurs des chaussures comme l'on peut dire et les serreres des charretiers...eux on peut les encourager mais les boys towns avec leurs pantalons baissés jusqu'au culs nioy beug lou yomb
Anonyme En Janvier, 2018 (04:29 AM) 0 FansN°: 14
les filles,la drogue,le foot,les gros mots.c'est ca la jeunesse senegalaise.il faut que cette mentalite change.comment faire?
Anonyme En Janvier, 2018 (04:29 AM) 0 FansN°: 15
Dingere En Janvier, 2018 (08:01 AM) 0 FansN°: 16
Pure vérité analyse hyper pertinente
Dingere En Janvier, 2018 (08:01 AM) 0 FansN°: 17
Pure vérité analyse hyper pertinente
Dingere En Janvier, 2018 (08:01 AM) 0 FansN°: 18
Pure vérité analyse hyper pertinente
Anonyme En Janvier, 2018 (09:01 AM) 0 FansN°: 19
GRAVE ET LA POLLUTION DANS TOUT CELA?
Anonyme En Janvier, 2018 (09:21 AM) 0 FansN°: 20
C'est une histoire de Peulh qui veut encore démontrer que Wade mo Yakh réwmi!!!!!! Le problème de Pikine c'est pas du tout le péage. C'est tout a fait le contraire, péage-bi, mo réglé Pikine!!!Le problème de Pikine et de tout le Sénégal, c'est l'âge de véhicules que Macky Sall a porté de 5 ans à 8 ans pour des besoins électoraliste et qui a fait ramené les embouteillages.
Reply_author En Janvier, 2018 (09:53 AM) 0 FansN°: 1
tu ne réfléchis ou tu n'empruntes pas le péage.....a cet endroit précis. son analyse est pertinente
Reply_author En Janvier, 2018 (09:53 AM) 0 FansN°: 2
tu ne réfléchis ou tu n'empruntes pas le péage.....a cet endroit précis. son analyse est pertinente
Anonyme En Janvier, 2018 (09:43 AM) 0 FansN°: 21
Dans les régions, ces problèmes n'existent pas mais malheureusement il n'y a rien retenir les gens.Tous les gouvernements qui se sont succédé ont échoué dans ce domaine, tout est concentré à Dakar. Et même diamniadio ne règle pas le problème car c'est toujours à Dakar
Mgueye En Janvier, 2018 (09:44 AM) 0 FansN°: 22
embouteillages. fait partie des signe de l'emergeance d'un pays !
Reply_author Modou En Janvier, 2018 (15:11 PM) 0 FansN°: 1
le plan d'urbanisation de dakar correspond a une periode coloniale où le senegal avait une population de 5 millions d'habitants. toutes les infrastructures (hopitaux ,ministeres, ecoles,lycees, radio, theatre, restos, dancings, casernes militaires, ect....etaient construites sur le nez de la presqu'ile du cap-vert c'est a dire le plateau. avec l'exode rurale et notre demographie relativement fertile nous sommes selon les estimations a pres de 15 millions. avec une curiosite unique au monde où 80% de la population vivent sur 5% du territoire.avec cette densite sur un petit espace comme une presqu'ile en forme d'entenoir, il faut bouter dehors toutes ses infracstures et les reloger entre bargny et bambey ou yene et m'bour avec des deux fois 2 voies moins couteuses que les autoroutes a peages.
Anonyme En Janvier, 2018 (09:46 AM) 0 FansN°: 23
Bonjour mon cher votre analyse est pertinente j'ajoute que ce qu' il faudrait c'est de supprimer la station totale du Peage et d'y construire et d'y prévoir la sortie de pikine première solution.

deuxième solution construire des ponts au niveau du rond point camberene, du rond point Edk et à bientôt Pikine à l'image de ceux construits à thiaroye et croisement Keur massar.

l'édification de ces édifices contribuera grandement la mobilité des automobilistes et évitera de voir les embouteillages chaque soir au niveau du Peage de pikine.

Merci vivement que le ministère des transports terrestresde saisissent de ce problème.
Reply_author En Février, 2018 (13:52 PM) 0 FansN°: 1
des ponts à camberene et edk pikine vont bcp aider mais ne vont pas regler le probleme. poir s en convraincre, ya qu a observer la sortie thiaroye qui est embouteillée chaque soir vers 19h 20h.
Anonyme En Janvier, 2018 (09:56 AM) 0 FansN°: 24
Vraiment pertinent mais on vit le même calvaire a l'entrée de Keur Massar on perd énormément de temps avant d'atteindre le rond point....ou communément appelé STATION KEUR MASSAR....ET malheureusement nos politiciens utilisent cela pour en faire leur campagne....
Anonyme En Janvier, 2018 (17:10 PM) 0 FansN°: 25
C’est ça la dégradation de la qualité de vie. L’aspect technique (construction) a une conséquence sociale, économique. En définitive un impact sur la santé physique et mentale.

De plus, on vois des mainsonß presque collées ‘à l’autoroute.

Je me suis. Rendu il y a deux ans à Kaolack! J’y ai vu des embouteillages!!!!

Article pertinent et de plus, très respectueux.

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]